• BYEMITE®

    Antiparasitaire (phoxim) contre les poux rouges des volailles


    Source : RCP du 24/06/2014

    Composition

    Solution à diluer pour pulvérisation :
    PHOXIM : 500 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Le phoxim est un inhibiteur de l'enzyme cholinestérase au niveau des synapses du ganglion nerveux. L'inhibition de l'enzyme est irréversible dans les conditions physiologiques. L'accumulation post-synaptique d'acétylcholine interfère avec la transmission normale des impulsions du système nerveux des arthropodes. Une phase d'hyperexcitation marquée et des convulsions sont suivies par la paralysie et la mort du parasite. Le phoxim est actif sur Dermanyssus gallinae. C'est un insecticide de contact et les acariens sont tués après avoir rampé sur les surfaces traitées au phoxim.
    Le phoxim est hydrolysé en composés actifs et est éliminé principalement par voie urinaire.

    Indications

    Chez les poules pondeuses : traitement des infestations par le pou rouge des volailles (Dermanyssus gallinae) sensible aux organophosphorés, dans les bâtiments d'élevage de poulettes et de poules pondeuses, en présence des animaux.

    Administration et posologie

    Pulvérisation.
    Poules pondeuses : 2 traitements à 7 jours d'intervalle.
    Préparer une solution à pulvériser à 2000 ppm de phoxim en diluant 100 ml de médicament dans 25 litres d'eau et bien mélanger.
    Pulvériser la solution obtenue à raison de 25 litres pour 1000 places de pondeuses sur les surfaces qui entourent directement les animaux et où les parasites se cachent (parois métalliques des cages, matériel annexe, poteaux métalliques, mangeoires, convoyeurs, nids de ponte, etc.). Utiliser un pulvérisateur produisant des gouttes grossières.
    Préparer la solution à pulvériser juste avant l'application.
    La quantité de solution doit être calculée soigneusement et pulvérisée dans sa totalité.
    La solution à pulvériser est appliquée sur les cages en présence des poules.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser chez les poulets de chair.

    Effets indésirables

    Le stress provoqué par la pulvérisation ou la suppression temporaire de nourriture pendant le traitement par pulvérisation peut provoquer une diminution légère de la ponte le jour suivant.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Les acariens ne parasitant pas les poules de façon constante, mais se cachant et se multipliant dans les habitats à proximité d'elles, il est extrêmement important de ne pas diriger le cône de pulvérisation directement sur les poules mais sur les cages, les batteries et les divers équipements (poteaux métalliques, mangeoires vidées, convoyeurs...) qui entourent les poules.
    — Ne pas pulvériser la solution directement sur les animaux.
    — Avant le traitement, enlever la nourriture et les œufs. Retirer toute litière des nids de ponte.
    — Eliminer les œufs pondus pendant la durée de la pulvérisation et le jour du traitement.
    — Le nettoyage et la désinfection du bâtiment d'élevage, ainsi que l'élimination des poux pendant le vide sanitaire sont des étapes importantes pour le contrôle de D. gallinae. En complément, éviter toute introduction de poux dans le bâtiment d'élevage par du matériel ou des personnes contaminés, des oiseaux sauvages ou des rongeurs.
    — Réserver le traitement avec ce médicament aux situations dans lesquelles un traitement est devenu inévitable en raison de l'importance de l'infestation.
    — Ce produit ne doit pas être pulvérisé moins d'un mois avant le nettoyage du bâtiment.
    — Eviter l'utilisation trop fréquente et répétée d'ectoparasiticides de la même classe sur une longue période car ils augmentent le risque de développement de résistances et pourraient finalement conduire à rendre le traitement inefficace.
    — La résistance aux acaricides résulte de la sélection d'acariens présentant une sensibilité intrinsèque inférieure suite à l'exposition à ces acaricides. Le développement de la résistance peut être accéléré si des doses inférieures à la dose recommandée sont utilisées.
    Pour retarder l'apparition de souches de Dermanyssus résistantes au phoxim, limiter le traitement des poulaillers quand cela est inévitable pour le maintien des conditions de bien-être animal ou des raisons économiques. Effectuer avec soin le nettoyage et la désinfection du poulailler pendant la période du vide sanitaire. Calculer précisément la dose et préparer une quantité suffisante de produit. S'assurer que toutes les surfaces et les recoins autour des poules soient suffisamment imbibés avec la solution.
    Incompatibilités :
    Ne pas mélanger avec d'autres produits.
    Surdosage :
    L'utilisation du produit à 2 fois la dose recommandée n'a provoqué aucun effet indésirable. A 4 fois la dose recommandée, il a été observé des éternuements chez 60 % des animaux et une interruption transitoire de la ponte durant 2 jours chez 8 % des animaux.
    L'intoxication par un organophosphoré chez la poule peut être traitée par injection intramusculaire de 0,5 à 1 mg d'atropine par kg de poids corporel.
    Précautions pour l’utilisateur :
    — Le produit est destiné à être appliqué par les vétérinaires, les utilisateurs professionnels, ou les éleveurs informés et conseillés par un vétérinaire.
    Lors de la manipulation du produit et de la pulvérisation de la solution, porter un équipement de protection. Respecter toutes les exigences concernant le port de vêtements de protection et suivre toutes les recommandations de sécurité. S'assurer que des vêtements de protection de rechange sont disponibles au cas où la tenue portée soit endommagée. Aucune personne hormis celle qui applique le produit ne doit être présente dans le bâtiment d'élevage pendant la pulvérisation. Aucune personne ne doit pénétrer dans le bâtiment d'élevage après l'application et jusqu'au lendemain (ou après 12 h minimum).
    Combinaison de protection avec capuche : catégorie III, type 4. Attacher les poignets de la combinaison aux gants à l'aide d'un adhésif.
    Porter un masque complet avec un filtre combiné A2P3 ou plus. En cas d'odeur aromatique caractéristique, vérifier que le masque est bien ajusté ou changer le filtre.
    Porter des gants en caoutchouc nitrile EN 374, perméabilité de classe 4 (> 120 min) ou plus.
    Ne pas porter l'équipement au-delà de la durée maximale d'exposition spécifiée sur l'équipement de protection.
    — Le phoxim est un sensibilisant cutané et légèrement irritant pour la peau et les yeux. Eviter tout contact en cas d'hypersensibilité connue à la substance active. Ne pas utiliser en cas de contre-indication médicale à l'utilisation des organophosphorés. Si vous avez déjà ressenti des malaises après avoir utilisé un produit contenant un organophosphoré, consultez votre médecin avant d'utiliser ce produit.
    — Eviter tout contact direct de l'émulsion concentrée avec la peau. Changer les gants ou la totalité de l'équipement en cas de contact. En cas de contact accidentel avec la peau, laver immédiatement avec de l'eau et du savon. En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincer à grande eau.
    — Eviter tout contact de la solution à pulvériser avec la peau lors de l'application du produit et lors du déshabillage. Se laver les mains avec de l'eau et du savon après avoir ôté l'équipement. Ne pas réutiliser la combinaison de protection.
    — Tenir le produit et la solution à pulvériser à distance des aliments, des boissons et des aliments pour animaux. Ne pas manger, boire ou fumer lors de la manipulation du produit ou de la pulvérisation de la solution.
    — Conseils aux médecins : l'intoxication par des organophosphorés résulte d'un blocage de l'acétylcholinestérase, conduisant à une sur-activité de l'acétylcholine. Les symptômes comprennent : maux de tête, épuisement et faiblesse, confusion mentale avec vision floue, salivation excessive et transpiration, douleurs abdominales, serrement de poitrine, diarrhée, pupilles fermées et bronchorrée. Ces symptômes peuvent se déclarer jusqu'à 24 h après exposition. Une intoxication sévère peut déclencher des contractions musculaires, perte de coordination, difficulté extrême pour respirer et convulsions pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance en l'absence de traitement. Traiter les symptômes et en cas de suspicion d'intoxication, transférer à l'hôpital en urgence.
    Précautions pour l'environnement :
    Le phoxim est hautement toxique pour les poissons et les invertébrés aquatiques.
    Afin de réduire l'impact du phoxim sur l'environnement, limiter à 2 le nombre de traitements annuels d'un poulailler, soit 4 applications au total.
    Lors de l'épandage du lisier issu d'animaux traités sur des terres agricoles, respecter une distance de sécurité de 10 mètres par rapport aux points d'eaux, de façon à éviter l'exposition de l'environnement aquatique.
    Le phoxim est toxique pour les abeilles.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : 25 jours après le second traitement.
    Œufs : 12 heures. Retirer les œufs avant le traitement. Eliminer les œufs pondus le jour du traitement, pendant et après pulvérisation.

    Catégorie

    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Ne pas conserver à une température supérieure à 25°C.
    Durée de conservation : 30 mois.
    — Après première ouverture : 6 mois.
    — Après dilution : 24 heures.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/2385846 0/2009
    Flacon de 1 litre

    GTIN 04007221030461

    Flacon de 5 litres

    GTIN 04007221030454

    BAYER SANTE Division Animal Health

    BAYER SAS
    Bayer Division Animal Health
    10, place de Belgique
    BP 103
    92250 La Garenne-Colombes Cedex
    Tél. : 01 49 06 50 00
    Dernière version de la monographie : 07/07/2016

    Mise à jour :
    Ajout des codes Alcyon.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité