• EQUILIS® StrepE

    Vaccin vivant atténué contre la gourme équine


    Source : RCP du 20/10/2014

    Composition

    Lyophilisat et solvant pour suspension injectable, par dose de 0,2 ml de vaccin :
    Streptococcus equi, souche vivante TW928,
    mutante délétée : 109,0 à 109,4 UFC*
    * UFC : unités formant colonie

    Propriétés

    La souche vaccinale est une souche mutante délétée ayant une capacité de croissance limitée dans les tissus de mammifères. Elle se multiplie localement au niveau du site d’injection sous-muqueux pendant une courte période avec un portage dans la cavité oro-nasale pendant plusieurs jours. Toutefois, la souche vaccinale ne survit pas dans la muqueuse oro-nasale et ne dissémine pas de façon systémique à la dose recommandée.

    Indications

    Chez les chevaux : immunisation active contre Streptococcus equi, afin de réduire les signes cliniques et la formation d’abcès au niveau des ganglions lymphatiques.
    Début de l’immunité : 2 semaines après la primovaccination.
    Durée de l’immunité : l’immunité persiste jusqu’à 3 mois.
    Le vaccin est destiné aux chevaux pour lesquels un risque d’infection à Streptococcus equi a été clairement identifié, à la suite de contacts avec des chevaux provenant de régions où la présence de cet agent pathogène est connue, par exemple des écuries de chevaux qui participent à des exhibitions et/ou des compétitions dans de telles régions, ou des écuries qui accueillent des chevaux en pension provenant de telles régions.

    Administration et posologie

    Voie sous-muqueuse (lèvre supérieure).
    Chevaux : 0,2 ml de produit reconstitué.
    Primovaccination : dès l’âge de 4 mois, 2 administrations d’une dose à 4 semaines d’intervalle.
    Rappels : tous les 3 mois pour maintenir la protection.
    A partir de la primovaccination, la réponse immunitaire initiale se maintient pendant 6 mois. Ainsi, une seule dose vaccinale sera nécessaire pour rétablir l’immunité.
    Il est recommandé que tous les chevaux logés dans une même écurie soient vaccinés.
    Mode d'emploi :
    Laisser le solvant stérile atteindre la température ambiante (15-25°C). Reconstituer aseptiquement le lyophilisat avec 0,3 ml de ce solvant. Laisser le vaccin reconstitué reposer pendant 1 minute et agiter soigneusement sans secouer pour mélanger le contenu.
    Aspirer 0,2 ml du vaccin reconstitué dans la seringue fournie et fixer l’embout sur la seringue.
    Tenir la tête de l’animal, retourner la lèvre supérieure et piquer l’aiguille dans la lèvre supérieure jusqu’à ce que l’embout bute sur la lèvre. Injecter le contenu de la seringue.

    Effets indésirables

    — Dans les 4 heures qui suivent la vaccination, une réaction diffuse œdémateuse, pouvant être chaude et/ou douloureuse, apparaît au site d’injection. La réaction est maximale 2-3 jours après la vaccination, avec une taille maximum de 3 cm sur 8 cm. Cet œdème se résorbe complètement dans les 3 semaines, il n’a normalement pas d’impact sur l’appétit de l’animal vacciné et ne provoque pas de gêne apparente. La souche vaccinale peut être à l’origine d’une réaction inflammatoire suppurée au site d’injection, entraînant une rupture de la couche superficielle de la muqueuse labiale et une libération de liquide et de cellules inflammatoires. Un léger écoulement opaque s’écoule du site d’injection dans les 3 ou 4 jours qui suivent la vaccination.
    — Une légère hypertrophie des ganglions lymphatiques rétro-pharyngés et mandibulaires, pouvant être transitoirement douloureuse, peut se produire pendant les quelques jours qui suivent la vaccination.
    Dans de très rares cas, un abcès peut se développer au site d’injection ou au niveau des nœuds lymphatiques.
    — De plus, une augmentation de la température rectale pouvant atteindre 2°C peut survenir le jour de la vaccination.
    — Dans de rares cas, de l’inappétence, de la fièvre, des frissons et des gonflements œdémateux diffus (par exemple œdème facial, museau/lèvre supérieure gonflé) peuvent être observés.
    — Dans de très rares cas, une dépression peut survenir.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — S’assurer que le lyophilisat est entièrement reconstitué avant utilisation.
    — Seuls les animaux en bonne santé doivent être vaccinés.
    La primovaccination réalisée pendant un épisode infectieux n’est pas efficace.
    — Une diffusion de la souche vaccinale à partir du site d’injection peut être observée pendant une durée de 4 jours après la vaccination.
    — Dans la littérature scientifique, il est décrit qu’un très faible nombre de chevaux peuvent être atteints de purpura hémorragique lorsqu’ils sont vaccinés peu de temps après une infection. Aucun cas n’a été observé au cours d’aucune des études d’innocuité du produit. Son incidence est très faible, mais sa survenue ne peut pour autant être complètement exclue.
    Au cours des études expérimentales, une protection insuffisante a été observée chez environ 1/4 des chevaux vaccinés avec la dose recommandée.
    — Ne pas administrer d’antibiotiques durant la semaine qui suit la vaccination.
    La souche vaccinale est sensible aux pénicillines, aux tétracyclines, aux macrolides et à la lincomycine. Elle est résistante aux aminoglycosides, aux sulfamides, à la fluméquine et aux associations triméthoprime-sulfa.
    Précautions en cas de gestation ou de lactation :
    Ne pas utiliser chez les juments gestantes ou allaitantes.
    Interactions :
    Aucune information n’étant disponible, décider au cas par cas d’utiliser ce vaccin avant ou après un autre médicament vétérinaire.
    Incompatibilités :
    Ne pas mélanger avec d’autres médicaments excepté le solvant fourni.
    Surdosage :
    En plus des signes cliniques décrits en effets indésirables, l’injection de 10 fois la dose peut provoquer un abcès au niveau de l’un des ganglions lymphatiques sous-mandibulaires. L’abcès se vide d’un liquide purulent au bout de 2 semaines après la vaccination, mais cicatrise sans intervention dans le mois qui suit. De plus, une augmentation de la température rectale allant jusqu’à 2,5°C peut survenir le jour de la vaccination. Une légère apathie peut occasionnellement être observée le jour qui suit la vaccination.
    Précautions pour l’utilisateur :
    — Pour l’utilisateur : ce produit contient une souche vaccinale vivante mutante délétée, Streptococcus equi, ayant une capacité de croissance limitée dans les tissus de mammifères. L’auto-injection accidentelle peut provoquer une réaction inflammatoire entraînant une forte douleur et un gonflement. Des précautions particulières devront être prises lors de la fixation de l’embout sur la seringue pour prévenir tout risque de blessure avec l’aiguille. En cas d’auto-injection accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage.
    — Pour le médecin : ce produit contient une souche vaccinale vivante mutante délétée auxotrophe, Streptococcus equi, ayant une virulence atténuée. Cependant, les composants bactériens de ce produit peuvent provoquer une réaction inflammatoire, accompagnée d’un œdème important et douloureux, lors d’une injection accidentelle. Un traitement anti-inflammatoire est conseillé même si seulement une quantité minime de produit est injectée. Un traitement antibiotique additionnel devra être envisagé pour des raisons de sécurité (liste des antibiotiques dans la rubrique précautions d'emploi).
    Précautions pour l'environnement :
    Eliminer les déchets par ébullition, incinération ou immersion dans un désinfectant approprié
    approuvé par les autorités compétentes.

    Temps d'attente

    Zéro jour.

    Catégorie

    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans.
    Après reconstitution du vaccin : utiliser dans les 4 heures.
    Lyophilisat : conserver entre +2 et 8°C, à l’abri de la lumière.

    Présentation(s)

    Boîte de 10 flacons de lyophilisat, de 10 flacons de 0,5 ml de solvant, de 10 embouts et de 10 seringues avec aiguilles

    Autorisation Européenne EU/2/04/043/001 du 7/05/04

    GTIN 08713184096289

    C.I.P. 678 552.2

    MSD Santé Animale (INTERVET)

    7, rue Olivier de Serres
    Angers Technopole - CS 17144
    49071 BEAUCOUZE CEDEX
    Tél. : 02.41.22.83.83

    info.fr.ah@merck.com

    Dernière version de la monographie : 22/02/2017

    Mise à jour :
    Modification : Allongement de la durée de conservation à 3 ans (au lieu de 2 ans).

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité