• TYLOLIDE

    Antibactérien (tylosine) en poudre orale pour veaux, porcins, volailles, poulets et dindons


    Source : RCP du 09/10/2014

    Composition

    Poudre orale :
    TYLOSINE (s.f. de tartrate) : 100 M.U.I.
    Excipient q.s.p. : 1 flacon

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    La tylosine est un antibiotique de pKa 7,1 relié structuralement à l'érythromycine. Elle est produite par Streptomyces fradiae. La tylosine étant peu hydrosoluble, on fait appel ici au tartrate de tylosine qui est soluble dans l'eau.
    La tylosine dispose du même mécanisme d'action antibiotique que les autres macrolides, c'est-à-dire par fixation à la fraction 50S des ribosomes, résultant en une inhibition de la synthèse des protéines. La tylosine dispose d'une activité bactériostatique dominante.
    La tylosine possède un effet antibiotique vis-à-vis des cocci à Gram positif (Staphylococci, Streptococci), des bacilles à Gram positif (Corynebacterium spp., Clostridium spp., Erysipelothrix, Bacillus anthracis, Actinomyces), certains bacilles à Gram négatif (Haemophilus spp., Pasteurella spp., Mannheimia spp.) et les mycoplasmes.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Le tartrate de tylosine est bien absorbé à partir du tractus gastro-intestinal. La tylosine est largement distribuée dans l'organisme après absorption mais ne franchit pas la barrière hémato-méningée. Le volume de distribution de la tylosine est de l'ordre de 1 à 2 l/kg chez les animaux. Elle est éliminée par voie urinaire et biliaire sous forme inchangée. Le temps de demi-vie d'élimination de la tylosine est de l'ordre d'une à deux heures selon les espèces animales.

    Indications

    Chez les veaux, porcins et volailles : affections à germes sensibles à la tylosine.
    • Chez les veaux : prévention en milieu infecté des pneumonies dues à des mycoplasmes et à Mannheimia haemolytica.
    • Chez les porcins : prévention en milieu infecté de l’entérite hémorragique et de la pneumonie enzootique.
    Pour toute information concernant la dysenterie porcine, voir les précautions d'emploi.
    • Chez les volailles : prévention en milieu infecté et traitement des mycoplasmoses aviaires.
    • Chez les poulets : prévention en milieu infecté de l’entérite nécrotique due à Clostridium perfringens.
    • Chez les dindons : prévention en milieu infecté et traitement de la sinusite infectieuse.

    Administration et posologie

    Voie orale.
    Le contenu du flacon (100 000 000 U.I.) doit être dilué dans sa totalité.
    Veaux : 20 000 U.I. (20 mg) de tylosine par kg de poids vif, 2 fois par jour pendant 2 semaines.
    La quantité totale de poudre contenue dans le flacon permet le traitement journalier de 50 veaux.
    Porcins : 25 000 U.I. (25 mg) de tylosine/kg de poids vif par jour pendant 3 à 10 jours.
    La quantité totale de poudre contenue dans le flacon est à verser dans le bac de traitement pour 400 litres d’eau de boisson.
    Volailles (prévention et traitement des mycoplasmoses aviaires) : 50 000 à 100 000 U.I. (50 à 100 mg) de tylosine par kg de poids vif par jour pendant 3 jours.
    La quantité totale de poudre contenue dans le flacon est à verser dans le bac de traitement pour 200 litres d’eau de boisson.
    Poulets (prévention de l'entérite nécrotique) : 10 000 à 20 000 U.I. (10 à 20 mg) de tylosine/kg de poids vif par jour pendant 3 jours.
    La quantité totale de poudre contenue dans le flacon est à verser dans le bac de traitement pour 1000 litres d’eau de boisson.
    Dindons : 50 000 à 100 000 U.I. (50 à 100 mg) de tylosine par kg de poids vif par jour pendant 2 à 5 jours.
    La quantité totale de poudre contenue dans le flacon est à verser dans le bac de traitement pour 200 litres d’eau de boisson.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser chez les animaux connus pour leur sensibilité à la tylosine ou autres macrolides.

    Effets indésirables

    La tylosine peut induire des diarrhées lorsqu'elle est administrée oralement chez les ruminants adultes.
    Il a été rapporté chez le porc la possibilité d'effets secondaires digestifs, avec œdème de la muqueuse rectale, prolapsus anal avec prurit, érythème et diarrhée.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    Un taux élevé de résistance in vitro a été démontré dans des souches européennes de Brachyspira hyodysenteriae, ce qui implique que le produit ne sera pas suffisamment efficace contre la dysenterie porcine.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Les études sur les animaux de laboratoire n'ont pas mis en évidence d'effets tératogènes ou embryotoxiques ou de conséquence sur la fertilité des animaux.
    L'innocuité de la spécialité n'ayant pas été étudiée chez la truie en gestation, l'utilisation dans ce cas devra faire l'objet d'une évaluation bénéfice/risque par le vétérinaire.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Les macrolides peuvent provoquer une hypersensibilité (allergie) suite à leur injection, inhalation, ingestion ou contact avec la peau. L'hypersensibilité à la tylosine et aux autres macrolides peut être croisée. Les réactions allergiques à ces substances peuvent être graves.
    En cas d'hypersensibilité, éviter tout contact avec le produit.
    En cas d'apparition d'érythème cutané, prendre l'avis du médecin.
    En cas d'apparition d'œdème du visage, des lèvres, des yeux ou en cas d'apparition de difficulté respiratoire, consulter immédiatement un médecin.
    Eviter l'inhalation des poussières et éviter le contact avec la peau et les yeux lors de la manipulation du produit. En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincer abondamment à l'eau claire. Se laver les mains après usage du produit.

    Temps d'attente

    Viandes et abats :
    — Veaux : 10 jours.
    — Porcins : zéro jour.
    — Volailles : 1 jour.
    — Dindons : 3 jours.
    Œufs : zéro jour.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans.
    Après dissolution dans l’eau de boisson : 24 heures.
    Après dissolution dans le lait : 2 heures.
    Ne pas conserver à une température supérieure à 25°C.
    Conserver le flacon soigneusement fermé.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/7665388 9/2007
    Flacon de 100 000 000 U.I.

    GTIN 03760161602846

    Laboratoires BIOVÉ

    3, rue de Lorraine
    62510 ARQUES
    Tél. : 03.21.98.21.21

    info@labobiove.com

    Dernière version de la monographie : 23/02/2017

    Mise à jour :
    Nouvelle liste positive (suppression de tous les antibiotiques de la liste) : le produit n'est plus accessible aux groupements agréés pour la production avicole. A noter également une modification d'AMM en lien avec une décision communautaire (médicaments contenant de la tylosine à administrer aux porcs par voie orale) : ajout d'une précaution d'emploi concernant le manque d'efficacité contre la dysenterie porcine.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité