• CRESTAR®

    Association implant de norgestomet et solution injectable de buséréline pour bovins


    Source : RCP du 08/01/2015

    Composition

    Implant et solution injectable.
    Implant :
    NORGESTOMET : 3,3 mg
    Excipients q.s.p. : 1 implant de 275 mg
    Solution injectable :
    BUSERELINE (s.f. d'acétate) : 0,004 mg
    Alcool benzylique : 20 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    — Le norgestomet est un progestagène dépourvu d'activité œstrogénique ou androgénique. Il est 100 fois plus puissant que la progestérone (test de Clauberg chez le lapin). Ses effets physiologiques sont liés à sa forte activité anti-gonadotrope. Il agit sur l'axe hypothalamo-hypophysaire pour freiner la sécrétion pulsatile de LH. Ce freinage est responsable de l'inhibition de la maturation folliculaire, de l'œstrus et de l'ovulation. Après le retrait de l'implant, les concentrations circulantes de norgestomet chutent, permettant la reprise de la sécrétion pulsatile de LH qui induit la maturation stéroïdienne du plus gros follicule, la venue en chaleurs puis l'ovulation.
    — La buséréline est un agoniste de GnRh. Son administration I.M. agit sur l'hypophyse pour stimuler la production immédiate d'un pic de LH. Si ce pic se produit en présence d'un gros follicule (>11 mm de diamètre), il induit son ovulation.
    — Association norgestomet-buséréline : l'administration de buséréline lors de la pose de l'implant est responsable de l'ovulation des gros follicules présents sur les ovaires des femelles traitées, synchronisant ainsi l'initiation d'une nouvelle vague folliculaire chez toutes les femelles. L'implant freine la maturation de ces nouveaux follicules et maintient ainsi la synchronisation des femelles.
    L'administration I.M. de prostaglandines PGF2α 2 jours avant le retrait de l'implant est nécessaire pour induire la régression des corps jaunes.
    Lors du retrait de l'implant, l'administration de PMSG est conseillée, pour parfaire la synchronisation, particulièrement chez les vaches allaitantes non cyclées lors du traitement.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    — Après la pose de l'implant : concentrations max. de norgestomet atteintes entre 1 à 6 h après la pose. Les concentrations déclinent ensuite jusqu'au 3e jour de traitement, puis restent stables jusqu'au retrait de l'implant.
    — La concentration plasmatique de buséréline est maximale 1 heure après injection de 10 mg. L'hypophyse produit un pic de LH. les concentrations circulantes de buséréline reviennent à des valeurs basales 6 h environ après administration.

    Indications

    Chez les vaches et génisses : synchronisation des chaleurs dans le cadre d'un traitement associant une administration de norgestomet, une injection d'acétate de buséréline, une injection de prostaglandines (PGF2α) et une injection de PMSG.

    Administration et posologie

    Voies S.C. (implant) et I.M. (solution).
    Vaches, génisses : appliquer 1 implant par animal par voie S.C. sur la face extérieure de l'oreille (au moyen d'un applicateur dédié), et injecter simultanément 2,5 ml de la solution en I.M. (=10 µg de buséréline).
    L'implant doit rester en place pendant 10 jours (9 à 11 jours).
    Injecter par voie I.M. une prostaglandine PGF2α 2 jours avant le retrait de l'implant.
    Au jour 10, retirer l'implant en ouvrant la cicatrice produite par la mise en place et en appuyant sur la base de l'implant.
    Une injection de PMSG devra généralement être réalisée au retrait (la dose est variable et dépend de l'âge, de la race, du moment de l'année et de la conduite générale de l'élevage).
    Toutes les femelles peuvent être inséminées sans détection de l'œstrus. Le moment recommandé pour l'insémination se situe 48 h après le retrait de l'implant.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — chez des vaches avant 60 jours post-partum,
    — chez les génisses avant qu'elles aient atteint un développement suffisant (60 à 70 % de leur poids adulte).
    A n'utiliser que chez des femelles aptes (condition corporelle, état de santé) à être mises à la reproduction.

    Effets indésirables

    La formation d'œdèmes au site d'injection a été rapportée.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    Respecter les précautions d'asepsie.
    Les causes sous jacentes à un trouble de la fertilité ne sont pas éliminées par ce traitement.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Ne pas utiliser chez les femelles gestantes.
    L'utilisation de la spécialité chez les femelles en lactation est possible.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Eviter tout contact avec la peau et les yeux. En cas de contact avec les yeux, rincer à grande eau.
    En cas de contact avec la peau, laver immédiatement la zone exposée à l'eau et au savon.
    Les femmes enceintes ne doivent pas administrer le produit car la buséréline est fœtotoxique chez les animaux de laboratoire. Les femmes en âge d'avoir des enfants doivent administrer le produit avec précaution.
    Lors de l'administration, s'assurer que les animaux sont bien contenus et que l'aiguille est protégée jusqu'au moment de l'injection, afin d'éviter toute injection accidentelle.
    En cas d'auto-injection, consulter un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquette.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : zéro jour après le retrait de l'implant.
    Lait : zéro jour dès la pose de l'implant.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
    Accessible aux groupements agréés pour la production bovine.

    Conservation

    Durée de conservation : 18 mois.
    Après première ouverture: 28 jours.
    A conserver à une température ne dépassant pas 25°C, dans l'emballage d'origine.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/3865072 9/2010
    Boîte de 5 plaquettes de 5 implants et de 5 flacons de 2,5 ml de solution injectable

    GTIN 08713184114594

    MSD Santé Animale (INTERVET)

    7, rue Olivier de Serres
    Angers Technopole - CS 17144
    49071 BEAUCOUZE CEDEX
    Tél. : 02.41.22.83.83

    info.fr.ah@merck.com

    Dernière version de la monographie : 08/01/2015

    Mise à jour :
    Nouveau RCP, sans changement majeur à relever.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité