• PANACUR® 2,5 %

    Anthelminthique (fenbendazole) en suspension buvable pour bovins, ovins et caprins


    Source : RCP du 02/03/2017

    Composition

    Suspension buvable :
    FENBENDAZOLE : 25 mg
    Parahydroxybenzoate de méthyle sodique : 2 mg
    Parahydroxybenzoate de propyle sodique : 0,216 mg
    Alcool benzylique : 4,835 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    Le fenbendazole est un anthelminthique de la famille des benzimidazoles. Il agit en interférant au niveau du métabolisme énergétique des nématodes. Son efficacité anthelminthique est basée sur l'inhibition de la polymérisation de la tubuline en microtubules. La destruction du réseau microtubulaire conduit souvent à la désagrégation et à la mort cellulaire. Il possède une action ovicide, larvicide et adulticide.
    Le fenbendazole est métabolisé en oxfendazole. Ces deux molécules sont connues pour leur activité anthelminthique, et pour avoir un métabolisme réversible.
    Le fenbendazole présente une activité sur les nématodes gastro-intestinaux (y compris sur les larves enkystées d'Haemonchus et d'Ostertagia spp.), sur les nématodes pulmonaires et sur les cestodes.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    Après administration orale, le fenbendazole absorbé est métabolisé au niveau du foie en fenbendazole sulfoxyde, sulfone et amines.
    L'élimination du fenbendazole et de ses métabolites se fait principalement par les fèces (> 90 %) et, pour une plus faible part, dans l'urine et dans le lait.
    Chez les bovins à 7,5 mg/kg et chez les ovins à 5 mg/kg, les temps de demi-vie d'élimination sont respectivement de l'ordre de 36 heures et 33 heures.
    Chez les ruminants, le rumen agit comme un réservoir libérant lentement le fenbendazole dans le tractus digestif.

    Indications

    • Chez les bovins, traitement des infestations par les parasites suivants :
    — Nématodes gastro-intestinaux (adultes et larves L4) :
    Ostertagia ostertagi (y compris larves inhibées),
    Trichostrongylus spp., Cooperia onchophora, Nematodirus helvetianus, Bunostomum phlebotomum, Strongyloides papillosus, Œsophagostomum radiatum.
    — Strongles pulmonaires (adultes et larves L4) : Dictyocaulus viviparus.
    • Chez les ovins et caprins, traitement des infestations par les parasites suivants :
    — Nématodes gastro-intestinaux (adultes et larves L4) :
    Trichostrongylus spp., Haemonchus contortus (y compris larves inhibées),
    Cooperia curticei, Nematodirus spp., Bunostomum trigonocephalum, Strongyloides papillosus, Œsophagostomum venulosum, Chabertia ovina, Teladorsagia circumcincta.
    — Strongles pulmonaires (adultes et larves L4) : Dictyocaulus filaria.
    — Cestodes : Moniezia spp.

    Administration et posologie

    Voie orale.
    Bovins : 30 ml par 100 kg de poids vif (=7,5 mg/kg de fenbendazole), en administration unique.
    Ovins :
    — Cas général : 2 ml par 10 kg (=5 mg/kg de fenbendazole), en administration unique.
    — Monieziose : 4 ml par 10 kg (=10 mg/kg de fenbendazole), en administration unique.
    Caprins : 4 ml par 10 kg, en administration unique.
    La suspension est prête à l'emploi et doit être administrée sans dilution préalable.
    Agiter le flacon avant l'emploi. Utiliser un pistolet doseur propre et correctement étalonné.
    Le poids corporel doit être évalué aussi précisément que possible avant de calculer la dose.


    Posologies hors AMM. Respecter la cascade (art. L.5143-4 du CSP)
    Posologie hors AMM chez les NAC :(1)
    — Chez les rongeurs et le lapin de compagnie : 0,8 à 1 ml/kg/jour.
    — Chez les oiseaux : 0,8 à 2 ml.
    — Chez les reptiles : 50 mg/kg/jour (soit 2 ml/kg) pendant 5 jours.
    Source : (1) Guide Thérapeutique Vétérinaire, animaux de compagnie, Editions du Point Vétérinaire, 2013

    Contre-indications

    Ne pas utiliser :
    — chez les animaux présentant une hypersensibilité connue au principe actif ;
    — dans le cas où l'on suspecte une résistance aux benzimidazoles.

    Précautions d'emploi

    Précautions particulières d'emploi :
    Le poids corporel doit être évalué aussi précisément que possible avant de calculer la dose.
    Des résistances à tous les benzimidazoles peuvent se développer lors d'utilisations fréquentes et répétées d'un antiparasitaire de cette famille.
    Les pratiques suivantes, qui augmentent le risque de développement de résistances et peuvent rendre la thérapie inefficace, devraient être évitées :
    — Usage trop fréquent et répété d'anthelminthiques de la même classe sur une trop longue durée.
    — Sous-dosage qui peut être dû à la sous-estimation du poids corporel, à une administration incorrecte du produit, ou à un défaut de calibration du dispositif de dosage, le cas échéant.
    Une investigation des cas cliniques de suspicion de résistance aux anthelminthiques devrait être menée à l'aide de tests appropriés (par exemple, test de réduction de comptage des oeufs faecaux). Si les résultats du ou des tests suggèrent fortement une résistance à un anthelminthique particulier, un anthelminthique d'une autre classe pharmacologique ayant un mode d'action différent devrait être utilisé.
    Des résistances au traitement par les benzimidazoles des nématodes gastro-intestinaux chez les ovins et les caprins ont été rapportées. Par conséquent, l'utilisation de ce produit devra être fondée sur des informations épidémiologiques locales concernant la sensibilité des nématodes et sur les recommandations permettant de limiter un développement de résistance aux anthelminthiques.
    Utilisation en cas de gravidité ou de lactation :
    Chez l'animal de laboratoire, le fenbendazole comme un certain nombre d'autres benzimidazoles, entraîne une réduction des fonctions de l'appareil reproducteur mâle et possède des propriétés embryotoxiques et tératogènes.
    Lors de l'administration de fenbendazole à différents moment de la gestation chez la chienne, la truie, la brebis et la vache, il n'a pas été mis en évidence d'effets du traitement sur la descendance.
    L'utilisation de la spécialité chez la femelle pendant la gestation et l'allaitement est possible.
    Précautions particulières pour l'utilisateur :
    Eviter tout contact direct avec la peau. Bien se laver les mains après utilisation.
    Le port de vêtements de protection adéquats, notamment de gants imperméables, est conseillé lors de l'utilisation du médicament.
    En cas d'ingestion accidentelle, consulter immédiatement un médecin.

    Temps d'attente

    Viandes et abats :
    — Bovins : 11 jours.
    — Ovins, caprins : 16 jours.
    Lait :
    — Bovins : 6 jours.
    — Ovins, caprins : 8,5 jours.

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.
    Accessible aux groupements agréés pour les productions bovine, ovine et caprine.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/6213550 8/1985
    Bidon de 1 litre

    GTIN 08713184043658

    Bidon de 2,5 litres

    GTIN 08713184043665

    Bidon de 5 litres

    GTIN 08713184043672

    MSD Santé Animale (INTERVET)

    7, rue Olivier de Serres
    Angers Technopole - CS 17144
    49071 BEAUCOUZE CEDEX
    Tél. : 02.41.22.83.83

    info.fr.ah@merck.com

    Dernière version de la monographie : 07/04/2017

    Mise à jour :
    Nouveau RCP: ajout dans les mises en garde pour les espèces cibles.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

Sondage de la semaine

Jacques Mézard, sénateur du Cantal, est nommé ministre de l’Agriculture. Vous diriez plutôt que :

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité