• API-BIOXAL®

    Antiparasitaire externe (acide oxalique) contre la varroase des abeilles


    Source : RCP du 03/06/2016

    Composition

    Poudre externe :
    ACIDE OXALIQUE (s. f. anhydre) : 632,7 mg
    (éq. 886 mg d’acide oxalique dihydraté)
    Expicients q.s.p. : 1 g

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    L'acide oxalique est bien efficace contre les varroas phorétiques. Des études effectuées sur le mode d'action de l'acide oxalique ont indiqué que son pH bas participe grandement à son effet acaricide. L'acide oxalique agit principalement sur les pattes des acariens et les membranes de l'exosquelette, mais n'a pas été détecté dans le système alimentaire. Les acariens reçoivent donc l'acide par contact.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    L'acide oxalique, le principe actif du produit, est un constituant naturel du miel et sa concentration dans le miel dépend de la source végétale. Aucune augmentation de résidus d'acide oxalique par rapport à la teneur habituelle dans le miel n’est attendue si le produit est administré conformément aux recommandations. Après traitement, l'acide oxalique se répartit dans les structures anatomiques des abeilles où sa concentration augmente temporairement. Lorsque 4,2 % d'acide oxalique était administré par égouttement, le pic de contamination des ouvrières était atteint dans les 4 jours suivant le traitement, et diminuait respectivement à 9 % puis à 2 % de la valeur maximale entre les 7ème et 11ème jours suivant le traitement. L'acide oxalique a été détecté dans le système alimentaire et dans l'hémolymphe des abeilles. L'administration de l'acide oxalique par sublimation s'est traduite par des niveaux inférieurs dans l'intestin et par un déclin plus rapide des niveaux totaux, par rapport à l'égouttement.

    Indications

    Chez les abeilles (Apis mellifera) : traitement de la varroase (Varroa destructor).

    Administration et posologie

    Usage externe.
    Abeilles :
    Par égouttement :
    Porter un masque, des gants et des lunettes de protection lors de l'ouverture du sachet. Verser toute la poudre dans la quantité indiquée de sirop (eau et saccharose dans un rapport de 1:1) et mélanger jusqu'à sa dissolution.
    Concentration de la solution : 4,2 % (p/v) d'acide oxalique dans 60 % (p/v) de sirop de saccharose (c.-à-d. un sachet de 35 g dans 500 ml de sirop de saccharose qui est constitué de 308 ml d'eau et 308 g de saccharose).
    — Traitement pour environ 10 ruches : 35 g à dissoudre dans 500 ml de sirop.
    — Traitement pour environ 50 ruches : 175 g à dissoudre dans 2,5 l de sirop.
    — Traitement pour environ 100 ruches : 350 g à dissoudre dans 5,0 l de sirop.
    Le traitement doit être administré en une seule fois. La dose nécessaire est de 5 ml par entre cadre (espace entre les traverses supérieures des cadres) d'abeilles. Le produit doit être administré en utilisant une seringue par application sur la longueur de chaque entre cadre. La dose maximale est de 50 ml par ruche. Jusqu'à deux traitements par an (hiver et/ou printemps/été).
    Par sublimation :
    — Utiliser un appareil à résistance électrique pour la sublimation. Remplir le réservoir de l’appareil avec 2,3 g de produit. Placer l'appareil à l'entrée de la ruche sous les abeilles, en évitant tout contact avec les rayons de miel. Fermer l'entrée pour éviter que la fumée et les abeilles ne s'échappent de la ruche. Actionner l’appareil pendant environ 3 minutes en suivant les instructions du fabricant et maintenir la ruche bien fermée pendant encore 15 minutes.
    — Laisser refroidir et nettoyer l’appareil après utilisation pour en retirer tout résidu éventuel (max 6 %, environ 0,140 g). Utiliser de l'eau potable pour le refroidir et/ou le nettoyer. Dose maximale de 2,3 g par ruche en une seule administration. Un traitement par an.
    — Il est recommandé de suivre les instructions du fabricant afin d'obtenir la sublimation maximale.

    Effets indésirables

    Les colonies peuvent être légèrement agitées lors du traitement. Une augmentation de la mortalité des abeilles adultes peut être observée après traitement par le produit.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    Administrer le traitement sans hausses. Toutes les colonies du même rucher doivent être traitées simultanément pour éviter toute ré-infestation. Éviter de perturber les ruches dans les jours qui suivent le traitement. L'administration du produit par sublimation n'est pas recommandée en été.
    — Pour qu'il soit plus efficace, le produit doit être utilisé en l’absence de couvain dans la colonie ou lorsque la quantité de couvain est à ses niveaux les plus bas. L'acide oxalique ne pénètre pas dans la cire, par conséquent il ne tue pas les varroas qui se trouvent à l'intérieur du couvain operculé; la présence du couvain peut donc sensiblement réduire l'efficacité du produit. En conséquence, le produit doit être utilisé en hiver ou après la manipulation de la colonie pour obtenir une absence de couvain en été (par exemple : encagement de la reine). En ce qui concerne les traitements estivaux suivant l'encagement de la reine, les niveaux les plus élevés d'efficacité ont été obtenus lorsque la durée d'encagement était d'au moins 25 jours, c'est à ce moment-là que les colonies se retrouvaient entièrement sans couvain. Malgré un traitement approprié, des colonies gravement endommagées risquent de ne pas survivre aux effets provoqués par l’infestation par les varroas.
    — Programme de lutte intégrée : L'efficacité entre les colonies peut varier du fait des conditions d'utilisation (présence résiduelle de couvain, température, ré-infestation etc.). Le produit donc doit être utilisé comme un traitement parmi d’autres dans le cadre d’un programme de lutte intégrée contre le varroa et la chute des varroas doit être régulièrement surveillée.
    Interactions :
    Ne pas utiliser en même temps que d'autres produits acaricides.
    Incompatibilités :
    En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament vétérinaire ne doit pas être utilisé avec d'autres acaricides.
    Surdosage :
    Une augmentation significative de la mortalité des abeilles a été observée dans les ruches ayant reçu une double (par sublimation) ou triple (par égouttement) dose de produit. De plus, lors de surdosages, la capacité des colonies de dépasser l'hiver est diminuée et peut provoquer des effets nocifs sur le développement futur de la colonie.
    Précautions pour l’utilisateur :
    La poudre pouvant provoquer une dermatite de contact ou une irritation de la peau, des yeux et des voies respiratoires éviter tout contact direct avec la peau, ou son inhalation. Lors de la manipulation de la poudre (lors des phases de sublimation et de pré-traitement), porter un masque de protection conformé à la norme européenne EN149 (type FFP2), des gants et des lunettes de protection. Après application, laver les mains et les matières ayant été en contact avec le produit au savon et à l'eau. En cas de contact avec la peau, laver soigneusement la zone concernée au savon et à l'eau. En cas de contact avec les yeux, lavez-les à grande eau et consulter un médecin. Ne pas inhaler. En cas d'inhalation accidentelle, respirer de l'air frais. Si une personne connaît des difficultés respiratoires, faites appel à un médecin et montrer lui l’étiquette du produit. En cas d'ingestion, ne pas provoquer de vomissement et faites appel à un médecin et indiquez-lui ces précautions. Ne pas manger, boire ou fumer lors de la manipulation.
    Précautions vis à vis de l'environnement :
    Ne pas disperser le produit dans les cours d’eau car il pourrait être dangereux pour les poissons ou les autres organismes aquatiques.

    Temps d'attente

    Miel : zéro jour.
    Ne pas traiter les ruches avec les hausses en position ou pendant la récolte du miel.

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans.
    Après première ouverture du sachet : 3 mois.
    Après avoir été mélangé avec le sirop : 24 heures.
    Ne pas réfrigérer ni congeler. Conserver le produit dans l'emballage d'origine, hermétiquement fermé, pour le protéger de la lumière et de l'humidité.
    Conserver à l'écart des produits alimentaires.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/1748622 6/2015
    Sachet de 35 g

    GTIN 08051084530022

    Sachet de 175 g

    GTIN 08051084530039

    Sachet de 350 g

    GTIN 08051084530046



    Titulaire de l'A.M.M. : Chemicals Laif
    (Italie)
    Exploitant :

    Laboratoire DESTAING

    45 bd Marcel Pagnol
    Parc Aromagrasse
    06130 Grasse
    Tél.: 04.93.42.02.00
    Fax : 04.93.42.03.00

    contact@destaing.com

    Dernière version de la monographie : 25/01/2017

    Mise à jour : nouveau produit

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Le nouveau ministre de l'Agriculture envisage une simplification administrative pour le secteur agricole.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité