• BACIVET S

    Antibiotique (bacitracine) en poudre orale pour lapins


    Source : RCP du 14/04/2016

    Composition

    Poudre pour solution buvable :
    BACITRACINE(s.f. de sel de zinc) : 4200 U.I.
    Excipients q.s.p. : 1 g

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    La bacitracine est un antibiotique polypeptidique. Elle inhibe la biosynthèse au niveau de la paroi cellulaire.
    Le sel de zinc assure la stabilité de la substance active pendant sa conservation.
    La bacitracine possède des propriétés bactéricides. Son spectre d'action comprend principalement des coques et bacilles à Gram positif, en particulier certaines espèces de clostridies. Il n’existe pas de critère d’interprétation du CLSI (Clinical and Laboratory Standards Institute), mais des valeurs des CMI90 de 2 µg/ml ou moins sont indicatives pour des germes très sensibles, des valeurs qui dépassent 16 µg/ml pour des germes résistants. La résistance est de nature chromosomique et donc acquise lentement et non transférable. Aucune cross- et co-résistance connue n'a été observée. Chez les lapins, la résistance de Clostridium perfringens contre la bacitracine est considérée comme rare.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après administration orale de bacitracine ad libitum dans l'eau de boisson à la dose de 420 UI/kg/jour, les concentrations dans le contenu caecal sont maintenues au dessus de 2 µg/ml pendant 24 heures. La bacitracine est à peine absorbée par l'intestin après administration par voie orale.

    Indications

    Chez les lapins en croissance : au niveau du groupe, réduction des signes cliniques et de la mortalité dus à l'entérocolite épizootique associée aux infections à Clostridium perfringens sensibles à la bacitracine.

    Administration et posologie

    Voie orale, dans l'eau de boisson.
    Lapins en croissance : 100 mg de poudre par kg de poids vif, ou un sachet par 1000 kg par jour (soit 420 U.I. de bacitracine/kg/jour) pendant 14 jours.
    — Débuter le traitement dès qu'un premier cas de mortalité lié à l'entérocolite est confirmé.
    Après évaluation de la réponse thérapeutique, la durée du traitement pourra être, le cas échéant, prolongée de 7 jours.
    — Afin de faciliter un dosage correct, il est recommandé de diluer d'abord la poudre dans une solution mère, puis de diluer celle-ci dans l'eau de boisson finale.
    Exemple pour obtenir une dilution finale adéquate pour des animaux consommant quotidiennement 150 ml d'eau par kg : préparer une solution mère avec 13,5 g de poudre par litre et incorporer ensuite cette dernière à raison de 5 % dans l'eau de boisson, afin d'obtenir une concentration de 670 mg de poudre par litre d'eau. La préparation contient alors environ 100 mg de bacitracine zinc pour 150 ml.
    Cette solution d'eau de boisson est donnée à volonté aux animaux.
    Une nouvelle solution devra être préparée quotidiennement pendant toute la durée du traitement.
    — La quantité d'eau de boisson médicamenteuse ou d'aliment médicamenteux consommée par les animaux dépend de leur état clinique. Afin d'obtenir la dose recommandée, la quantité de poudre à diluer dans le liquide doit être ajustée en conséquence.
    Le poids vif de l'animal à traiter doit être déterminé avec la plus grande précision possible afin d'éviter un éventuel sous-dosage.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    L'utilisation du médicament doit reposer sur les résultats d'un test de sensibilité de la bactérie isolée de l'animal. Si ce n'est pas possible, la thérapie devra se baser sur des informations épidémiologiques nationales (régionales, du site d'élevage) concernant la sensibilité des bactéries cibles.
    L'utilisation de la spécialité en dehors des recommandations du RCP peut augmenter la prévalence des bactéries résistantes à la bacitracine et peut diminuer l'efficacité du traitement avec d'autres classes d'antimicrobiens (possibles résistances croisées).
    Avant la mise en place du traitement, la conduite d'élevage et l'hygiène devraient être réexaminées par rapport aux facteurs de risque d'expression de la maladie. Le traitement devrait être instauré en cas d'antécédents historiques d'entérocolite épizootique dans l'élevage et dès les premières morts confirmées.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Les études chez les animaux de laboratoire (rats) n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène ou embryotoxique de la bacitracine zinc à la dose thérapeutique.
    L'innocuité de la spécialité n'ayant pas été montrée chez les lapins en gestation ou en lactation, l'utilisation n'est pas recommandée chez ces animaux.
    Incompatibilités :
    En l'absence d'études, ne pas mélanger avec d'autres médicaments vétérinaires.
    Surdosage :
    Aucun effet indésirable n'a été observé après administration de la spécialité à une dose 5 fois supérieure à celle recommandée.
    Précautions particulières pour l'utilisateur :
    La bacitracine peut occasionner des réactions d'hypersensibilité après inhalation ou contact avec la peau. Ne pas manipuler ce médicament en cas d'allergie connue à la bacitracine ou lorsque le manipulateur a reçu la recommandation d'éviter de travailler avec de telles préparations.
    Eviter la formation de poussières lors de l'incorporation du produit et, afin d'éviter tout contact avec celui-ci, il est recommandé de porter un masque, des lunettes de sécurité et des gants de protection et un vêtement de protection.
    Après préparation et administration de la solution, se laver les mains.
    En cas de contact avec la peau, laver abondamment avec de l'eau claire.
    En cas d'observation de symptômes comme des éruptions cutanées ou une irritation oculaire persistante en cas de projection, consulter un médecin. Un gonflement de la face, des lèvres ou des yeux, des difficultés respiratoires sont des signes sérieux et demandent des soins médicaux d'urgence.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : 2 jours.

    Catégorie

    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Ne pas conserver à une température supérieure à 30°C.
    Durée de conservation : 2 ans.
    — Après ouverture du sachet : utiliser immédiatement.
    — Après dissolution ou reconstitution : 24 heures.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/1479111 8/2005
    Boîte de 10 sachets de 100 g

    GTIN 05425008730912



    Uitbreidingstraat 80
    2600 ANTWERPEN (BELGIQUE)
    Tél. : 32 3 288 1849
    Fax : 32 3 289 7845

    HUVEPHARMA N.V.

    Uitbreidingstraat 80
    2600 ANTWERPEN (BELGIQUE)
    Tél. : 32 3 288 1849
    Fax : 32 3 289 7845

    customerservice@huvepharma.com

    Dernière version de la monographie : 02/11/2016

    Mise à jour :
    Modification : La distribution du produit est désormais assurée par le laboratoire Huvepharma.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité