• HIPPOMECTIN 12 mg/g

    Antiparasitaire (ivermectine) en gel oral pour chevaux


    Source : RCP du 20/10/2014

    Composition

    Gel oral :
    IVERMECTINE : 12 mg
    Excipients (dont huile essentielle
    d'anis) q.s.p. : 1 g

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    L'ivermectine appartient à la classe des lactones macrocycliques endectocides. Les molécules de cette classe se lient sélectivement et avec une forte affinité aux canaux chlorures glutamate-dépendants présents dans les cellules nerveuses et musculaires des invertébrés. Leur fixation sur ces canaux induit une augmentation de la perméabilité de la membrane cellulaire aux ions chlorures entraînant une hyperpolarisation de la cellule nerveuse ou musculaire. Il en résulte une paralysie et la mort du parasite. Les molécules de cette classe peuvent également interagir avec d'autres canaux chlorures ligand-dépendants, comme ceux faisant intervenir le neurotransmetteur GABA.
    La marge de sécurité des molécules de cette classe est attribuable au fait que les mammifères ne possèdent pas de canaux chlorures glutamate-dépendants, que les lactones macrocycliques ont une faible affinité pour d'autres canaux chlorures ligand-dépendants de mammifère et que les lactones macrocycliques ne traversent pas facilement la barrière hémato-encéphalique.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Chez le cheval, la Cmax de 32 ng/ml en moyenne, est atteinte 6 h après administration de 0,3 mg/kg d'ivermectine.

    Indications

    Chez les chevaux, traitement des infestations parasitaires dues à :
    — Grands strongles :
    Strongylus vulgaris (adultes et stades larvaires artériels),
    S. edentatus (adultes et stades larvaires tissulaires),
    S. equinus (adultes),
    Triodontophorus spp. (adultes), T. brevicauda, T. serratus,
    Craterostomum acuticaudatum
    (adultes).
    — Petits strongles (adultes et larves au 4e stade, y compris les souches résistantes au benzimidazole) :
    Coronocyclus spp., C. coronatus, C. labiatus, C. labratus,
    Cyathostomum spp., C. catinatum, C. pateratum,
    Cylicocyclus spp., C. ashworthi, C. elongatus, C. insigne, C. leptostomum, C. nassatus, C. radiatus,
    Cylicostephanus spp., C. asymetricus, C. bidentatus, C. calicatus, C. goldi, C. longibursatus, C. minutus,
    Cylicodontophorus spp., C. bicornatus,
    Gyalocephalus capitatus,
    Parapoteriostomum spp., P. euproctus, P. mettami,
    Petrovinema spp., P. poculatum,
    Poteriostomum spp., P. imparidentatum.

    — Oxyures (adultes et stade L4) : Oxyuris equi.
    — Ascaris (adultes) : Parascaris equorum.
    — Vers gastriques (adultes) : Trichostrongylus axei, Habronema muscae.
    — Strongyloïdes intestinaux (adultes) : Strongyloides westeri.
    — Nématodes cutanés (microfilaires) : Onchocerca spp.
    — Gastérophiles (tous stades larvaires) : Gasterophilus spp.
    — Vers pulmonaires (adultes et stade L4) : Dictyocaulus arnfieldi.

    Administration et posologie

    Voie orale.
    Chevaux âgés de plus de 2 semaines : 0,2 mg/kg d'ivermectine en une dose unique.
    Chaque graduation sur le piston de la seringue correspond à la dose nécessaire pour traiter 100 kg.
    Chaque seringue contient 120 mg d'ivermectine, dose suffisante pour traiter 600 kg.
    Afin de garantir l'administration d'une dose adéquate, déterminer la masse corporelle de l'animal aussi précisément que possible et contrôler la précision du dispositif d'administration.
    Si les animaux doivent être traités collectivement plutôt qu'individuellement, les regrouper par corpulence et traiter en fonction, de façon à éviter tout sous- ou surdosage.
    Mode d'emploi :
    Placer l'anneau sur le piston au niveau de la graduation correspondant au poids du cheval.
    Vérifier qu'il n'y a pas d'aliments dans la bouche du cheval. Introduire la seringue débouchée dans la bouche du cheval au niveau de l'espace interdentaire. Pousser le piston jusqu'au bout de façon à déposer le médicament sur la base de la langue.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — chez le poulain âgé de moins de 2 semaines,
    — chez les chevaux ayant des antécédents d'hypersensibilité au principe actif ou à l'un des autres composants.

    Effets indésirables

    Certains chevaux fortement infectés par les microfilaires Onchocerca spp., ont présenté un œdème et un prurit après traitement. Il a été considéré que cette réaction était liée à la mort d'un grand nombre de microfilaires. Ces signes disparaissent en quelques jours mais un traitement symptomatique peut s'avérer nécessaire.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Les avermectines peuvent ne pas être bien tolérées par certaines espèces non cibles. Des cas d'intolérance ont été signalés chez le chien, en particulier le Colley, le Bobtail et les races voisines ou croisées, ainsi que chez les tortues aquatiques et terrestres. Les chiens et chats ne doivent pas ingérer les résidus de gel tombés au sol ou avoir accès aux emballages usagés (risques d'effets indésirables liés à la toxicité de l'ivermectine).
    — Pendant la cicatrisation des lésions cutanées dues à Habronema, accompagnée d'importantes restructurations tissulaires, il peut être utile de compléter ce produit par un traitement ajusté. Prendre également en compte la réapparition des infections et les mesures préventives.
    — Eviter les pratiques qui augmentent les risques de développement d'une résistance et pourraient rendre le traitement inefficace : utilisation trop fréquente et répétée d'anthelminthiques de la même classe, sur une durée prolongée, sous-dosage pouvant être dû à une sous-estimation de la masse corporelle, à une mauvaise administration du produit ou à un défaut d'étalonnage du dispositif d'administration.
    — Si une résistance clinique aux anthelminthiques est suspectée, pratiquer des tests appropriés (test de réduction du nombre des œufs dans les fèces, par ex.). Si les résultats des tests suggèrent fortement une résistance, utiliser un anthelminthique d'une autre classe pharmacologique ayant un mécanisme d'action différent.
    — Une résistance à l'ivermectine a été rapportée avec Parascaris equorum chez des chevaux dans un certain nombre de pays dont l'UE. L'utilisation de ce produit devra donc se faire sur la base des informations épidémiologiques nationales (régionales, locales) concernant la sensibilité des nématodes et en suivant les recommandations visant à limiter le développement de la résistance aux anthelminthiques.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    La spécialité peut être utilisée au cours de la gestation et de la lactation.
    Incompatibilités :
    Ne pas mélanger avec d'autres médicaments vétérinaires.
    Surdosage :
    A 9 fois la dose recommandée (1,8 mg/kg), des signes légers et temporaires (ralentissement au test de réponse pupillaire à la lumière et dépression) ont été observés.
    A des doses supérieures, les autres signes observés sont notamment : mydriase, ataxie, tremblements, stupeur, coma et mort. Les signes les moins sévères ont été transitoires. Aucun antidote n'a été identifié mais un traitement symptomatique est recommandé.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Se laver les mains après utilisation.
    Ne pas fumer, manger ou boire pendant la manipulation.
    Ce produit peut provoquer des irritations oculaires et cutanées et une sensibilisation cutanée. Eviter tout contact avec la peau et les yeux. Se laver les mains, ainsi que toute partie du corps exposée.
    En cas de contact avec les yeux, les rincer abondamment sous l'eau claire et consulter un médecin.
    En cas d'ingestion accidentelle ou d'irritation oculaire, consulter un médecin et lui montrer la notice.
    Précautions pour l'environnement :
    Médicament extrêmement dangereux pour les poissons et la faune aquatique. Ne pas contaminer les eaux de surfaces ou les fossés en y déversant le produit ou des seringues usagées.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : 18 jours.
    Lait : ne pas utiliser chez les juments productrices de lait destiné à la consommation humaine.

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Ne pas mettre au réfrigérateur et ne pas congeler.
    Durée de conservation après ouverture : 8 semaines.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/2010798 5/2008
    Boîte de 1 seringue de 10 g

    GTIN 08717973563198

    Boîte de 1 seringue de 13,3 g

    GTIN 08718469447213



    Titulaire de l'A.M.M. : LE VET (Pays-Bas)
    Exploitant :

    AUDEVARD

    Laboratoire Pharmaceutique Vétérinaire
    42-46, rue Médéric
    92582 CLICHY CEDEX
    Tél. : 01.47.56.38.26
    Fax : 01.47.56.38.39

    info@audevard.com

    Dernière version de la monographie : 01/10/2015

    Mise à jour :
    Modification (nouveau RCP) : Ajout d'effets indésirables.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité