• VIRBAMEC® Pour-On

    Endectocide (ivermectine) en pour-on pour bovins


    Source : RCP du 09/05/2016

    Composition

    Solution pour pour-on :
    IVERMECTINE : 5 mg
    Ethylhexanoate de cétéaryle et
    myristate d’isopropyle (crodamol CAP) : 171 mg
    Triéthanolamine : 0,5 mg
    Alcool isopropylique : 1 ml
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    L'ivermectine est un endectocide à large spectre de la famille des avermectines.
    C'est un dérivé lactone macrocyclique avec une activité antiparasitaire étendue et puissante contre les nématodes et les arthropodes. Elle agit en inhibant des impulsions nerveuses. Son mode d'action original fait appel aux canaux ions chlorures glutamate-dépendants. L'ivermectine présente une affinité importante pour les canaux chlorures glutamate-dépendants présents dans les cellules nerveuses et musculaires des invertébrés. Sa fixation sélective sur ces canaux favorise une augmentation de la perméabilité membranaire aux ions chlorures, entraînant une hyperpolarisation de la cellule nerveuse ou musculaire. Il en résulte une paralysie et la mort des parasites concernés. Des composés de cette classe peuvent également interagir avec d'autres canaux chlorures ligand-dépendants, tels que ceux qui dépendent du GABA, un neuromédiateur. L'absence de canaux chlorures glutamate-dépendants chez les mammifères explique pourquoi les composés de cette classe sont dotés d'une marge de sécurité élevée.
    Les lactones macrocycliques présentent une faible affinité pour d'autres canaux chlorures ligand-dépendants des mammifères et ne traversent pas facilement la barrière hématoméningée.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après administration à la posologie recommandée chez les bovins, on a observé des niveaux plasmatiques pour l'ivermectine variables d'un animal à un autre avec des valeurs moyennes de Cmax et Tmax de 17 ng/ml et de 170 heures respectivement.
    Après administration locale de 0,5 mg d'ivermectine par kg de poids vif, le taux le plus élevé de résidus est généralement retrouvé dans le foie et dans les graisses (organes cibles). L'excrétion se fait principalement par les fèces et à moindre importance, par les urines.

    Indications

    Chez les bovins à viande et vaches laitières hors lactation, traitement des strongyloses gastro-intestinales, des strongyloses pulmonaires, de l'hypodermose, des gales sarcoptique et chorioptique et des phtyrioses dus aux parasites suivants :
    — Strongyloses gastro-intestinales (adultes et larves L4) :
    Ostertagia ostertagi (adultes et larves L4 et les stades larvaires en hypobiose),
    Haemonchus placei (adultes et larves L4),
    Trichostrongylus axei et colubriformis (adultes et larves L4),
    Cooperia spp., punctata et oncophora (stade adultes),
    Œsophagostomum radiatum (adultes et larves L4),
    Strongyloides papillosus (stade adultes),
    Trichuris spp. (stade adultes).
    — Strongyloses pulmonaires (adultes et larves L4) : Dictyocaulus viviparus.
    — Hypodermose (tous stades larvaires) : Hypoderma bovis, Hypoderma lineatum.
    — Gales : Sarcoptes scabiei var. bovis, Chorioptes bovis.
    — Phtyrioses :
    . Poux piqueurs : Linognathus vituli, Haematopinus eurysternus.
    . Poux broyeurs : Damalinia bovis.
    Le médicament, administré à la posologie recommandée de 500 µg d'ivermectine par kg de poids vif, a un effet rémanent de :
    . 28 jours sur Dictyocaulus viviparus,
    . 21 jours sur Ostertagia spp.,
    . 21 jours sur Œsophagostomum radiatum,
    . 14 jours sur Cooperia spp.,
    . 14 jours sur Trichostrongylus axei.
    Le médicament aide au contrôle de la gale causée par Chorioptes bovis, mais l'élimination peut ne pas être totale.
    Le médicament a également un effet rémanent de 28 jours sur la mouche des cornes (Haematobia irritans), l'efficacité peut durer jusqu'à 35 jours après administration.
    On peut parfois observer une activité variable contre Haemonchus placei (L4), Cooperia spp., Trichostrongylus axei et Trichostrongylus colubriformis.
    Afin de bénéficier de manière optimale du médicament, il est recommandé de l'utiliser dans le cadre de programmes de traitement, basés sur l'épidémiologie des parasites en question.

    Administration et posologie

    Voie externe (en pour-on).
    Bovins : 1 ml par 10 kg de poids vif (soit 500 µg/kg d’ivermectine), à appliquer sur la ligne dorso-lombaire, du garrot jusqu'à la base de la queue.
    Déterminer le poids vif de l'animal à traiter aussi précisément que possible et vérifier la précision du dispositif doseur.
    Mode d'emploi :
    — Flacons de 500 ml et de 1 litre : les 2 flacons sont équipés d'un dispositif doseur à fixer solidement au flacon. Tourner le couvercle du gobelet doseur jusqu'à ce que la pointe indique le poids de l'animal à traiter. Si le poids à traiter est compris entre 2 repères, utiliser l'indication de poids supérieur. Tenir le flacon verticalement et vers le haut, puis presser doucement le flacon. Amener le niveau légèrement au-dessus du repère. Lorsque la pression sur le flacon est relâchée, la dose revient automatiquement au bon niveau. Incliner le flacon et appliquer la solution.
    — Bidons de 2,5 litres et de 5 litres : utiliser avec un pistolet doseur adéquat (suivre les instructions du fabricant).

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — chez les animaux sensibles au principe actif ou à l'un des excipients ;
    — chez les vaches laitières pendant la période de lactation ou de tarissement, ni chez les vaches en période de lactation dont le lait est destiné à la consommation humaine ;
    — chez les génisses laitières gestantes dans les 60 jours avant le vêlage.
    Ce produit est exclusivement réservé à une application à la surface de la peau : ne pas injecter ou administrer par voie orale.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Ne pas appliquer sur des zones présentant des croûtes, des lésions, des dermatoses ou des souillures (boue ou fumier).
    — Ne pas traiter les animaux dont les poils ou la peau sont mouillés. Une pluie tombant sur les animaux traités moins de 2 heures auparavant peut entraîner une baisse d'efficacité. Cependant, l'efficacité de la spécialité contre des infections dues à O. ostertagia ou à D. viviparus n'est pas diminuée si la peau est mouillée ou si la pluie tombe sur les animaux juste après le traitement.
    L'influence des conditions météorologiques extrêmes sur le long terme (activité persistante) n'est pas connue.
    — Il est possible que les avermectines soient mal tolérées chez d'autres espèces que les espèces cibles. Des cas d'intolérance avec issue fatale ont été rapportés chez les chiens, en particulier les Colleys, les chiens de Berger et les races apparentées ou croisées ainsi que chez les tortues.
    — Une utilisation fréquente et répétée peut entraîner une résistance au produit.
    — La spécialité est active contre tous les stades de l'hypodermose, toutefois il est important de bien choisir le moment de l'administration (à la fin de la période d'activité de la mouche des cornes).
    La mort des larves d'Hypoderma peut causer des effets secondaires chez l'animal hôte quand celles-ci se trouvent dans des zones vitales. Si des larves d'Hypoderma lineatum sont tuées alors qu'elles se trouvent dans les tissus péri-œsophagiens, il peut s'ensuivre une salivation et du tympanisme. Si des larves d'Hypoderma bovis sont tuées alors qu'elles se trouvent dans la colonne vertébrale, il peut s'ensuivre des troubles locomoteurs voire une paralysie.
    Les bovins doivent être traités avant ou après la période d'activité de la mouche des cornes.
    — Prendre des précautions afin d'éviter les pratiques qui augmentent le risque de développement de résistance et peuvent rendre le traitement inefficace : usage trop fréquent et répété d'anthelminthiques de la même classe pendant une durée prolongée, et sous-dosage pouvant être lié à une sous-estimation du poids vif, une mauvaise administration du produit, un manque d'étalonnage du dispositif de dosage (s'il en existe un).
    — Tous les cas cliniques suspects de résistance aux anthelminthiques doivent faire l'objet d'analyses complémentaires en effectuant les tests appropriés (par ex. : test de réduction de l'excrétion des œufs dans les fèces). En cas de suspicion forte de résistance à un anthelminthique particulier suite aux tests, un anthelminthique appartenant à une autre classe pharmacologique et présentant un autre mécanisme d'action devra être utilisé.
    — Chez les bovins, des résistances à l'ivermectine ont été rapportées concernant : Cooperia oncophora dans l'U.E., Teladorsagia dans les pays développés tels que la Nouvelle Zélande et Haemonchus en dehors de l'U.E. L'utilisation de ce type de produit devra s'appuyer sur des informations épidémiologiques locales (régionales, du site d'élevage) concernant la sensibilité des nématodes et les recommandations sur les moyens de limiter la sélection de nouvelles résistances aux anthelminthiques.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Voir les contre-indications.
    Interactions :
    Ne pas combiner avec une vaccination contre des strongyloses pulmonaires. En cas de vaccination, respecter un intervalle d'au moins 28 jours avant et après la date de vaccination.
    Surdosage :
    Des études ont démontré une grande marge de sécurité. Des études de tolérance menées avec la spécialité jusqu'à 5 mg/kg (10 fois la posologie recommandée) n'ont pas révélé de symptômes de toxicité.
    Aucun antidote n'est connu à ce jour. Traitement symptomatique.
    Les symptômes d'un surdosage peuvent se manifester par des tremblements, convulsions ou coma.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Le médicament peut être irritant pour la peau et les yeux. La personne qui administre le produit aux animaux ne doit pas l'appliquer sur lui-même ou sur d'autres personnes. Il est préférable de porter des gants en nitrile-caoutchouc, des bottes en caoutchouc et un imperméable au cours de la manipulation. Ces vêtements doivent être lavés après utilisation.
    En cas de projection accidentelle sur la peau, laver immédiatement à l'eau et au savon. Rincer immédiatement à l'eau et consulter un médecin en cas de projection accidentelle dans les yeux.
    Ne pas fumer, ni manger au cours de la manipulation.
    Se laver les mains après administration.
    A utiliser dans un lieu bien aéré ou à l'extérieur. Très inflammable.
    Précautions pour l’environnement :
    L'ivermectine est extrêmement dangereuse pour les poissons et certains organismes aquatiques.
    Les animaux traités ne doivent pas avoir d'accès direct aux plans de surface et aux fossés durant leur traitement. Ne pas contaminer des eaux de surface et des fossés avec le produit ou avec les emballages usagés.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : 28 jours.
    Lait : ne pas administrer chez les vaches laitières dont le lait est destiné à la consommation humaine, ni chez les femelles en gestation destinées à produire du lait pour la consommation humaine, moins de 60 jours avant le vêlage.

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
    Accessible aux groupements agréés pour la production bovine.

    Conservation

    Très inflammable : ne pas fumer et tenir à l'abri de la chaleur, des étincelles, des feux de cheminée ou d'autres sources d'ignition.
    Conserver le produit dans le récipient d'origine bien fermé, et dans son emballage extérieur pour le protéger de la lumière. Ranger le récipient verticalement.
    Lorsque le médicament est stocké à une température inférieure à 0°C, la solution peut se troubler. Le fait de laisser le produit à la température ambiante suffit à lui redonner une apparence normale sans que son efficacité en soit modifiée.
    Durée de conservation : 2 ans.
    Après ouverture : 6 mois.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/4944897 1/2004
    Boîte de 1 flacon de 500 ml et de 1 dispositif doseur gradué

    GTIN 03597132000468

    Boîte de 1 flacon de 1 litre et de 1 dispositif doseur gradué

    GTIN 03597132000482

    Boîte de 1 flacon de 2,5 litres

    GTIN 03597132000475

    Boîte de 1 flacon de 5 litres

    GTIN 03597132000499

    VIRBAC FRANCE

    1ère avenue 3e rue LID
    Espace Azur Mercantour
    06515 CARROS CEDEX
    Tél. : 0811.904.606
    Dernière version de la monographie : 23/02/2017

    Mise à jour :
    Nouveau RCP : Pas de modifications à relever. Ajout des codes Alcyon.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Le nouveau ministre de l'Agriculture envisage une simplification administrative pour le secteur agricole.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité