• CONVENIA® 80 mg/ml

    Antibactérien (céfovécine) injectable pour chiens et chats


    Source : RCP du 02/10/2013

    Composition

    Poudre et solvant pour solution injectable.
    Solution reconstituée :
    CEFOVECINE (s.f. sodique) : 80 mg
    Parahydroxybenzoate de méthyle : 1,8 mg
    Parahydroxybenzoate de propyle : 0,2 mg
    Alcool benzylique : 12,3 mg
    Excipient q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    La céfovécine est une céphalosporine de 3e génération à large spectre d’activité contre les bactéries Gram positif et négatif. Elle se différencie de nombreuses autres céphalosporines par sa forte liaison aux protéines et sa longue durée d’action.
    Son action résulte de l’inhibition de la synthèse de la paroi bactérienne (activité bactéricide). Elle a une activité in vitro contre Staphylococcus intermedius et Pasteurella multocida associées aux infections de la peau chez les chiens et les chats. Les bactéries anaérobies comme Bacteroides spp. et Fusobacterium spp. isolées dans les abcès félins, Porphyromonas gingivalis et Prevotella intermedia isolées de maladies parodontales chez le chien, sont sensibles à la céfovécine. Elle a une activité in vitro contre E. coli associé aux infections de l’appareil urinaire chez les chiens et les chats.
    La résistance aux céphalosporines résulte d’une inactivation enzymatique (production de ß-lactamase), d’une diminution de la perméabilité par mutations des porines ou modification de l’efflux, ou d’une séléction de protéines de faibles affinités pour la pénicilline. La résistance peut être chromosomique ou plasmidique et être transmise si elle est associée à des transposons ou à des plasmides. Une résistance croisée avec d’autres céphalosporines et d’autres agents antibactériens ß-lactames peut être observée.
    CMI de la céfovécine : voir RCP.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    La céfovécine a une demi-vie d'élimination extrêmement longue chez les chiens et les chats.
    Après administration S.C. en injection unique à la dose de 8 mg/kg :
    — Chez les chiens : l'absorption est rapide et importante. La Cmax est de 120 µg/ml 6 heures après l'administration. La biodisponibilité est approximativement de 99 %. Des pics de concentrations de 31,9 µg/ml ont été mesurés dans le fluide de la cage tissulaire 2 jours après l'administration. 14 jours après l'administration, la concentration plasmatique moyenne est de 5,6 µg/ml. La liaison aux protéines plasmatiques est forte (96 à 98,7 %) et le Vd est faible (0,1 l/kg). La demi-vie d'élimination est d'environ 5,5 jours. Elle est principalement éliminée sous forme inchangée par voie rénale. 14 jours après administration, la concentration dans les urines est de 2,9 µg/ml.
    — Chez les chats : l'absorption est rapide et importante. La Cmax est de 141 µg/ml 2 heures après l'administration. La biodisponibilité est approximativement de 99 %. 14 jours après l'administration, la concentration plasmatique moyenne de céfovécine est de 18 µg/ml. La liaison aux protéines plasmatiques est forte (plus de 99 %) et le volume de distribution est faible (0,09 l/kg). La demi-vie d'élimination est longue, environ 6,9 jours. Elle est principalement éliminée sous forme inchangée par voie rénale. 10 et 14 jours après administration, la concentration dans les urines est respectivement de 1,3 µg/ml et 0,7 µg/ml.
    Après des administrations répétées à la dose recommandée, des concentrations plasmatiques élevées ont été observées.

    Indications

    Chez les chiens et chats : uniquement pour les infections suivantes qui nécessitent un traitement prolongé. Après administration unique, l’activité antimicrobienne dure pendant 14 jours.
    • Chez les chiens :
    — Traitement des infections de la peau et des tissus mous notamment pyodermites, plaies et abcès associés à Staphylococcus intermedius, Streptococci ß-hémolytique, Escherichia coli et/ou Pasteurella multocida ;
    — Traitement des infections de l'appareil urinaire associées à Escherichia coli et/ou à Proteus spp. ;
    — Traitement d’appoint à la thérapie parodontale mécanique ou chirurgicale dans le traitement des infections sévères de la gencive et des tissus parodontaux associées à Porphyromonas spp. et Prevotella spp.
    • Chez les chats :
    — Traitement des plaies et abcès de la peau et des tissus mous associés à Pasteurella multocida, Fusobacterium spp., Bacteroides spp., Prevotella oralis, Streptococci ß-hémolytique et/ou Staphylococcus intermedius.
    — Traitement des infections de l'appareil urinaire associées à Escherichia coli.

    Administration et posologie

    Voie S.C.
    Chiens, chats : 1 ml par 10 kg en une injection unique (=8 mg/kg).
    — Infections de la peau et des tissus mous chez les chiens : si nécessaire, le traitement peut être renouvelé à 14 jours d'intervalle jusqu'à 3 fois.
    Prolonger le traitement des pyodermites au-delà de la disparition complète des signes cliniques.
    — Plaies et abcès de la peau et des tissus mous chez les chats : si nécessaire, une dose supplémentaire peut être administrée 14 jours après la première injection.
    Pour reconstituer, prélever 10 ml du diluant et l’ajouter dans le flacon contenant la poudre lyophilisée. Agiter le flacon jusqu’à ce que la poudre soit complètement dissoute.
    Déterminer le poids de l’animal aussi précisémment que possible pour éviter un sous-dosage.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — en cas d'hypersensibilité aux céphalosporines ou aux pénicillines,
    — chez les petits herbivores (notamment cochons d'Inde et lapins),
    — chez les chiens et les chats de moins de 8 semaines d'âge.

    Effets indésirables

    Dans de très rares cas, des effets gastro-intestinaux incluant des vomissements et/ou des diarrhées ont été observés.
    Dans de très rares cas, des signes neurologiques ainsi que des réactions au site d’injection ont été rapportés après l’utilisation du produit.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Il est recommandé de réserver les céphalosporines de 3e génération au traitement de situations cliniques qui ont répondu faiblement ou sont susceptibles de répondre faiblement aux autres classes d’antibiotiques ou aux céphalosporines de 1re génération.
    L'utilisation du produit doit être basée sur la réalisation d'antibiogrammes et doit prendre en compte les directives politiques officielles et locales d’utilisation des antibiotiques.
    — Une intervention mécanique et/ou chirurgicale par le vétérinaire est indispensable au traitement de maladies parodontales.
    — La sécurité d’emploi n’a pas été évaluée chez les animaux souffrant d’insuffisance rénale sévère.
    — Une pyodermite est souvent secondaire à une pathologie sous-jacente qu'il est conseillé d’identifier et traiter l’animal en conséquence.
    — Une attention particulière doit être portée aux patients qui ont déjà présenté des réactions d’hypersensibilité à la céfovécine, à d’autres céphalosporines, pénicillines, ou d’autres médicaments. Si une réaction allergique se produit, aucune autre administration de céfovécine ne doit être réalisée et un traitement approprié pour les allergies aux bêta-lactamines doit être instauré.
    Certaines réactions graves d’hypersensibilité aiguë peuvent nécessiter un traitement avec de l’épinéphrine et d’autres mesures d’urgence, notamment de l’oxygène, une fluidothérapie intraveineuse, une administration d’antihistaminique par voie intraveineuse, des corticostéroïdes et une surveillance des voies respiratoires, selon le tableau clinique. Les symptômes allergiques peuvent réapparaître quand le traitement symptomatique est interrompu.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    La sécurité d'emploi n'a pas été démontrée chez les chiennes et les chattes gestantes et allaitantes. Les animaux traités ne doivent pas être mis à la reproduction dans les 12 semaines suivant la dernière administration.
    Interactions :
    L’utilisation concomittante d’autres substances ayant une très forte liaison aux protéines (ex. : furosémide, kétoconazole ou AINS) peut interférer avec la liaison de la céfovécine et donc provoquer des effets indésirables.
    Incompatibilités :
    En l’absence d’études, ne pas mélanger avec d‘autres médicaments vétérinaires.
    Surdosage :
    L’administration répétée (8 administrations) à 14 jours d’intervalle de 5 fois la dose recommandée a été bien tolérée chez les jeunes chiens et jeunes chats.
    De légers gonflements transitoires ont été observés au site d’injection après la première et la deuxième administration chez le chien.
    L’administration unique d’une dose 22,5 fois supérieure à la dose recommandée a provoqué un œdème transitoire et une gêne au site d’injection chez les chiens et chats.
    Précautions particulières pour l'utilisateur :
    Les pénicillines et les céphalosporines peuvent provoquer une hypersensibilité (allergie) à la suite de leur injection, inhalation, ingestion ou au contact de la peau. L’hypersensibilité aux pénicillines peut conduire à des réactions croisées avec les céphalosporines et réciproquement. Les réactions allergiques à ces substances peuvent parfois être graves. Ne pas manipuler le produit en cas d’hypersensibilité connue ou s’il vous a été recommandé de ne pas travailler avec de telles préparations.
    Manipulez le produit avec soin en prenant les précautions conseillées pour éviter toute exposition.
    Si à la suite d’une exposition, vous développez des symptômes comme un érythème cutané, consultez un médecin. Un œdème du visage, des lèvres, des yeux ou une difficulté respiratoire, sont des symptômes plus graves qui nécessitent une consultation médicale d’urgence. Si vous êtes allergique aux pénicillines ou aux céphalosporines, éviter tout contact avec les litières contaminées.
    En cas de contact, laver la peau avec de l’eau et du savon.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance.

    Conservation

    A conserver au réfrigérateur (entre 2 et 8°C), dans l'emballage extérieur de façon à le protéger de la lumière. Ne pas congeler.
    Durée de conservation après reconstitution : 28 jours.
    Comme avec les autres céphalosporines, la couleur de la solution reconstituée peut brunir pendant cette période, sans altérer son efficacité si le produit est conservé selon les recommandations.

    Présentation(s)

    Boîte de 1 flacon verre de lyophilisat (5 ml) et de 1 flacon verre de solvant (4 ml)

    Autorisation Européenne EU/2/06/059/002 du 4/07/06

    GTIN 05414736022574

    Boîte de 1 flacon verre de lyophilisat (20 ml) et de 1 flacon verre de solvant (15 ml)

    Autorisation Européenne EU/2/06/059/001 du 4/07/06

    GTIN 05414736007786

    C.I.P. 679 397.0

    ZOETIS France SAS

    10 rue Raymond David
    92240 MALAKOFF
    Tél. : 01.70.80.80.00
    Dernière version de la monographie : 02/10/2013

    Mise à jour :
    Nouveau RCP, sans changement majeure à relever.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Le nouveau ministre de l'Agriculture envisage une simplification administrative pour le secteur agricole.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité