• CARPRODOLOR® 50 mg/ml

    Anti-inflammatoire non-stéroïdien (carprofène) en solution injectable pour bovins


    Source : RCP du 09/05/2016

    Composition

    Solution injectable :
    CARPROFENE : 50 mg
    Ethanol 96 % :  80,8 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    Le carprofène est un AINS appartenant au groupe de l'acide 2-arylpropionique et dispose d'une activité anti-inflammatoire, analgésique et antipyrétique. C'est un inhibiteur de l'enzyme cyclo-oxygénase de la cascade de l'acide arachidonique. Cependant, l'inhibition de la synthèse des prostaglandines par le carprofène est faible en comparaison de ses propriétés anti-inflammatoire et analgésique. Le mode d'action précis du carprofène n'est pas clairement établi.
    Des études ont montré que le carprofène dispose d'une puissante activité antipyrétique et réduit significativement la réponse inflammatoire dans le tissu pulmonaire en cas d'infection respiratoire aiguë accompagnée de fièvre chez les bovins. Les études menées chez les bovins après induction expérimentale d'une mammite aiguë ont montré que le carprofène administré par voie intraveineuse dispose d'une puissante activité antipyrétique et améliore la fréquence cardiaque et le fonctionnement du rumen.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après administration S.C. d'une dose unique de 1,4 mg/kg de carprofène, la Cmax de 15,4 µg/ml a été atteinte au bout de 7-19 heures (Tmax). Les concentrations les plus élevées en carprofène sont observées dans la bile et le plasma. Plus de 98 % du carprofène est lié aux protéines plasmatiques. Il est largement distribué dans les tissus, les concentrations les plus élevées étant observées dans les reins et le foie, suivis par le tissu adipeux et le muscle.
    Le carprofène est le principal composant retrouvé dans tous les tissus. Il est métabolisé lentement, principalement par hydroxylation du cycle, hydroxylation du carbone-a et conjugaison du groupement acide carboxylique avec l'acide glucuronique. Le métabolite 8-hydroxylé et le carprofène non métabolisé sont prédominants dans les selles. Les échantillons de bile contiennent du carprofène conjugué.
    Le carprofène a une demi-vie d'élimination plasmatique de 70 heures. Il est principalement excrété dans les selles, ce qui indique que la sécrétion biliaire joue un rôle important.

    Indications

    Chez les bovins : réduction des signes cliniques dans les infections respiratoires aiguës et dans les mammites aiguës, en association avec une antibiothérapie appropriée.

    Administration et posologie

    Voies S.C. ou I.V.
    Bovins : une dose unique de 1 ml pour 35 kg de poids vif (=1,4 mg/kg de carprofène) en association avec un traitement antibiotique approprié.
    Le bouchon ne doit pas être percé à plus de 20 reprises.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — chez les animaux souffrant d'insuffisance cardiaque, hépatique ou rénale,
    — chez les animaux souffrant d'ulcères ou d'hémorragie gastro-intestinaux,
    — en présence de signes manifestes de dyscrasie sanguine,
    — en cas d'hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

    Effets indésirables

    Les études chez les bovins ont montré qu'une réaction locale transitoire peut apparaître au niveau du site d'injection.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    Eviter d'utiliser le produit chez des animaux déshydratés, hypovolémiques ou en hypotension (risque potentiel de toxicité rénale accrue).
    Eviter l'administration concomitante de médicaments potentiellement néphrotoxiques.
    Ne pas dépasser la dose ou la durée de traitement indiquées.
    Le traitement avec des AINS pouvant s'accompagner de troubles gastro-intestinaux ou rénaux, envisager l'utilisation complémentaire d'une fluidothérapie, en particulier en cas de traitement d'une mammite aiguë.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Aucune étude spécifique n'ayant été menée chez les bovins gravides, l'utilisation de la spécialité ne doit se faire qu'après évaluation du bénéfice/risque par le vétérinaire responsable.
    Interactions :
    — Aucune interaction médicamenteuse significative spécifique n'a été signalée avec le carprofène. Au cours des études cliniques chez les bovins, quatre classes d'antibiotiques différentes ont été utilisées (macrolides, tétracyclines, céphalosporines et pénicillines potentialisées) sans interaction notable.
    — Cependant, comme les autres AINS, le carprofène ne doit pas être administré en même temps qu'un autre médicament vétérinaire de la classe des AINS ou des glucocorticoïdes.
    Ne pas administrer d'autre AINS simultanément ou à moins de 24 heures d'intervalle.
    — Les animaux recevant un anticoagulant en concomitance avec le carprofène doivent faire l'objet d'une étroite surveillance.
    — Les AINS se lient fortement aux protéines plasmatiques et peuvent entrer en compétition avec les autres médicaments fortement liés aux protéines, pouvant conduire à des effets toxiques en cas d'administration concomitante.
    Incompatibilités :
    En l'absence d'études, ne pas mélanger avec d'autres médicaments vétérinaires.
    Surdosage :
    Au cours des études cliniques, aucun signe indésirable n'a été observé suite à l'administration intraveineuse et sous-cutanée de doses allant jusqu'à 5 fois la dose recommandée.
    Il n'existe aucun antidote spécifique. Le cas échéant, un traitement symptomatique général correspondant à la prise en charge habituelle du surdosage des AINS devra être instauré.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Les études en laboratoire ont montré que le carprofène peut, comme les autres AINS, provoquer une photosensibilisation. Eviter tout contact cutané avec le médicament. En cas de contact, laver immédiatement les régions affectées.
    Eviter toute auto-injection accidentelle. En cas d'auto-injection accidentelle, demander immédiatement conseil à un médecin.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : 21 jours.
    Lait : zéro heure.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans.
    Après première ouverture : 28 jours.
    Ne pas mettre au réfrigérateur et ne pas congeler.
    Conserver le flacon dans l'emballage extérieur, de façon à protéger de la lumière.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/9325599 4/2013
    Boîte 1 flacon verre de 50 ml

    GTIN 08718469448388



    Titulaire de l'A.M.M. : LE VET (Pays-Bas)
    Exploitant :

    Laboratoire OSALIA

    27-29, rue Raffet
    75016 PARIS
    Tél. / Fax : 01.84.79.33.23

    contact@osaliafrance.com

    Dernière version de la monographie : 25/08/2016

    Mise à jour : nouveau produit

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité