• DECTOMAX® 10 mg/ml

    Endectocide (doramectine) en solution injectable pour bovins, ovins et porcins


    Source : RCP du 01/12/2016

    Composition

    Solution injectable :
    DORAMECTINE : 10 mg
    Butylhydroxyanisole : 0,1 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    La doramectine est une lactone macrocyclique dont la structure est très semblable à celle de l'ivermectine. Les 2 molécules ont un large spectre d'activité antiparasitaire et produisent une paralysie de même nature chez les nématodes et chez les arthropodes parasites. Les lactones macrocycliques activent les canaux chlorure glutamate dépendants présents sur les membranes musculaires du pharynx et les neurones particuliers des parasites invertébrés. La toxicité sélective des lactones macrocycliques comme antiparasitaires est attribuée à cette action sur les canaux qui ne sont pas présents chez l'animal hôte. Les membranes des cellules musculaires de l'appareil reproducteur des femelles invertébrées sont plus sensibles aux lactones macrocycliques que celles des récepteurs nerveux ou des autres muscles, cela pourrait expliquer la très importante mais temporaire réduction de la production d'œufs chez les parasites non tués ou éliminés par le traitement.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Chez les bovins après administration S.C., et chez les porcins après administration I.M. : la Cmax est atteinte en 3 jours, avec une demi-vie d'élimination d'environ 6 jours.
    Chez les ovins après administration S.C. ou I.M. : la Cmax est atteinte en 2 jours, avec une demi-vie d'élimination de 4,5 jours.

    Indications

    • Chez les bovins :
    Traitement curatif et préventif des infestations par les parasites suivants :
    — Nématodes gastro-intestinaux (adultes et 4e stade larvaire) :
    Ostertagia ostertagi (y compris les stades inhibés), O. lyrata (adultes), Haemonchus placei, Trichostrongylus axei, T. colubriformis, Cooperia oncophora,
    C. pectinata
    (adultes), C. punctata, C. surnabada (syn. mcmasteri),
    N. spathiger
    (adultes), Bunostomum phlebotomum (adultes), Strongyloides papillosus (adultes), Œsophagostomum radiatum,
    Trichuris spp.
    (adultes).
    — Nématodes de l'appareil respiratoire (adultes et 4e stade larvaire) : Dictyocaulus viviparus.
    — Nématodes de l'œil (adultes) : Thelazia spp.
    — Hypodermes (larves en migration) : Hypoderma bovis, H. lineatum.
    — Poux piqueurs : Haematopinus eurysternus, Linognathus vituli, Solenopotes capillatus.
    — Acariens responsables de la gale : Psoroptes bovis, Sarcoptes scabiei.
    Aide au contrôle des infestations par les parasites suivants :
    — Nématodes gastro-intestinaux : Nematodirus helvetianus.
    — Poux broyeur : Damalinia bovis.
    — Tique : Ixodes ricinus.
    — Agents responsables de la gale : Chorioptes bovis.
    La doramectine a un effet rémanent de : 22 jours sur Bunostomum phlebotomum, 21 jours sur Cooperia oncophora, 35 jours Dictyocaulus viviparous, 28 jours sur Haemonchus placei (adultes), 28 jours sur Linognathus vituli, 21 jours sur Œsophagostomum radiatum, 35 jours sur Ostertagia ostertagi, 42 jours sur Psoroptes bovis, 28 jours sur Trichostrongylus axei.
    • Chez les ovins :
    Traitement des infestations par les parasites suivants :
    — Nématodes gastro-intestinaux (adultes et 4e stade larvaire) :
    Bunostomum trigonocephalum (adultes), Chabertia ovina,
    Cooperia curticei
    (larves L4), C. oncophora, Gaigeria pachyscelis, Haemonchus contortus,
    Nematodirus battus
    (larves L4), N. filicollis (adultes), N. spathiger,
    Ostertagia (Teladorsagia) circumcincta
    (stades larvaires inhibés L4, y compris les souches résistantes aux benzimidazoles), Ostertagia (Teladorsagia) trifurcata (adultes), Œsophagostomum venulosum (adultes), O. columbianum, Strongyloides papillosus, Trichostrongylus axei, T. colubriformis, T. vitrinus,
    Trichuris spp.
    (adultes).
    — Nématodes de l'appareil respiratoire (adultes et 4e stade larvaire L4) : Cystocaulus ocreatus (adultes), Dictyocaulus filaria,
    Muellerius capillaris
    (adultes), Neostrongylus linearis (adultes), Protostrongylus rufescens (adultes).
    Traitement des infestations par les larves d'Œstrus ovis (larves L1, L2, L3).
    Traitement des infestations dues aux acariens responsables de la gale psoroptique : Psoroptes ovis.
    • Chez les porcins, traitement des infestations par les parasites suivants :
    — Nématodes gastro-intestinaux (adultes et 4e stade larvaire) :
    Hyostrongylus rubidus, Ascaris sum,
    Strongyloides ransomi
    (adultes),
    Œsophagostomum dentatum, O. quadrispinulatum.
    — Nématodes de l'appareil respiratoire : Metastrongylus spp. (adultes).
    — Nématodes des reins : Stephanurus dentatus (adultes).
    — Poux piqueurs : Haematopinus suis.
    — Agent responsable de la gale sarcoptique : Sarcoptes scabiei.
    Le produit protège les porcins contre l'infestation ou la ré-infestation par Sarcoptes scabiei pendant 18 jours.

    Administration et posologie

    Voies S.C. (bovins) ou I.M. (ovins et porcins).
    Bovins : 1 ml pour 50 kg en une injection S.C. unique dans la région du cou (=200 µg/kg de doramectine).
    Ovins : une injection I.M. unique dans le cou.
    Contre les nématodes et les oestres : 1 ml pour 50 kg (=200 µg/kg de doramectine).
    Contre la gale (Psoroptes ovis) : 1 ml pour 33 kg (=300 µg/kg de doramectine).
    Mettre en place des mesures pour éviter la ré-infestation. Traiter tous les ovins ayant été en contact avec des animaux infestés.
    Porcins : 1 ml pour 33 kg en une injection I.M. unique (=300 µg/kg de doramectine).
    Pour les porcelets de moins de 16 kg :
    Moins de 4 kg : 0,1 ml. De 5 à 7 kg : 0,2 ml. De 8 à 10 kg : 0,3 ml. De 11 à 13 kg : 0,4 ml. De 14 à 16 kg : 0,5 ml.
    Déterminer le poids de l'animal le plus précisément possible et vérifier le calibrage de l'appareil de dosage. Si les animaux doivent être traités en groupe, les regrouper selon leur poids et traiter de façon à éviter tout sous- ou surdosage.
    Volume maximal par site d'injection : 5 ml chez les bovins, 1,5 ml chez les ovins et 2,5 ml chez les porcins.
    Ne pas ponctionner les bouchons plus d'une fois. Le produit peut être utilisé avec un système automatique d'injection.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser chez les chiens car des effets secondaires sévères peuvent se produire. Comme avec les avermectines, certaines races de chiens comme les colleys sont particulièrement sensibles à la doramectine et une attention particulière doit être prise pour éviter la consommation accidentelle du produit par ces espèces.
    Ne pas administrer en cas d'hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Les avermectines peuvent ne pas être bien tolérées par les espèces autres que l'espèce cible. Des cas d'intolérance ayant entraîné la mort ont été rapportés chez des chiens, notamment des Colleys, des chiens âgés de race Berger Anglais ou apparentée ou des croisés, ainsi que chez les tortues. Eviter l'ingestion de produit renversé ainsi que l'accès aux flacons par ces espèces.
    — Utiliser un système de multi-dosage automatique adapté pour traiter des groupes d'animaux.
    Pour traiter individuellement les porcins, utiliser des aiguilles et des seringues jetables de taille appropriée. Pour traiter les porcelets de 16 kg ou moins, utiliser une seringue jetable de 1 ml avec des graduations de 0,1 ml ou moins.
    Utiliser un équipement stérile et respecter l'asepsie. Eviter l'introduction de contaminants dans les flacons. Ne pas percer les bouchons plus d'une fois. Nettoyer l'ouverture avant de retirer chaque dose.
    — Eviter les pratiques qui augmentent le risque de développement de résistances et d'inefficacité thérapeutique : utilisations fréquentes et répétées d'anthelminthiques de la même classe sur une période de temps trop étendue, sous-dosage pouvant être dû à une sous-estimation du poids de l'animal, une mauvaise administration du produit ou à un mauvais calibrage de l'appareil de dosage.
    Des investigations devraient être menées lors de suspicion de résistance aux anthelminthiques, en utilisant des tests appropriés (test de réduction du nombre d'œufs éliminés par voie fécale). Lorsque les résultats de ces tests suggèrent une résistance à un anthelminthique, utiliser un anthelminthique d'une classe et d'mode d'action différents.
    En Europe, des résistances aux avermectines ont été reportées chez les moutons pour Teladorsagia et Haemonchus. S'appuyer sur des informations épidémiologiques locales (régionale, élevage) sur la sensibilité des parasites et sur les recommandations visant à limiter une émergence supplémentaire de résistance aux anthelminthiques.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Peut être utilisé chez les vaches et les brebis gestantes.
    Indiqué chez les truies en lactation et en gestation et chez les verrats reproducteurs.
    Incompatibilités :
    En l'absence d'études, ne pas mélanger avec d'autres médicaments vétérinaires.
    Surdosage :
    Des surdosages allant jusqu'à 25 fois la dose recommandée chez les bovins, jusqu'à 10 fois chez les ovins et les porcins n'ont entraîné aucun signe clinique particulier.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Ne pas fumer ou manger durant la manipulation. Bien se laver les mains après utilisation.
    Prendre toutes les précautions pour éviter une injection accidentelle chez l'homme. Consulter un médecin en cas d'apparition de signes cliniques suspects.
    Avis aux médecins : en cas d'injection accidentelle chez l'homme, il n'a été que rarement observé des symptômes cliniques spécifiques. Tout cas clinique sera traité en fonction des symptômes observés.
    Précautions vis à vis de l'environnement :
    La doramectine est très toxique pour les bousiers et les organismes aquatiques et peut s'accumuler dans les sédiments.
    Le risque pour les écosystèmes aquatiques et les bousiers peut être réduit en évitant d'utiliser la doramectine de façon fréquente et répétée (ainsi que tous les autres produits appartenant à la même classe d'anthelminthique) chez les bovins et les ovins, et en tenant les bovins traités à l'écart de tout plan d'eau pendant 2 à 5 semaines après le traitement.
    Comme toutes les autres lactones macrocycliques, la doramectine peut affecter des espèces non cibles. Après traitement, l'excrétion d'une quantité de doramectine potentiellement toxique peut durer pendant plusieurs semaines. Les fèces, contenant de la doramectine, excrétées sur les pâtures par les animaux traités, peuvent réduire la quantité de bousiers et ainsi avoir des conséquences sur la dégradation du fumier.
    La spécialité est extrêmement dangereuse pour les poissons et les organismes aquatiques. Ne pas contaminer les étangs, cours d'eau ou fossés avec le produit ou avec un emballage utilisé.

    Temps d'attente

    Viandes et abats :
    — Bovins, ovins : 70 jours.
    — Porcins : 77 jours.
    Lait : ne pas utiliser chez les vaches et brebis laitières dont le lait est destiné à la consommation humaine, chez les vaches en période de tarissement et chez les génisses laitières gravides dans les 60 jours avant le vêlage, ni chez les brebis en période de tarissement et chez les brebis laitières gravides dans les 70 jours avant l'agnelage.

    Catégorie

    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
    Accessible aux groupements agréés pour les productions bovine, ovine et porcine.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans.
    Durée de conservation après première ouverture : 28 jours.
    Conserver à une température ne dépassant pas 30°C. Protéger de la lumière solaire directe. Ne pas conserver hors de l'emballage de protection en plastique.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/4335418 4/2012
    Boîte de 1 flacon verre de 50 ml

    GTIN 05414736022406

    Boîte de 1 flacon verre de 200 ml

    GTIN 05414736022413

    Boîte de 1 flacon verre de 500 ml

    GTIN 05414736022420

    ZOETIS France SAS

    10 rue Raymond David
    92240 MALAKOFF
    Tél. : 01.70.80.80.00
    Dernière version de la monographie : 12/01/2017

    Mise à jour : nouveau produit

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité