• BENAZECARE F 5 et F 20

    Inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (bénazépril) pour chiens et chats


    Source : RCP du 23/07/2013

    Composition

    Comprimé sécable.
    BENAZECARE F 5 (pour chiens et chats) :
    BENAZEPRIL (s.f. de chlorhydrate) : 4,6 mg
    (éq. à 5 mg de chlorhydrate de bénazépril)
    Excipient q.s.p. : 1 comprimé
    BENAZECARE F 20 (pour chiens) :
    BENAZEPRIL (s.f. de chlorhydrate) : 18,42 mg
    (éq. à 20 mg de chlorhydrate de bénazépril)
    Excipient q.s.p. : 1 comprimé

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    Le chlorhydrate de bénazépril est une prodrogue hydrolysée in vivo en son métabolite actif, le bénazéprilate. Le bénazéprilate est hautement actif et inhibe sélectivement l'ECA, empêchant la transformation de l'angiotensine I inactive en angiotensine II active, et qui réduit aussi la synthèse de l'aldostérone. Il inhibe ainsi la vasoconstriction artérielle et veineuse, la rétention hydrosodée par les reins et les effets de remodelage, comprenant l'hypertrophie cardiaque pathologique et les changements rénaux dégénératifs.
    Le médicament provoque une inhibition de longue durée de l'activité de l'ECA plasmatique chez les chiens et les chats, avec plus de 95 % d'inhibition au maximum, et une activité significative (>80 % chez les chiens et >90 % chez les chats) persistant 24 h après administration.
    Chez les chiens avec insuffisance cardiaque congestive, le médicament réduit la pression sanguine et la charge volémique du cœur.
    Chez les chats avec insuffisance rénale expérimentale, le médicament normalise la pression intraglomérulaire capillaire et réduit la pression sanguine systémique. La réduction de l'hypertension glomérulaire peut ralentir la progression de la maladie rénale. Des études cliniques versus placebo chez les chats avec maladie rénale chronique ont démontré que le médicament réduisait significativement le taux de protéine urinaire et le rapport protéine/créatinine urinaire (PCU). Cet effet est probablement lié à la réduction de l'hypertension glomérulaire et aux effets bénéfiques sur la membrane basale glomérulaire. Aucun effet sur la survie des chats n'a été montré, mais une augmentation de l'appétit des chats, en particulier pour les cas plus avancés.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après administration orale de 0,5 mg/kg de chlorhydrate de bénazépril, les pics de bénazépril sont atteints rapidement (Tmax de 0,5 h chez les chiens et de 2 h chez les chats), et diminuent rapidement (métabolisation en bénazéprilate).
    La biodisponibilité systémique du bénazépril est incomplète (environ 13 % chez le chien) en raison d'une absorption incomplète (38 % chez le chien et < 30 % chez le chat) et de l'effet de premier passage hépatique.
    Pics de concentration du bénazéprilate :
    Chez le chien : Cmax de 37,6 ng/ml atteinte avec un Tmax de 1,25 h.
    Chez le chat : Cmax de 77 ng/ml atteinte avec un Tmax de 2 h.
    Les concentrations de bénazéprilate diminuent en 2 étapes : la phase initiale rapide représentant l'élimination de la molécule libre (T1/2 de 1,7 h chez le chien et 2,4 h chez le chat) et une phase terminale représentant la libération du bénazéprilate lié à l'ECA, majoritairement dans les tissus (T1/2 de 19 h chez le chien et 29 h chez le chat).
    Le bénazépril et le bénazéprilate sont fortement liés aux protéines plasmatiques (85-90 %). Ils sont essentiellement retrouvés dans le foie et les reins.
    Il n'y a pas de différence significative du profil pharmacocinétique du bénazéprilate chez le chien nourri ou à jeun. L'administration répétée entraîne une légère bio-accumulation du bénazéprilate. L'état d’équilibre est atteint en 4 jours chez le chien.
    Le bénazéprilate est excrété à 54 % par voie biliaire et 46 % par voie urinaire chez le chien, à 85 % par voie biliaire et 15 % par voie urinaire chez le chat.
    Sa clairance n'est pas modifiée quand la fonction rénale est altérée : il n'est pas nécessaire d’adapter la dose de bénazépril en cas d’insuffisance rénale.

    Indications

    Chez les chiens : traitement de l’insuffisance cardiaque congestive.
    Chez les chats : réduction de la protéinurie associée à la maladie rénale chronique.

    Administration et posologie

    Voie orale.
    Chiens : 0,25 mg minimum (0,25 à 0,5 mg) de chlorhydrate de bénazépril par kg par jour.

    Poids
    du chien 
    Nombre de comprimés par jour
    de BENAZECARE (dose normale) 
    F 5 F 20 
    5 à 10 kg 1/2  
    11 à 20 kg  
    21 à 40 kg  1/2 
    41 à 80 kg  


    La dose peut être doublée, toujours sur la base d’une administration quotidienne unique, avec une dose minimum de 0,5 mg/kg (0,5 à 1 mg), si l’état clinique de l’animal le justifie et sur avis du vétérinaire.
    Chats : 0,5 mg minimum (0,5 à 1 mg) de chlorhydrate de bénazépril par kg par jour.

    Poids du chat Nombre de comprimés par jour
    de BENAZECARE F 5 
    2,5 à 5 kg 1/2 
    >5 à 10 kg 


    Chez le chien et le chat, le produit doit être administré une fois par jour, avec ou sans nourriture.
    La durée du traitement n’est pas limitée.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser en cas :
    — d'hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients,
    — d'hypotension, d'hypovolémie, d'hyponatrémie ou d'insuffisance rénale aigüe,
    — d'insuffisance du débit cardiaque due à une sténose aortique ou pulmonaire,
    — de gravidité ou de lactation.

    Effets indésirables

    — Dans des essais cliniques en double aveugle chez les chiens avec insuffisance cardiaque congestive, le médicament était bien toléré avec une incidence d'effets indésirables plus faible que celle observée chez les chiens traités avec placebo.
    Un petit nombre de chiens peut présenter des vomissements, une incoordination ou des signes de fatigue transitoires.
    — Chez les chats et les chiens atteints de maladie rénale chronique, le médicament peut augmenter les concentrations de créatinine plasmatique au début du traitement. Une augmentation modérée des concentrations de créatinine plasmatique suite à l'administration d'IECA est liée à la réduction de l'hypertension glomérulaire induite par ces agents. Cette augmentation n'est donc pas nécessairement une raison pour arrêter le traitement en l'absence d'autres signes.
    — Le médicament peut augmenter la consommation d'aliment et le poids corporel chez les chats.
    Vomissement, anorexie, déshydratation, léthargie et diarrhées ont été rapportés dans de rares occasions chez les chats.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    Aucune toxicité rénale du produit n'a été observée (chez les chiens ou les chats) au cours des essais cliniques. Cependant, il est recommandé de surveiller les concentrations de créatinine plasmatique, d'urée et le taux d'érythrocytes pendant le traitement.
    L'efficacité et la sécurité n'ont pas été établies chez les chiens et les chats pesant moins de 2,5 kg.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Les études chez les rats ont mis en évidence des effets embryotoxiques (malformations de l'appareil urinaire des fœtus) à des doses non maternotoxiques.
    A la dose de 10 mg/kg/jour pendant 52 semaines chez le chat, le bénazépril a réduit le poids des ovaires/oviductes.
    Ne pas utiliser durant la gestation ou la lactation. La sécurité n'a pas été établie chez les chiens et les chats reproducteurs, en gestation ou en lactation.
    Interactions :
    — Chez les chiens avec insuffisance cardiaque congestive, le médicament a été donné en association avec de la digoxine, des diurétiques, du pimobendane et des médicaments vétérinaires anti-arythmiques sans interaction défavorable démontrable.
    — Chez l’homme, la combinaison des IECA et des AINS peut conduire à une efficacité anti-hypertensive réduite ou à une fonction rénale altérée. La combinaison du médicament et d'autres agents anti-hypertenseurs (inhibiteurs des canaux calciques, béta-bloquants ou diurétiques), anesthésiques ou sédatifs peut conduire à des effets hypotensifs additionnels. L'utilisation concomitante d'AINS et d'autres médicaments avec un effet hypotensif doit être considérée avec attention. Surveiller la fonction rénale et les signes d'hypotension (léthargie, faiblesse, ...) et traiter quand nécessaire..
    — Il n'est pas possible d'exclure la survenue d’interactions avec des diurétiques hyperkalémiants (ex. : spironolactone, triamtérène ou amiloride). Surveiller les taux de potassium plasmatique en cas d’utilisation du médicament en association avec un diurétique épargnant le potassium (risque d'hyperkaliémie).
    Surdosage :
    Le médicament réduit le taux d'érythrocytes quand il est administré pendant 12 mois, chez les chats sains à la dose de 10 mg/kg une fois par jour, et chez les chiens sains à la dose de 150 mg/kg une fois par jour. Mais cet effet n'a pas été observé à la dose recommandée au cours des essais cliniques chez les chats ou les chiens.
    Des signes transitoires et réversibles d'hypotension sont susceptibles d'apparaître lors de surdosage accidentel. Le traitement consiste à perfuser en intraveineuse du sérum physiologique tiède.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Se laver les mains après utilisation.
    En cas d'ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquetage.
    Les femmes enceintes doivent prendre les précautions nécessaires afin d'éviter toute ingestion accidentelle. Il a été observé que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine peuvent affecter le fœtus pendant la grossesse.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance.

    Conservation

    A conserver à une température ne dépassant pas 25°C, à l’abri de l’humidité.
    Replacer tout demi-comprimé dans la plaquette et utiliser sous 2 jours. Remettre la plaquette dans la boîte en carton.

    Présentation(s)

    • BENAZECARE F 5 pour chiens et chats :
    A.M.M. FR/V/8231710 0/2008
    Boîte de 10 plaquettes de 14 comprimés

    GTIN 03760087151466

    • BENAZECARE F 20 pour chiens :
    A.M.M. FR/V/7836340 3/2008
    Boîte de 10 plaquettes de 14 comprimés

    GTIN 03760087151473



    Titulaire de l'A.M.M. : ANIMALCARE (Royaume-Uni)
    Exploitant :

    AXIENCE SAS

    Tour Essor
    14, rue Scandicci
    93500 PANTIN
    Tél. : 01.41.83.23.17

    contact@axience.fr

    Dernière version de la monographie : 05/07/2015

    Mise à jour :
    Ajout du code Alcyon.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité