• TILDREN®

    Solution injectable d'acide tiludronique pour chevaux


    Source : RCP du 02/08/2016

    Composition

    Poudre et solvant pour solution injectable.
    Solution injectable après reconstitution :
    ACIDE TILUDRONIQUE
    (s.f. disodique) : 50 mg
    Excipient q.s.p. : 10 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    Les effets pharmacodynamiques du tiludronate ont été étudiés principalement in vitro et sur animaux de laboratoire.
    L'acide tiludronique exerce son action inhibitrice de la résorption osseuse en bloquant certaines voies métaboliques de l'ostéoclaste (production de métabolites analogues non hydrolysables de l'ATP à effet cytotoxique, inhibition de la mise en place du cytosquelette nécessaire à l'activation de l'ostéoclaste, inhibition des pompes à protons ostéoclastiques).
    Comme la résorption et la formation osseuse sont deux mécanismes couplés responsables du remodelage osseux, le contrôle de la résorption osseuse par le tiludronate est suivi par un contrôle de la formation. En conséquence, le tiludronate aide à réguler le remodelage osseux dans toutes les situations où existe un excès de résorption osseuse (ex. augmentation de l'activité ostéoclastique). Chez les animaux de laboratoire, cet effet régulateur ne s'accompagne pas d'effets négatifs sur la formation et la minéralisation osseuses aux doses préconisées en thérapeutique.
    Des données pharmacodynamiques chez des chevaux non boiteux ont montré qu'après administration de 1 mg/kg par voie intraveineuse, le tiludronate entraîne immédiatement des effets inhibiteurs de la résorption osseuse, comme le montre la chute prononcée d'un marqueur sanguin de la résorption osseuse 24 heures après l'administration. Dans une autre étude, sur une période de 4 mois après le traitement, le tiludronate prévient l'augmentation de la porosité osseuse consécutive à une activité physique réduite.
    L'ostéolyse est un processus douloureux. Chez le cheval, l'éparvin et le syndrome naviculaire représentent 2 pathologies où des lésions ostéolytiques se développent dans l'os, ce qui contribue aux symptômes cliniques.
    L'acide tiludronique a également montré des propriétés anti-arthritiques dans un modèle de polyarthrite chez le rat. In vitro, il a été mis en évidence des effets inhibiteurs sur la sécrétion d'enzymes dégradant la matrice cartilagineuse produites par les chondrocytes et les cellules synoviales.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Le profil pharmacocinétique de l'acide tiludronique (s.f. de sel disodique) après administrations intraveineuses chez le cheval à la dose de 0,1 mg/kg/jour est caractérisé par :
    — Une décroissance rapide des concentrations plasmatiques en 24 h après chaque injection.
    Au cours d’un traitement de 10 jours aux mêmes doses, les Cmax sont d’environ 0,9 mg/l, la demi-vie plasmatique est courte (environ 4,5 h) et la clairance totale est d’environ 0,04 à 0,05 l/h/kg. Il n’y a pas d’accumulation plasmatique de tiludronate lors d’administrations répétées.
    — Un taux de liaison aux protéines plasmatiques d'environ 80-85 %.
    — Une distribution rapide et importante dans l’os, compartiment de stockage, dans lequel le tiludronate se fixe préférentiellement sur les sites de remodelage actif, par liaison avec les cristaux d’hydroxyapatite.
    Après 10 injections quotidiennes, la quantité fixée représente 30 à 50 % de la dose totale administrée. La distribution de tiludronate dans l’os n’est pas homogène : la fixation est plus importante dans l’os spongieux que dans l’os cortical.
    — Une distribution faible dans tous les autres tissus de l’organisme.
    — Une absence de biotransformation.
    — Une élimination majoritairement par voie urinaire, sous forme non transformée.
    Après une injection unique, la dose excrétée dans les urines sur 96 heures représente 25 à 50 % de la dose injectée. La dose excrétée dans les fèces représente moins de 1 % de la dose injectée.

    Indications

    Chez les chevaux âgés de plus de 3 ans : aide au traitement des boiteries associées à des processus ostéolytiques observés dans l’éparvin et le syndrome naviculaire de moins de 6 mois.

    Administration et posologie

    Voie intraveineuse lente.
    Chevaux : 1 ml de la solution reconstituée (à 5 mg/ml) pour 50 kg par jour pendant 10 jours (soit 0,1 mg d’acide tiludronique/kg/jour).
    Administrer le produit sur une période de 20 à 30 secondes pour 10 ml.
    Le côté du site d’injection doit être alterné d’un jour à l’autre.
    La solution reconstituée est obtenue en ajoutant le solvant à la poudre dans des conditions aseptiques, et en les mélangeant doucement. Elle doit être utilisé immédiatement et non conservée après reconstitution.
    Ne pas dépasser la dose recommandée.

    Contre-indications

    Ne pas administrer :
    — aux chevaux de moins de 3 ans, en l’absence de données relatives aux effets indésirables de l’acide tiludronique sur le squelette des jeunes animaux,
    — aux chevaux présentant une insuffisance rénale.

    Effets indésirables

    Les principaux effets indésirables en relation avec le traitement par l’acide tiludronique sont des signes de colique (exprimés par une perte d’appétit, un inconfort abdominal, le grattage du sol, de l’inquiétude), des trémulations musculaires et une sudation.
    Ils ont été observés chez moins de 5 % des chevaux traités avec le schéma thérapeutique recommandé et pourraient être corrélés à un léger effet hypocalcémiant.
    — Ces signes de colique, qui apparaissent dans les quelques heures qui suivent le traitement, sont modérés et transitoires, et disparaissent en général spontanément sans nécessiter de traitement spécifique. Dans le cas où les signes persisteraient, les traitements habituels peuvent être administrés. Les interactions avec ces traitements n’ont pas été évalués.
    — Les trémulations musculaires peuvent être stoppées par l’administration de gluconate de calcium ou toute autre solution contenant du calcium.
    — Une phlébite peut apparaître chez moins de 9 % des chevaux, consécutive à une réaction locale au site d’injection. Cela a été observé surtout à partir de la 5e injection.
    — De l’excitation, une hypertonie de la queue et de la salivation peuvent également être observées.
    Une fatigue, parfois exprimée par le couchage, peut être observée après l’injection. Cet effet indésirable peut aussi être en relation avec l’effet hypocalcémiant modéré. Il faut s’assurer que le cheval puisse se coucher librement dans un espace confortable.
    Dans de rares cas (moins de 1 sur 10000 chevaux) des réactions semblables à un choc anaphylactique ont été rapportés.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — L’effet clinique du médicament dépend de la présence de foyers ostéolytiques responsables de douleur et entraînant une boiterie. Le médicament doit être utilisé uniquement après un diagnostic combinant un examen orthopédique clinique complet incluant anesthésie locale et des techniques d’imagerie appropriées dans le but d’identifier la cause de la douleur et la nature des lésions osseuses.
    — Il est conseillé qu’une personne ayant l'expérience des chevaux observe le cheval dans les 4 premières heures qui suivent l’injection en raison de l’apparition éventuelle d’effets indésirables.
    — Le médicament doit être administré avec précaution chez les chevaux hypocalcémiques. Ralentir la vitesse d’injection. Le risque d'apparition d’effets indésirables pouvant être aussi augmenté, ces animaux doivent faire l’objet d’une surveillance particulière.
    Du fait de cet effet hypocalcémiant modéré, le médicament doit aussi être administré avec précaution chez les chevaux présentant des troubles de la fonction cardiaque. Ralentir la vitesse d’injection.
    — Se référer aussi à la rubrique 'Temps d'attente'.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Les études conduites chez les animaux de laboratoire (souris, rat, lapin) n’ont pas mis en évidence d’effets embryotoxiques, fœtotoxiques et tératogènes, ni d’effets sur le développement péri- et post-natal. En particulier, aucun effet indésirable n’a été observé sur le squelette.
    L’innocuité du produit n’a pas été étudiée chez les juments en gestation ou en lactation. Il n’est pas recommandé d’administrer le produit pendant la gestation ou la lactation chez la jument.
    Interactions :
    Ne pas administrer le médicament par voie intraveineuse en même temps que des solutions à base d'ions métalliques divalents tels que Ca2+, Mg2+, l'acide tiludronique en solution pouvant former des complexes avec ces ions. Aucune donnée n'est disponible pour d'autres médicaments.
    Incompatibilités : Ne pas mélanger la solution reconstituée avec des solutions à base d'ions métalliques divalents tels que Ca2+, Mg2+, l'acide tiludronique en solution pouvant former des complexes avec ces ions.
    Surdosage :
    A 3 fois la posologie recommandée, on observe une augmentation de la fréquence des effets indésirables, en particulier des signes de colique et des trémulations musculaires.
    Les signes de colique qui apparaissent dans les quelques heures suivant le traitement sont modérés et transitoires et disparaissent en général spontanément sans nécessiter de traitement spécifique. Dans le cas où ces signes persisteraient, les traitements habituels peuvent être administrés.
    Les trémulations musculaires peuvent être stoppés par l’administration de gluconate de calcium ou toute autre solution contenant du calcium.
    Précautions pour l'utilisateur :
    Eviter le contact avec la peau et les yeux.
    Porter des gants adaptés lors de la préparation de la solution injectable.
    Se laver les mains après emploi.
    En cas d’injection accidentelle, contacter un médecin immédiatement et lui montrer la notice ou l’emballage.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : zéro jour.
    Lait : ne pas utiliser chez les animaux producteurs de lait destiné à la consommation humaine.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans.
    Utiliser immédiatement après reconstitution.
    Conserver les flacons dans l’emballage extérieur.
    Tout flacon entamé doit être éliminé.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/7671510 7/2002
    Boîte de 10 flacons de 50 mg d’acide tiludronique et 10 flacons de 10 ml de solvant

    GTIN 03411110662069

    AUDEVARD

    Laboratoire Pharmaceutique Vétérinaire
    42-46, rue Médéric
    92582 CLICHY CEDEX
    Tél. : 01.47.56.38.26
    Fax : 01.47.56.38.39

    info@audevard.com

    Dernière version de la monographie : 23/02/2017

    Mise à jour :
    Modifcation de la présentation du produit sur Coveto.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus


Cette page est réservée aux membres du site lepointveterinaire.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte


Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité