• SUPPRESTRAL®

    Prévention de l'œstrus (acétate de médroxyprogestérone) chez les chiennes et chattes


    Source : RCP du 26/03/2013

    Composition

    Suspension injectable :
    MEDROXYPROGESTERONE
    (s.f. d'acétate) : 44,56 mg
    (éq. à 50 mg d'acétate de médroxyprogestérone)
    Parahydroxybenzoate de méthyle : 1,20 mg
    Parahydroxybenzoate de propyle : 0,20 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    La médroxyprogestérone est un stéroïde de synthèse ayant une structure chimique et des propriétés proches de celles de la progestérone. Elle est douée de propriétés anovulatoires et progestagènes.
    Son effet contraceptif résulterait d'altérations des concentrations de GnRH et des gonadotropines par la FSH et la LH induites par une action inhibitrice du progestagène au niveau hypothalamo-hypophyso-ovarien, de l'altération du transport des ovocytes et de la fécondation liée à une perturbation des contractions tubaires, et de la modification de l'environnement utérin conduisant à une altération de l'implantation embryonnaire.
    Elle présente une affinité non sélective pour les récepteurs de la progestérone présents dans les organes cibles des hormones stéroïdes sexuelles, comme l'ovaire, l'utérus et la mamelle. Elle n'a pas d'effet androgénique ni œstrogénique.
    L'acétate de médroxyprogestérone (AMP) est métabolisé dans le foie. Il est éliminé majoritairement par voie fécale, une petite quantité est excrétée dans l'urine.

    Indications

    Chez les chiennes et chattes : prévention de l'œstrus.

    Administration et posologie

    Voies S.C. ou I.M.
    Chiennes : 0,5 à 2 mI suivant la taille (=25 à 100 mg d'AMP).

    Poids de l'animal Dose en mg Posologie en ml 
    < 10 kg 25 0,5 
    10 à 25 kg 50 
    25 à 40 kg 75 1,5 
    > 40 kg 100 


    Pour les races naines et les races géantes, adapter la posologie en évitant le surdosage afin de limiter les conséquences indésirables d'une imprégnation progestéronique (il est recommandé de ne pas dépasser la dose moyenne de 50 mg par 10 kg).
    Chattes : 0,5 à 1 mI selon le poids de l'animal (=25 à 50 mg d'AMP).
    Chez les femelles de race siamoise, la posologie doit être plus personnalisée, car leur activité génitale est parfois presque continue.
    Réaliser l'injection S.C. en un point du corps non exposé au regard (intérieur du pli du flanc ou de la cuisse) en raison d'une possible réaction locale (dépigmentation temporaire de la peau et des phanères).
    Bien agiter le flacon avant emploi afin de remettre tout le principe actif en suspension homogène.


    Posologies hors AMM. Respecter la cascade (art. L.5143-4 du CSP)
    Posologie hors AMM chez les NAC :(1)
    — chez le furet : voie S.C. 10 à 20 mg (soit 0,2 à 0,4 ml).
    A proscrire chez les rongeurs et lapin de compagnie.
    — chez les oiseaux de compagnie : voie I.M. 30 mg/kg (soit 0,06 ml/100 g de poids).
    • Picage : voie I.M. 5 à 30 mg/kg (soit 0,1 à 0,6 ml/kg).
    • Ponte chronique : voie I.M. 5 à 10 mg/kg (soit 0,1 à 0,2 ml/kg).
    Source : (1) Guide Thérapeutique Vétérinaire, animaux de compagnie, Editions du Point Vétérinaire, 2013

    Contre-indications

    Avant toute injection de progestatif, réaliser un examen clinique de l'animal.
    Les contre-indications à respecter sont les suivantes :
    — Gestation,
    — Intervention trop tardive :
    Pratiquée trop tardivement après le début de l'anoestrus, l'intervention peut se révêler inefficace et présenter des risques accrus de complications.
    Pratiquée dans les jours qui suivent ou qui précèdent une saillie fécondante, l'injection de la spécialité amène régulièrement des difficultés à la mise bas (atonie utérine, mortinatalité).
    — Affections de l'appareil reproducteur :
    Dysfonctionnement génital, infections utérines, tumeurs ovariennes et mammaires et autres perturbations de l'appareil reproducteur.
    Intervention chirurgicale récente sur le tractus génital.
    — Diabète.

    Effets indésirables

    Une légère augmentation de l'appétit et du poids peut être observée.
    L'hémogramme et le fonctionnement hépatorénal, la composition chimique du sang et des urines ne sont généralement pas modifiés.
    Possible augmentation du risque de pyomètre-hyperplasie endométriale.
    Gonflement des mamelles, galactorrhée.
    Affections génitales, tumeurs mammaires.
    Acromégalie.
    Léthargie temporaire.
    Possible réaction locale (dépigmentation temporaire de la peau et des phanères).

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — Femelles de race Greyhound : la spécialité peut provoquer un gonflement des mamelles et une galactorrhée. Administrer le produit avec précaution, de même qu'aux autres sujets chez lesquels des faits semblables se produiraient.
    — En cas de catabolisme accéléré, un retour précoce de chaleurs (après 3 à 4 mois au lieu de 6 à 9 mois) peut-être observé. Dans ces cas uniquement, prévoir des périodes d'administrations plus courtes. Exclure les fautes de dosage ou d'inhomogénéité de la suspension.
    — Femelles prépubères : le traitement peut leur être appliqué, mais il est souhaitable de laisser passer une première période de chaleurs pour détecter une éventuelle affection de l'appareil reproducteur.
    — Maternités ultérieures : selon certains auteurs, il conviendrait d'émettre quelques réserves sur l'emploi d'acétate de médroxyprogestérone lorsque des maternités ultérieures sont projetées. Cependant, d'autres auteurs rapportent des saillies fécondantes dès les premières chaleurs survenant après l'interruption du traitement.
    — Pyomètre : selon certaines études, le pourcentage de pyomètres observés sur des femelles antérieurement traitées avec le produit ne serait guère supérieur à l'incidence naturelle de l'affection si le protocole d'intervention est bien respecté (posologie, moment d'intervention et examen clinique préalable). Il est conseillé d'aviser les propriétaires de la possibilité de voir apparaitre une pathologie de type pyomètre-hyperplasie endométriale.
    — Répétition des injections : la prévention des chaleurs peut être répétée périodiquement, sans interruption entre chaque intervention et selon le rythme choisi par le clinicien. Certains auteurs estiment nécessaire de laisser réapparaître les chaleurs toutes les 2 à 3 interventions, afin de pouvoir contrôler l'état génital de la femelle.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Ne pas administrer aux femelles gestantes.
    Interactions :
    L'association avec des corticoïdes peut aggraver un diabète existant.
    Ne pas administrer conjointement avec un traitement à base d'insuline.
    Précautions pour l’utilisateur :
    En cas d'auto-injection accidentelle, demander immédiatement un avis médical et montrer la notice ou l'étiquette au médecin.

    Catégorie

    Liste I.
    A ne délivrer que sur ordonnance.

    Conservation

    Durée de conservation après première ouverture : 28 jours.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/4816947 5/1983
    Boîte de 1 flacon verre de 5 ml

    GTIN 03605870001224

    Laboratoire VÉTOQUINOL S.A.

    BP 189,
    70204 LURE CEDEX
    Direction France
    37 rue de la Victoire,
    75009, PARIS
    Tél. : 01.55.33.50.25
    Fax : 01.47.70.42.05

    comm_france@vetoquinol.com

    Dernière version de la monographie : 11/04/2013

    Mise à jour :
    Modification : nouveau RCP. Réduction des indications à la prévention de l'oestrus. Ajout de précautions d'emploi et d'effets indésirables attendus.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité