• REPROCINE®

    Hormone post-hypophysaire en solution injectable (carbétocine) pour bovins et porcins


    Source : RCP du 30/06/2010

    Composition

    Solution injectable :
    CARBETOCINE : 0,07 mg
    Chlorobutanol hémi-hydraté : 2 mg
    Excipient q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    Analogue de synthèse de l'ocytocine, hormone post-hypophysaire, la carbétocine produit ses principaux effets physiologiques et pharmacologiques au niveau du muscle lisse (induction et augmentation des contractions) des organes reproducteurs.
    Les effets de la carbétocine sont identiques à ceux de l'ocytocine naturelle : au niveau de l'utérus stimulé par des oestrogènes, elle induit un changement dans les contractions : de faibles, spontanées et irrégulières, ces contractions deviennent synchronisées, régulières, augmentées et orientées. Par ailleurs, elle provoque au niveau des glandes mammaires des contractions physiologiques des cellules myoépithéliales des acini, dans les alvéoles et les petits canaux galactophores, tout en entraînant un relâchement du sphincter du trayon.
    La carbétocine a une action prolongée, ce qui induit une intensification de l'effet physiologique.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Compte tenu de sa résistance élevée à la peptidase, la carbétocine est dégradée beaucoup plus lentement par l'organisme et se distingue par une efficacité prolongée. La carbétocine est bien plus lipophile que l'ocytocine administrée par voie exogène, et en conséquence, on parle d'une meilleure diffusion et d'une meilleure affinité pour les récepteurs. En plus de la stabilité contre les protéases, cela peut contribuer aussi à l'augmentation prolongée de l'activité du tonus utérin. Après administration de 0,6 mg de carbétocine chez la truie, une cinétique bi-compartimentale a été observée. La demi-vie d'élimination est d'environ 85— 100 minutes. Il n'existe pas de différence essentielle entre l'administration I.M. et I.V.

    Indications

    • Chez les vaches :
    — Atonie utérine en période puerpérale ;
    — Rétention placentaire due à une atonie utérine ;
    — Initiation de l’éjection du lait en cas d’agalactie due au stress ou dans des conditions requerrant la vidange de la mamelle.
    • Chez les truies :
    — Atonie utérine en période puerpérale ;
    — Traitement d’appoint du syndrome de mammite-métrite-agalactie (MMA) ;
    — Initiation de l'éjection du lait ;
    — Raccourcissement de la durée totale de la parturition chez la truie, soit après la mise bas du premier porcelet soit en synchronisation de la parturition chez la truie, qui n'a pas mis bas 24 heures après l'induction de la parturition, par administration d'une préparation adéquate de PGF<sub>2alpha</sub> (par exemple cloprosténol) après le 113e jour de la gestation.

    Administration et posologie

    Voies I.M. ou I.V.
    Bovins : 3 à 5 ml par animal en injection unique (soit 0,21 à 0,35 mg de carbétocine par animal).
    Truies : 1,5 à 3 ml par animal (soit 0,105 à 0,21 mg de carbétocine par animal).
    Raccourcissement de la durée totale de parturition en synchronisation de la parturition : 1 ml par animal (soit 0,07 mg de carbétocine/animal).
    La posologie peut varier dans les limites indiquées en fonction de l'évaluation du vétérinaire.
    En cas de traitement pour l'éjection du lait chez la vache et la truie ou en thérapie de soutien du syndrome MMA chez la truie, une administration répétée est possible au bout de 1 à 2 jours.
    Information spéciale :
    La réaction du myomètre à la carbétocine est quasiment nulle entre le 5e et le 11e jour post-partum. En conséquence, une administration de la spécialité pendant cette période est inefficace, et doit donc être évitée.
    Si le traitement avec la carbétocine devait échouer, il est alors recommandé de reconsidérer l'étiologie, spécifiquement si une hypocalcémie s'avérait être un facteur de complication. En cas de métrite septique grave, une thérapie concomitante appropriée doit être mise en place pendant l'administration de la spécialité.

    Contre-indications

    Ne pas administrer pour accélérer la parturition en cas de non dilatation du col ou d'obstacles mécaniques à la parturition tels qu'une anomalie de présentation, de position et de posture, travail convulsif, menace de rupture de l'utérus, torsion de l'utérus, gros fœtus ou une déformation des voies génitales.

    Précautions d'emploi

    Précautions particulières d'emploi :
    Le délai entre deux injections ne doit pas être inférieur à 24 heures.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    La spécialité est indiquée dans l'induction de l'éjection du lait.
    Interactions :
    L'administration d'ocytocine après l'administration de la spécialité est inutile. Une possible intensification de l'effet de l'ocytocine peut induire des spasmes utérins indésirables.
    Surdosage :
    L'injection de plus de deux fois la dose recommandée (plus de 0,4 mg de carbétocine/animal) peut provoquer une augmentation du taux de mortinatalité chez les vieilles truies lorsque l'administration se fait lors d'une parturition prolongée.
    Un surdosage de trois fois la dose (0,6 mg de carbétocine/animal) peut provoquer une lactation profuse chez la truie, pouvant entraîner une diarrhée, une réduction du gain de poids et un accroissement de la mortalité chez les porcelets.
    La carbétocine est considérée comme modérément irritante. Aux sites d'injection des animaux traités, il a été observé une infiltration lymphocytique focale à des doses élevées (1 mg de carbétocine/animal).
    Précautions particulières pour l'utilisateur :
    En cas d'injection accidentelle de la spécialité chez une femme qui n'est pas enceinte, les effets secondaires suivants peuvent survenir : rougeur et chaleur faciales, douleur abdominale basse. Ces symptômes disparaissent toutefois assez rapidement.
    Les femmes enceintes, post-partum ou allaitantes ne doivent pas administrer le produit aux animaux afin d'éviter toute injection accidentelle. L'injection accidentelle chez la femme enceinte peut provoquer des contractions utérines.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : zéro jour.
    Lait : zéro jour.

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    A conserver à une température entre +2 et +8°C.
    Conserver le flacon dans l'emballage extérieur.
    Conserver dans une boîte réfrigérée lors du transport par le vétérinaire.
    Durée de conservation : 2 ans.
    Après ouverture :
    — 3 semaines (flacon de 50 ml).
    — 2 semaines (flacon de 10 ml).

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/2864058 3/2002
    Boîte de 1 flacon de 50 ml

    GTIN 09009033757159



    Titulaire de l'A.M.M. : VETCOM-Pharma (Autriche)
    Exploitant :

    Laboratoire VÉTOQUINOL S.A.

    BP 189,
    70204 LURE CEDEX
    Direction France
    37 rue de la Victoire,
    75009, PARIS
    Tél. : 01.55.33.50.25
    Fax : 01.47.70.42.05

    comm_france@vetoquinol.com

    Dernière version de la monographie : 14/05/2014

    Mise à jour :
    Suppression de la boîte de 6 flacons de 10 ml.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité