• CEFASEPTIN®

    Antibactérien oral (céfalexine) pour chiens


    Source : RCP du 29/03/2016

    Composition

    Comprimé sécable :
    CEFASEPTIN® 75 mg :
    CEFALEXINE (s.f. de monohydrate) : 75 mg
    Excipients q.s.p. : 1 comprimé
    CEFASEPTIN® 300 mg :
    CEFALEXINE (s.f. de monohydrate) : 300 mg
    Excipients q.s.p. : 1 comprimé
    CEFASEPTIN® 750 mg :
    CEFALEXINE (s.f. de monohydrate) : 750 mg
    Excipients q.s.p. : 1 comprimé

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    La céfalexine agit par inhibition de la synthèse des nucléopeptides de la paroi bactérienne. Les céphalosporines inactivent l’enzyme responsable de la transpeptidation en la rendant incapable de lier les peptidoglycanes de la paroi cellulaire bactérienne. La réticulation des glycanes est essentielle à la cellule pour construire sa paroi cellulaire. L’inhibition de la biosynthèse aboutit à une fragilité de la paroi cellulaire, qui peut éventuellement se rompre sous la pression osmotique. L’action combinée conduit à la lyse cellulaire et à la formation de filaments.
    La céfalexine est active contre une grande majorité de bactéries aérobies Gram positif (par ex. Staphylococcus spp.) et Gram négatif (par exemple E. coli).
    Les concentrations critiques suivantes sont recommandées par le CLSI chez les chiens pour E. coli et Staphylococcus spp. :

    CMI (µg/ml) Interprétation 
    ≤ 2 Sensible 
    Intermédiaire 
    ≥ 8 Résistante 


    La résistance à la céfalexine peut être due à l’un des mécanismes de résistance suivants. Premièrement, la production de céphalosporinases, qui inactivent l’antibiotique par hydrolyse du cycle bêta-lactame, est le principal mécanisme chez les bactéries Gram négatif. Cette résistance est transmise par plasmide ou par chromosome. Deuxièmement, une diminution de l’affinité des protéines fixant les pénicillines pour les bêtalactamines est fréquemment impliquée dans la résistance des bactéries Gram positif aux bêtalactamines. Enfin, les pompes à efflux, qui exportent les antibiotiques à travers la membrane cellulaire et des changements de structure des porines, en réduisant la diffusion passive de l'antibiotique à travers la paroi cellulaire, peuvent contribuer à améliorer le phénotype résistant d'une bactérie.
    Des phénomènes bien connus de résistances croisées (impliquant le même mécanisme de résistance) existent entre antibiotiques appartenant au groupe des bétalactamines en raison de leurs analogies de structures. Cela se produit avec les enzymes bétalactamases, des changements de structure des porines ou des changements dans les pompes à efflux. Une co-résistance (impliquant différents mécanismes de résistance) a également été décrite chez E. coli du fait d'un plasmide codant pour différents gènes de résistance.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après une administration orale unique à la dose recommandée de 15 mg de céfalexine par kg de poids corporel à des chiens Beagle, des concentrations plasmatiques ont été observées dans les 30 minutes. Le pic plasmatique a été observé à 1,3 heure avec une concentration plasmatique de 18,2 µg/ml.
    La biodisponibilité de l’actif était supérieure à 90%. La céfalexine a été détectée jusqu’à 24 heures après administration. La première collecte urinaire de céfalexine a été effectuée entre 2 et 12 heures avec des concentrations maximales de céfalexine mesurées de 430 à 2758 µg/ml dans les 12 heures.
    Après une administration orale répétée au même dosage, 2 fois par jour pendant 7 jours, les pics plasmatiques sont observés 2 heures plus tard à une concentration de 20 µg/ml. Pendant le traitement, les concentrations ont été maintenues au-dessus de 1 µg/ml. La demi-vie d’élimination moyenne est de 2 heures. Les taux dans la peau étaient d’environ 5,8 à 6,6 µg/g, 2 heures après le traitement.

    Indications

    Chez les chiens :
    — Traitement des infections bactériennes cutanées (comprenant les pyodermites profonde et superficielle) causées par des organismes, dont Staphylococcus spp., sensibles à la céfalexine.
    — Traitement des infections du tractus urinaire (comprenant la néphrite et la cystite) causées par des organismes, dont E. coli, sensibles à la céfalexine.

    Administration et posologie

    Voie orale.
    Chiens : 15 mg/kg de céfalexine 2 fois par jour (soit 30 mg par kg de poids corporel et par jour) pendant :
    — 14 jours en cas d’infection du tractus urinaire,
    — 15 jours au minimum en cas d’infection superficielle de la peau,
    — 28 jours au minimum en cas d’infection profonde de la peau.
    Pour s’assurer d’un dosage correct, le poids des animaux devra être déterminé aussi précisément que possible pour éviter un sous-dosage.
    Le produit peut être écrasé ou ajouté à l’alimentation si nécessaire.
    Dans des cas sévères ou aigus, sauf en cas d’insuffisance rénale connue ( voir la rubrique 'Précautions d'emploi'), la dose peut être doublée.

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — chez les animaux présentant une hypersensibilité connue à la substance active, aux autres céphalosporines, aux autres substances du groupe des bêta-lactamines ou à l’un des excipients.
    — en cas de résistance aux céphalosporines ou aux pénicillines.
    — chez les lapins, cochons d'Inde, hamsters et gerbilles.
    — chez les chiots de moins de 1kg de poids corporel.

    Effets indésirables

    Dans de rares cas, une hypersensibilité peut survenir. En cas d’hypersensibilité, le traitement doit être arrêté.
    Des nausées, des vomissements et/ou diarrhées ont été observés chez certains chiens après administration, dans de très rares cas.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    L’utilisation d’antibiotiques à usage systémique comparée à une alternative non-antibiotique pour le traitement de la pyodermite superficielle doit être considérée avec attention par le vétérinaire responsable.
    Comme pour les autres antibiotiques principalement éliminés par voie rénale, une accumulation systémique peut se produire lors d'altérations de la fonction rénale. En cas d'insuffisance rénale avérée, la dose doit être réduite et les antimicrobiens connus pour être néphrotoxiques ne doivent pas être administrés simultanément.
    L'utilisation du produit doit être basée sur des tests de sensibilité aux bactéries isolées de l’animal. Si cela n’est pas possible, le traitement doit être basé sur les informations épidémiologiques locales.
    L'utilisation du produit, en dehors des recommandations du RCP peut augmenter la prévalence de souches bactériennes résistantes à la céfalexine et peut diminuer l'efficacité des traitements par d’autres céphalosporines et pénicillines en raison de possibles résistances croisées.
    Les recommandations officielles, nationales et régionales concernant l'antibiothérapie doivent être prises en compte quand ce produit est utilisé.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    L’innocuité du médicament vétérinaire n’a pas été établie chez les chiennes en gestation ou en lactation. L'utilisation du médicament sera fonction de l'évaluation du rapport bénéfice/risque réalisée par le vétérinaire responsable.
    Interactions :
    Afin d’assurer l’efficacité, le médicament vétérinaire ne doit pas être utilisé en association avec des antibiotiques bactériostatiques. L'association de céphalosporines de première génération avec des antibiotiques aminoglycosides ou certains diurétiques (furosémide) peut accroître le risque de néphrotoxicité.
    Surdosage :
    Les essais réalisés sur l’animal avec jusqu’à 5 fois la dose recommandée 2 fois par jour de 15 mg de céfalexine/kg ont démontré que le produit était bien toléré.
    Les effets secondaires qui peuvent se produire à la dose recommandée sont attendus en cas de surdosage. En cas de surdosage, le traitement doit être symptomatique.
    Précautions pour l’utilisateur :
    Les pénicillines et les céphalosporines peuvent entraîner des réactions d'hypersensibilité (allergie) après injection, inhalation, ingestion ou contact cutané. Cette hypersensibilité aux pénicillines peut entraîner des réactions croisées avec les céphalosporines, et inversement. Ces réactions allergiques peuvent être occasionnellement graves.
    Ne pas manipuler ce produit en cas d'allergie connue, ou s'il vous a été conseillé de ne pas entrer en contact avec ce type de molécule.
    Manipuler ce produit avec soins en prenant toute les précautions pour éviter toute exposition inutile. Se laver les mains après usage.
    En cas d'apparition après exposition de symptômes tels qu'une éruption cutanée, consulter un médecin et montrer la présente mise en garde. Un œdème du visage, des lèvres ou des yeux, ou des difficultés respiratoires sont des symptômes plus graves, qui nécessitent une consultation médicale d'urgence.


    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance.

    Conservation

    Durée de conservation : 2 ans.
    Après première ouverture : 16 heures (75 mg) ou 48 heures (300 et 750 mg).
    A conserver dans l'emballage extérieur d'origine.
    Conserver les fractions de comprimés dans la plaquette thermoformée ouverte.

    Présentation(s)

    • CEFASEPTIN® 75 mg :
    A.M.M. FR/V/8285602 5/2015
    Boîte de 10 plaquettes thermoformées de 10 comprimés

    GTIN 03605874393868

    Boîte de 25 plaquettes thermoformées de 10 comprimés

    GTIN 03605874433656

    • CEFASEPTIN® 300 mg :
    A.M.M. FR/V/7141557 6/2015
    Boîte de 10 plaquettes thermoformées de 10 comprimés

    GTIN 03605874393912

    Boîte de 25 plaquettes thermoformées de 10 comprimés

    GTIN 03605874433663

    • CEFASEPTIN® 750 mg :
    A.M.M. FR/V/5442537 2/2015

    Boîte de 12 plaquettes thermoformées de 6 comprimés

    GTIN 03605874394025

    Boîte de 25 plaquettes thermoformées de 6 comprimés

    GTIN 03605874433670

    Laboratoire VÉTOQUINOL S.A.

    BP 189,
    70204 LURE CEDEX
    Direction France
    37 rue de la Victoire,
    75009, PARIS
    Tél. : 01.55.33.50.25
    Fax : 01.47.70.42.05

    comm_france@vetoquinol.com

    Dernière version de la monographie : 30/01/2017

    Mise à jour : nouveau produit

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité