• MÉDÉRANTIL®

    Orexigène injectable pour bovins


    Source : RCP du 24/04/2012

    Composition

    Solution injectable :
    BROTIZOLAM : 0,2 mg
    Excipients (propylène glycol) q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Le brotizolam présente un profil pharmacologique similaire à celui des benzodiazépines, c'est-à-dire qu'il possède des propriétés orexigènes, myorelaxantes, sédatives, calmantes, anxiolytiques et anticonvulsivantes. Ces effets sont dus à l'action indirecte GABAA mimétique du brotizolam.
    Le brotizolam est métabolisé par oxydation cyclique ou oxydation du groupement méthyle, suivie d'une conjugaison en phase II du métabolisme.
    Après administration intraveineuse unique, plus de 90 % de la dose est éliminée sous 24 heures, la voie fécale étant majoritaire (70 % contre 24 % par voie urinaire). La molécule mère et ses métabolites subissent une 1re phase d'élimination plasmatique rapide, avec une demi-vie de 0,5 à 1 h (jusqu'à 3 h après administration), suivie d'une 2e phase d'élimination plus lente (T1/2=5 h), avec des taux plasmatiques insignifiants 36 heures après administration.

    Indications

    Chez les bovins : stimulation de l'appétit lors d'anorexies primaires ou secondaires.

    Administration et posologie

    Voie I.V. lente.
    Bovins : 1 ml pour 100 kg (=0,002 mg/kg de brotizolam), en une administration I.V. lente.
    Chez les animaux affaiblis, la posologie doit être diminuée : 0,8 ml/100 kg, soit 0,16 mg/100 kg.

    Contre-indications

    — Affections digestives pouvant être aggravées par une stimulation de l'appétit (ex. : colique, dilatation, torsion ou invagination de l'intestin, iléus, constipation, surcharge du rumen).
    — Atteinte hépatique ou rénale sévère.
    — Les animaux très affaiblis ou tranquillisés ne doivent pas être traités avec ce médicament.

    Effets indésirables

    Du fait de son activité pharmacologique, les effets secondaires doses-dépendents suivants peuvent être observés : sédation, salivation (ptyalisme), titubation et chute. Ces derniers peuvent être largement évités en respectant la posologie recommandée. Ces effets sont passagers et disparaissent normalement rapidement.
    La présence de propylène glycol peut entraîner, dans de rares cas, des réactions de choc potentiellement mortelles.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    Sur des animaux très affaiblis et ceux qui présentent des troubles cérébraux, le produit ne peut plus exercer son action.
    Pour prévenir d'éventuels effets secondaires, injecter le produit lentement dans la veine et à peu près à température corporelle. Dès les premiers signes d'intolérance, arrêter l'injection et, au besoin, un traitement contre le choc doit être administré.
    En fonction de la dose utilisée et de l'état général de l'animal, une sédation peut être observée. Cette dernière est liée au produit et disparaît généralement rapidement. Une fois la sédation dissipée, l'appétit est stimulé. Une injection intraveineuse trop rapide peut entraîner une syncope passagère. Le délai d'action après l'injection intraveineuse est compris entre 1 et 10 minutes. Chez les animaux pour lesquels le pronostic est sombre, aucune stimulation de l'appétit ne peut être attendue.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Dans les études menées chez le rat et chez le lapin, le brotizolam n'a pas montré d'effet embryotoxique ni sur la fertilité, aux doses non toxiques pour la mère.
    Aucun effet embryotoxique n'a été décrit chez les bovins. L'utilisation durant la gestation devra faire l'objet d'une évaluation bénéfice/risque par le vétérinaire.
    Interactions :
    L'effet sédatif du produit peut être potentialisé par d'autres composés psychoactifs, comme les tranquillisants, les sédatifs ou les analgésiques morphiniques.
    Surdosage :
    Des doses jusqu'à 5 fois supérieures à la dose recommandée ont entraîné une sédation transitoire, une titubation et des pertes d'équilibre, et dans de rares cas, une augmentation de la fréquence respiratoire, une hypersalivation et de la toux.
    Précautions pour l’utilisateur :
    En cas d'auto-injection accidentelle, consulter immédiatement et montrer au médecin l'emballage ou la notice du médicament.

    Temps d'attente

    Viandes et abats : zéro jour.
    Lait : zéro jour.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation après ouverture : 28 jours.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/5798068 5/1987
    Flacon de 10 ml

    GTIN 04028691511052

    BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE

    Division Santé Animale
    12, rue André Huet
    CS 20031
    51721 REIMS CEDEX
    Tél. : 03.26.50.47.50
    Dernière version de la monographie : 11/07/2016

    Mise à jour :
    Ajout du code Alcyon.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Le nouveau ministre de l'Agriculture envisage une simplification administrative pour le secteur agricole.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité