• NOBILIS® SALENVAC T.

    Vaccin inactivé adjuvé contre les salmonelloses à S. enteritidis et S. typhimurium chez les poules


    Source : RCP du 27/12/2010

    Composition

    Suspension injectable :
    Corps cellulaires de Salmonella enteritidis
    PT 4 inactivés : 1x109 cellules induisant 1 AR*
    Corps cellulaires de
    Salmonella typhimurium DT104
    inactivés : 1x109 cellules induisant 1 AR*
    Thiomersal : 0,065 mg
    Gel d’hydroxyde d’aluminium : 125 mg
    Excipient q.s.p. : 1 dose de 0,5 ml
    * AR = Activité Relative : moyenne de la réponse sérologique du test d’activité chez le lapin, supérieure ou égale à celle obtenue avec un lot de référence ayant démontré son efficacité chez la poule

    Indications

    Chez les poules reproductrices et pondeuses : immunisation active des poules et immunisation passive de la descendance afin de réduire la colonisation du caecum et l’excrétion fécale de S. enteritidis et S. typhimurium.
    Immunité active :
    Début de l’immunité : 4 semaines après la seconde administration.
    Durée de l’immunité : jusqu’à approximativement 56-60 semaines d’âge pour les oiseaux vaccinés à 12 et 16 semaines.
    Indications mineures : exceptionnellement, les poussins à partir de 1 jour d’âge peuvent être vaccinés afin de les protéger contre une infection précoce dans l’élevage (épisode récent de salmonellose ou pression d’infection élevée sur le site).
    Début de l’immunité : 4 semaines après la seconde administration.
    Immunité passive :
    Début de l’immunité : dès la naissance.
    Durée de l’immunité : au moins jusqu’à 14 jours après l’éclosion.
    L’immunité passive est transmise dès 4 semaines après la seconde administration jusqu’à 59 semaines d’âge des reproductrices.

    Administration et posologie

    Voie I.M.
    Poules :
    Immunisation active des poules pondeuses et reproductrices
    — Vaccination standard : une dose de 0,5 ml.
    Deux vaccinations à 4 semaines d’intervalle doivent être pratiquées.
    La vaccination est recommandée à l’âge de 12 et 16 semaines.
    — Vaccination d’urgence (recommandée dans des environnements épidémiologiquement à haut risque) : une dose de 0,1 ml chez les poussins âgés de 1 jour.
    Après un intervalle de 4 semaines, une injection d'une dose de 0,5 ml à titre de rappel devra être pratiquée.
    Immunisation passive de la descendance des poules reproductrices :
    Deux vaccinations, à 4 semaines d’intervalle au moins doivent être pratiquées.
    La première vaccination est recommandée à partir de l’âge de 6-12 semaines et la seconde vaccination à l’âge de 13-16 semaines.
    Pour induire une immunité active et passive chez les poules reproductrices et leur descendance, le schéma vaccinal préconisé pour induire une immunité active devra être suivi.
    Dans un programme de contrôle des salmonelles, les mesures d’hygiène et de bonnes pratiques d’élevage jouent également un rôle important pour réduire l’incidence de l’infection.

    Contre-indications

    Ne pas vacciner en ponte.

    Effets indésirables

    — Le vaccin contient un adjuvant qui peut conduire à un œdème transitoire au site d'injection.
    — Chez les oiseaux de 4 semaines et plus (recevant une dose de 0,5 ml), la vaccination peut occasionnellement provoquer de petits nodules palpables au site d'injection (taille maximale d'1 cm2), observés immédiatement après la vaccination et persistant généralement 1-2 jours.
    L'examen histopathologique des sites d'injection 2 et 3 semaines après l'administration d'une dose unique a permis l'observation d'une réaction inflammatoire intramusculaire, associée à une infiltration par des macrophages et des plasmocytes.
    La vaccination peut également être associée à un affaiblissement, de la léthargie, des boiteries transitoires, qui durent au maximum 2 jours.
    — Chez les poussins âgés de 1 jour (recevant une dose de 0,1 ml), les réactions sont plus prononcées.
    Les œdèmes post-vaccinaux au site d'injection sont généralement plus importants que lors de l'administration de 0,5 ml à des poussins âgés de 4 semaines ou plus et occasionnellement, l'œdème peut se développer sur toute la cuisse. Ces réactions sont transitoires et dans la majorité des cas, disparaissent dans les 7 jours. Exceptionnellement, un œdème peut encore être détecté 15 jours après l'injection. Après la vaccination, une proportion significative de poussins peut montrer des signes de léthargie, affaiblissement et boiterie, ainsi qu'une réduction du gain de poids.

    Précautions d'emploi

    Précautions particulières d’emploi :
    Aucune étude n'a été réalisée pour évaluer l'effet des anticorps maternels sur la réponse vaccinale. Par conséquent, la vaccination des poussins de 1 jour, lorsque les conditions épidémiologiques sont indiquées, doit être réalisée uniquement chez des poussins issus de troupeaux non vaccinés et non infectés.
    Interactions :
    La vaccination engendre une réponse sérologique chez les poussins qui peut interférer avec un programme de surveillance basé uniquement sur un dépistage sérologique sans confirmation bactériologique. Par conséquent, le vaccin ne devra pas être administré lorsque la détection sérologique est uniquement utilisée pour évaluer l'infection des troupeaux par S. enteritidis et/ou S. typhimurium. La vaccination peut également engendrer des réactions croisées lors du test d'agglutination sur lame pour S. pullorum/gallinarum. Des méthodes sérologiques spécifiques ou la bactériologie devront être utilisées pour établir le diagnostic différentiel.
    Aucune information n'est disponible sur la compatibilité de ce vaccin avec tout autre vaccin. Par conséquent, l’innocuité et l’efficacité de ce vaccin lors de son utilisation concomitante avec tout autre vaccin n’ont pas été démontrées.
    Incompatibilités :
    Ne pas mélanger avec tout autre médicament vétérinaire.
    Surdosage :
    Réactions similaires à celles observées après une simple dose (cf. rubrique 'Effets indésirables) mais plus prononcées après administration d'une double dose.
    Précautions particulières pour l'utilisateur :
    En cas d'auto-injection accidentelle, consulter immédiatement un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquette.

    Temps d'attente

    Zéro jour.

    Catégorie

    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
    Accessible aux groupements agréés en production avicole.

    Conservation

    Conserver et transporter à une température comprise entre +2°C et +8°C, à l’abri de la lumière.
    Après ouverture : utiliser immédiatement les flacons entamés.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/8276024 1/2004
    Flacon de 500 ml (1000 doses)

    GTIN 08713184060976

    MSD Santé Animale (INTERVET)

    7, rue Olivier de Serres
    Angers Technopole - CS 17144
    49071 BEAUCOUZE CEDEX
    Tél. : 02.41.22.83.83

    info.fr.ah@merck.com

    Dernière version de la monographie : 14/06/2012

    Mise à jour :
    Pas de nouveau RCP (2010). DMV 2012.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité