• KEXXTONE®

    Bolus intraruminal à base de monensin en prévention de la cétose chez les vaches laitières et génisses


    Source : RCP du 31/05/2016

    Composition

    Dispositif intraruminal (contenant 12 sous-unités) :
    MONENSIN : 32,4 g
    (éq. à 35,2 g de monensin sodique)
    Excipients q.s.p. : 1 dispositif

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    Le monensin appartient au groupe des polyéthers ionophores. Il se fixe aux membranes cellulaires bactériennes et affecte le maintien d’importants gradients ioniques dans la cellule, nécessaires au transport des nutriments et à la génération d’une force proton motrice. Le monensin agit principalement contre les bactéries Gram positif. Les bactéries Gram négatif possèdent des membranes cellulaires externes complexes, ce qui se traduit par une résistance inhérente à l’action des ionophores.
    L’effet du monensin dans le rumen consiste à modifier la population microbienne, entraînant une baisse du nombre de bactéries produisant de l’acétate et du butyrate et une hausse du nombre de bactéries produisant du propionate, le précurseur gluconéogénique. Cette modification permet d’améliorer l’efficacité du métabolisme énergétique. Les effets positifs du monensin chez la vache laitière péri-parturiente comprennent une réduction de la concentration des corps cétoniques dans le sang, une augmentation de la concentration de glucose sérique et une réduction de l’incidence de la cétose.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Le site d’action du monensin administré par voie intraruminale est le tractus gastro-intestinal. Son administration est suivie par un large effet de premier passage métabolique qui entraîne de faibles concentrations de monensin dans la circulation systémique. Les métabolites et la molécule-mère sont excrétés dans la bile.
    Lorsque les sous-unités situées à l’intérieur du dispositif intraruminal entrent en contact avec le liquide du rumen à l’orifice du dispositif, un gel se forme qui est lentement libéré du dispositif intraruminal. Le monensin est libéré à une dose moyenne approximative de 335 mg/jour.

    Indications

    Chez les vaches laitières et génisses : pour réduire l’incidence de la cétose chez la vache laitière et la génisse péri-parturientes susceptibles de développer une cétose.

    Administration et posologie

    Voie intraruminale.
    Vaches laitières, génisses : administrer 1 seul dispositif intraruminal par animal, 3 à 4 semaines avant la date prévue du vêlage, à l’aide d’un instrument d’administration approprié.
    Le médicament délivre une dose moyenne d’environ 335 mg de monensin par jour pendant environ 95 jours.
    Immobiliser l’animal pour pouvoir lui administrer correctement le dispositif. Cette immobilisation doit limiter tout mouvement avant/arrière et permettre de maintenir la tête de l’animal en position étendue vers l’avant, sans exercer de pression sur l’encolure afin d’éviter qu’il ne s’étouffe.
    Mode d'emploi :
    — Chaque dispositif possède un numéro individuel qui doit être consigné avec le numéro d’identification de l’animal concerné afin de pouvoir identifier l’animal s’il régurgite le dispositif.
    — Immobiliser l’animal avec la tête et l’encolure étendues vers l’avant. Attraper l’animal par le coin de la bouche. Introduire l’instrument d’administration dans la bouche en évitant les dents de devant et sans force excessive pour éviter tout traumatisme et lésion du pharynx et de l’œsophage. Insérer l’instrument au-delà de la base de la langue en veillant à éviter les molaires. Pendant la déglutition, l’instrument se déplacera facilement au-dessus de la base de la langue. En cas de résistance, retirer doucement l’instrument et répéter la procédure.
    S’assurer que la tête de l’instrument d’administration est située au-delà de la base de la langue, et éjecter le dispositif intraruminal lorsque l’animal déglutit.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser chez des animaux d'un poids vif inférieur à 300 kg.

    Effets indésirables

    Dans de très rares cas, des signes digestifs (par ex. diarrhée, désordres gastriques) ont été observés, ainsi qu'une obstruction de l'œsophage.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Placer les bovins traités dans une zone de confinement pendant 1 heure après l’administration afin de contrôler tout problème de déglutition ou régurgitation. Si cela survient, et si le dispositif est intact, l'administrer à nouveau. S’il est endommagé, administrer un nouveau dispositif.
    Examiner une nouvelle fois les bovins au plus tard 4 jours après l’administration afin de déceler tout signe indiquant que le dispositif intraruminal s’est logé dans l’œsophage (ces signes peuvent inclure une météorisation, pouvant être suivie d’une toux, de salivation, de perte d’appétit et d’apathie).
    — Le choix des animaux à traiter est laissé à la discrétion du vétérinaire. Les facteurs de risque peuvent comprendre des antécédents de maladies liées à un déficit énergétique, une note d’état corporel élevée et la parité.
    — En cas de régurgitation précoce, identifier l’animal en faisant coïncider son numéro d’identification et le numéro figurant sur le dispositif, et administrer de nouveau un dispositif intact.
    — L'ingestion ou l'exposition orale au monensin peut être fatale chez les chiens, les chevaux, les autres équidés ou les pintades. Tenir toute formulation contenant du monensin hors de portée des chiens, chevaux, autres équidés ou pintades. Etant donné le risque de régurgitation d'un bolus, ne pas laisser l'accès pour ces espèces aux endroits où sont gardées des vaches traitées.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Peut être utilisé au cours de la gestation et de la lactation.
    Surdosage :
    L’administration accidentelle de plus d’un dispositif intraruminal par animal peut provoquer certains effets indésirables typiques d’un surdosage par le monensin, à savoir, entre autres, une perte d’appétit, une diarrhée et une léthargie. Ceux-ci sont généralement passagers. La dose la plus élevée qui soit tolérée est généralement comprise entre 1 et 2 mg/kg de monensin par jour.
    Précautions pour l’utilisateur :
    L’exposition à la substance active peut provoquer une réaction allergique chez les individus sensibles. Ceux-ci doivent éviter tout contact avec le médicament.
    Ne pas manger, boire ou fumer lors de la manipulation du médicament.
    Utiliser des gants lors de la manipulation d’un dispositif intraruminal, y compris lors de la récupération d’un dispositif régurgité. Retirer les gants et se laver les mains et tout segment de peau exposé après avoir manipulé des dispositifs intraruminaux.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : zéro jour.
    Lait : zéro jour.

    Catégorie

    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Conserver le sachet aluminium soigneusement fermé.
    Durée de conservation : 2 ans
    Après première ouverture du sachet : 6 mois.

    Présentation(s)

    Sachet aluminium de 1 bolus

    Autorisation Européenne EU/2/12/145/001 du 13/02/13

    GTIN 05014602813840

    Sachet aluminium de 5 bolus

    Autorisation Européenne EU/2/12/145/003 du 13/02/13

    GTIN 05014602813857

    Applicateur (lance-bolus)

    ELANCO FRANCE

    10 rue Louis Blériot
    CS 80031
    92506 RUEIL-MALMAISON CEDEX
    Tél : 01.47.52.06.02 (Ligne directe Vétérinaire)
    Fax : 01.84.10.41.90
    Dernière version de la monographie : 08/09/2016

    Mise à jour : nouveau produit

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Le nouveau ministre de l'Agriculture envisage une simplification administrative pour le secteur agricole.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité