• DIVAMECTIN Pour-on

    Endectocide (ivermectine) en pour-on pour bovins


    Source : RCP du 28/08/2015

    Composition

    Solution pour pour-on :
    IVERMECTINE : 5 mg
    Alcool benzylique : 10 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    L'ivermectine est un mélange de 2 composés de la famille des avermectines (groupe des lactones macrocycliques endectocides). C'est un métabolite microbien dérivé de Streptomyces avermitilis, organisme tellurique. Elle exerce son action de 2 façons principales : l'interférence avec la neurotransmission et l'ouverture des canaux de l'ion chlorure. Elle agit sur le SNC parasitaire grâce aux canaux-chlorure glutamate-dépendants. Les composés de cette classe peuvent aussi interagir avec d'autres canaux-chlorure ligand-dépendants, tels que les canaux GABA-dépendants.
    L'ouverture des canaux-chlorure présynaptiques entraîne un flux d'ions chlorures et la dépolarisation de la terminaison nerveuse. Ces effets interfèrent avec la neurotransmission normale entre les nerfs et les muscles, entraînant la paralysie du parasite, puis sa mort.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après l'administration du produit, l'ivermectine est absorbée par la peau et gagne la circulation de l'animal traité. Concentration maximale dans le plasma atteinte environ 70 heures après application. Les concentrations maximales avoisinent 7 ng/ml.
    L'effet antiparasitaire résiduel de l'ivermectine est dû à sa persistance, elle-même due en partie à la longue demi-vie de l'ivermectine (t1/2ß d'environ 210 heures), en partie à sa fixation relativement élevée aux protéines plasmatiques (80 % chez les bovins, la fixation restant relativement constante au fil du temps) et en partie enfin à la formulation d'ivermectine.
    L'élimination est fécale (par l'excrétion biliaire). Plus de 60 % de la dose est excrétée dans les 3 jours qui suivent l'administration.

    Indications

    Chez les bovins, traitement des infestations par les parasites suivants :
    — Strongyloses gastro-intestinales :
    Haemonchus placei (adultes et larves L4),
    Ostertagia ostertagi (adultes et larves L4, y compris les larves inhibées),
    Trichostrongylus axei (adultes et larves L4),
    Trichostrongylus colubriformis (adultes et larves L4),
    Cooperia punctata (adultes),
    Cooperia oncophora (adultes),
    Strongyloides papillosus (adultes),
    Œsophagostomum radiatum (adultes et larves L4).
    — Strongyloses pulmonaires (adultes et larves L4) :
    Dictyocaulus viviparus.
    — Hypodermoses (stades larvaires) :
    Hypoderma bovis, Hypoderma lineatum.
    — Gales des bovins :
    Sarcoptes scabiei var. bovis.
    Le produit peut aussi être utilisé pour réduire l'infestation par Chorioptes bovis, mais l'élimination peut ne pas être complète.
    — Phtyrioses :
    Linognathus vituli, Haematopinus eurysternus, Bovicola (Damalinia) bovis.
    Le produit exerce une activité contre les infestations dues à :
    . Trichostrongylus axei et Cooperia spp. jusqu'à 14 jours après le traitement, mais seulement dans le cas de traitement de groupe ;
    . Ostertagia ostertagi et Œsophagostomum radiatum jusqu'à 21 jours après le traitement ;
    . Dictyocaulus viviparus jusqu'à 28 jours après le traitement.
    Il exerce aussi une activité persistante contre les mouches des cornes (Haematobia irritans) jusqu'à 28 jours après le traitement. Une efficacité partielle contre Haematobia irritans peut durer jusqu'à 35 jours après l'application.

    Administration et posologie

    Voie locale externe (pour-on).
    Bovins : 1 ml par 10 kg de poids vif en une application externe (soit 500 µg/kg d'ivermectine).
    Déterminer le poids de l'animal aussi précisément que possible pour garantir l'administration d'une dose correcte. Vérifier la précision du dispositif doseur.
    Appliquer le produit sur la ligne dorso-lombaire, à partir du garrot jusqu'à la base de la queue.
    Quand les animaux sont traités collectivement plutôt qu'individuellement : les regrouper en fonction de leur poids et administrer la dose de traitement adaptée, afin d'éviter toute administration insuffisante ou excessive.
    Mode d'emploi de l'appareil de dosage :
    — Prendre le tube de versement et insérer l'extrémité dans la base du bouchon-mesure, l'extrémité encochée dirigée au fond du conteneur. Retirer le bouchon d'expédition du conteneur. Visser le bouchon-mesure sur le conteneur.
    — Sélectionner le bon dosage en tournant la capsule de réglage dans un sens ou dans l'autre pour positionner l'indicateur de dose sur la dose appropriée. Presser doucement le conteneur pour remplir au niveau (tout excès retournera dans le conteneur), puis, tapoter le conteneur, appliquer le long du dos de l'animal.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité connue au principe actif.
    Le produit a été formulé pour une application topique, spécialement pour les bovins. Il ne doit pas être administré à d'autres espèces en raison du risque d'effets indésirables graves, notamment chez le chien, pouvant aller jusqu'à la mort.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Afin d'éviter des réactions secondaires dues à la mort des larves d'hypodermes en région péri-œsophagienne ou dans le canal rachidien, il est recommandé d'administrer le produit à la fin de la période de vol de l'hypoderme et avant que les larves n'atteignent leurs sites cibles.
    — Des cas d'intolérance avec issue fatale ont été observés chez le chien, en particulier chez les colleys, les bobtails et les races apparentées ou croisées, ainsi que chez les tortues. Ne permettez pas à ces espèces d'entrer en contact avec ce produit.
    — Il est recommandé de traiter tous les animaux du troupeau ou du groupe.
    — L'excrétion des œufs des nématodes peut continuer quelque temps après le traitement.
    — Refermer le flacon après utilisation.
    — Ne pas traiter les bovins si leur peau est humide, ni si de la pluie est annoncée, car la pluie dans les 2 heures après le traitement peut réduire son efficacité.
    — Ne pas appliquer le produit sur des zones de peau qui présentent des lésions de gale chorioptique, d'autres lésions ou des souillures (boue ou fumier).
    — Prendre les précautions nécessaires pour éviter les pratiques suivantes car elles augmentent le risque de survenue d'une résistance et pourraient, à terme, rendre le traitement inefficace : utilisation trop fréquente et répétée d'anthelminthiques de la même classe, sur une longue période et sous-dosage pouvant être dû à une sous-estimation du poids vif, à une erreur d'administration du produit ou à l'absence de calibrage du dispositif doseur (le cas échéant).
    — Dans les cas cliniques avec suspicion de résistance aux anthelminthiques, poursuivre les investigations à l'aide de tests appropriés (par ex. : le test FECRT de réduction du nombre des œufs dans les fèces après traitement). Lorsque les résultats du ou des tests sont très en faveur d'une résistance à un anthelminthique donné, utiliser un anthelminthique d'une autre classe pharmacologique, ayant un mode d'action différent.
    — Des cas de résistance à l'ivermectine ont été décrits pour Ostertagia ostertagi chez les bovins. Déterminer l'utilisation de ce produit à partir des données épidémiologiques locales (au niveau régional, dans l'exploitation) concernant la sensibilité de ces espèces d'helminthes ainsi que des recommandations permettant de limiter une sélection additionnelle des résistances aux anthelminthiques.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Les études sur les animaux de laboratoire n'ont montré aucun effet embryotoxique ou tératogène de l'ivermectine.
    Le produit peut être utilisé au cours de la gestation et de la lactation à condition que le lait ne soit pas destiné à la consommation humaine.
    Interactions :
    Ne pas associer le traitement à l'ivermectine à la vaccination contre les strongles pulmonaires. Si des animaux vaccinés doivent être traités, le traitement ne doit pas être administré dans les 28 jours précédant ou suivant la vaccination.
    Surdosage :
    Aucun signe de toxicité n'a été observé lors des essais réalisés jusqu'à 3 fois la dose recommandée.
    Parmi les symptômes cliniques d'intoxication à l'ivermectine, figurent l'ataxie et la dépression.
    Il n'y a pas d'antidote connu. En cas de surdosage, administrer un traitement symptomatique.
    Précautions particulières pour l'utilisateur :
    — Le produit peut être irritant pour la peau et les yeux et l'utilisateur doit veiller à ne pas l'appliquer sur lui-même ou sur d'autres personnes.
    — Les opérateurs doivent porter des gants de caoutchouc, des bottes, des lunettes protectrices et un vêtement imperméable lors de l'application du produit. Les vêtements protecteurs doivent être lavés après utilisation.
    — L'absorption du produit à travers la peau est possible. En cas de contact accidentel avec la peau, laver immédiatement la zone touchée à l'eau et au savon.
    — En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincer immédiatement les yeux à l'eau et rechercher des soins médicaux.
    — Ne pas fumer, manger ou boire lors de la manipulation du produit.
    Se laver les mains après utilisation.
    — N'utiliser que dans des endroits bien ventilés ou à l'extérieur.
    Extrêmement inflammable. Tenir à l'écart de la chaleur, des étincelles, des flammes ou des sources d'inflammation.
    Précautions particulières pour l'environnement :
    L'ivermectine est extrêmement dangereuse pour les poissons et les organismes aquatiques. Ne pas contaminer les eaux de surfaces ou les cours d'eaux avec du produit ou des conditionnements vides.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : 31 jours.
    Lait : en l'absence d'un temps d'attente pour le lait, ne pas utiliser chez les femelles laitières, en lactation ou en période de tarissement, productrices de lait de consommation ni chez les femelles gravides futures productrices de lait de consommation, dans les 2 mois précédant la mise bas.

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
    Accessible aux groupements agréés pour la production bovine.

    Conservation

    Ne pas conserver à une température supérieure à 25°C.
    Conserver le produit dans son emballage d'origine soigneusement fermé, et à l'abri de la lumière.
    A une température inférieure à 0°C, la solution peut se troubler. Le fait de laisser le produit à la température ambiante suffit à rétablir son apparence normale sans affecter son efficacité.
    Durée de conservation : 2 ans.
    Après ouverture : 6 mois.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/5294397 1/2006
    Boîte de 1 flacon de 1 litre et de 1 dispositif doseur

    GTIN 05060162990873

    Boîte de 1 flacon de 2,5 litres et de 1 sangle

    GTIN 05060162990880

    Boîte de 1 flacon de 5 litres et de 1 sangle

    GTIN 05060162990903



    Titulaire de l'A.M.M. : ECO Animal Health Ltd. (Angleterre)
    Exploitant :

    Laboratoires BIOVÉ

    3, rue de Lorraine
    62510 ARQUES
    Tél. : 03.21.98.21.21

    info@labobiove.com

    Dernière version de la monographie : 06/07/2016

    Mise à jour :
    Actualisation de la monographie.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité