• FINADYNE®

    Anti-inflammatoire non stéroïdien (flunixine) en solution injectable pour équins, bovins et porcins


    Source : RCP du 08/01/2016

    Composition

    Solution injectable :
    FLUNIXINE (s.f. de méglumine) : 50 mg
    Phénol : 5 mg
    Hydroxyméthanesulfinate de sodium : 2,5 mg
    Excipients q.s.p. : 1 ml

    Propriétés

    Propriétés pharmacodynamiques :
    La flunixine agit comme inhibiteur réversible non sélectif de la cyclooxygénase (COX), une enzyme qui convertit l'acide arachidonique en endopéroxides cycliques instables (eux-mêmes transformés en prostaglandines, prostacyclines et tromboxanes). Quelques-uns de ces prostanoïdes, comme les prostaglandines, sont impliqués dans les mécanismes physiopathologiques de l'inflammation, de la douleur et de la fièvre. L'inhibition de la synthèse de ces composés serait responsable des effets thérapeutiques de la flunixine méglumine.
    Etant donné que les prostaglandines sont aussi impliquées dans d'autres processus physiologiques, l'inhibition de la COX serait aussi responsable de certains effets indésirables comme les lésions gastro-intestinales et rénales. Les prostaglandines font parties des processus complexes impliqués dans le développement du choc endotoxique.
    Propriétés pharmacocinétiques :
    — Chez les chevaux : après administration I.V. de la flunixine à 1 mg/kg, une distribution rapide est observée et le temps de demi-vie d'élimination est d'environ 2 heures. L'élimination se fait essentiellement par voie urinaire sous forme conjuguée.
    — Chez les bovins : après administration par voie I.M. de la flunixine à 2 mg/kg, une concentration maximale est observée environ 30 minutes après injection.
    Après administration I.V., une distribution rapide est observée, suivie d'une lente élimination (environ 4 heures).
    Le taux de fixation aux protéines plasmatiques est élevé.
    — Chez les porcins : après administration par voie I.M. de la flunixine à 2 mg/kg, une concentration maximale est observée environ 30 minutes après injection.
    Après administration I.V., une distribution rapide est observée, suivie d'une lente élimination (environ 8 heures).
    Le taux de fixation aux protéines plasmatiques est élevé.

    Indications

    • Chez les équins : traitement de l'inflammation et soulagement de la douleur des affections musculaires, squelettiques et de la douleur associée à la colique.
    • Chez les bovins : réduction des signes cliniques lors d'infection respiratoire en association avec un traitement anti-infectieux approprié.
    • Chez les porcins :
    — Syndrome mammite-métrite-agalactie de la truie ;
    — Réduction de la fièvre dans les affections respiratoires en complément d'une antibiothérapie spécifique.

    Administration et posologie

    Voies I.V. (chevaux, bovins) ou I.M. (bovins, porcins).
    Chevaux : 1 ml pour 50 kg par voie I.V. (=1 mg/kg/jour de flunixine).
    Affections musculo-squelettiques : pendant 1 à 5 jours consécutifs.
    Coliques : le traitement peut être renouvelé 1 ou 2 fois si la colique réapparaît.
    Bovins : 2 ml pour 50 kg par jour par voie I.V. ou I.M. (=2 mg/kg/jour de flunixine), pendant 1 à 3 jours consécutifs.
    Répartir les volumes à administrer supérieurs à 20 ml entre 2 sites d'injection au minimum.
    Porcins : 2 ml pour 50 kg par jour par voie I.M. (=2 mg/kg/jour de flunixine).
    Syndrome M.M.A de la truie : pendant 1 à 3 jours consécutifs.
    Réduction de la fièvre dans les affections respiratoires : 1 injection unique.

    Contre-indications

    Ne pas administrer :
    — aux animaux atteints d'affections musculo-squelettiques chroniques,
    — aux animaux atteints de maladies hépatique, rénale ou cardiaque,
    — aux animaux présentant des lésions du tractus gastro-intestinal (ulcères gastro-intestinaux ou saignements),
    — en cas de troubles hémorragiques,
    — en cas d'hypersensibilité à la flunixine méglumine, à un autre AINS ou à un autre composant du médicament,
    — aux animaux atteints de colique causée par un iléus et associée à une déshydratation,
    — aux vaches dans les 48 heures précédant la date prévue de la parturition. Dans ce cas, une augmentation du taux de mortinatalité a pu être observée.

    Effets indésirables

    Les effets indésirables incluent de possibles hémorragies, des lésions gastro-intestinales (irritations, ulcères gastriques), des vomissements, des lésions rénales, en particulier chez les animaux déshydratés ou en hypovolémie.
    Comme avec d'autres AINS, des effets indésirables rénaux rares ou idiosyncrasiques hépatiques peuvent être observés.
    Si des effets indésirables apparaissent, interrompre le traitement et demander conseil à un vétérinaire.
    Dans de rares cas, des réactions anaphylactiques mortelles (collapsus) ont été observées chez les bovins et les équins, principalement pendant une administration intraveineuse rapide.
    Chez le cheval, après administration intraveineuse, la présence de sang dans les fèces a été rapportée ainsi que des diarrhées liquidiennes.
    Chez les bovins, des réactions au site d'injection peuvent être observées après administration intramusculaire.
    Le produit peut retarder la parturition et augmenter le risque de mortinatalité, par un effet tocolytique induit par une inhibition de la synthèse des prostaglandines, responsables de l'initiation de la parturition. L'utilisation du produit dans la période qui suit la parturition peut entraîner une rétention placentaire.

    Précautions d'emploi

    Précautions d'emploi et mises en garde pour les espèces cibles :
    — L'utilisation chez des animaux de moins de 6 semaines (bovins et chevaux) ou chez les animaux âgés augmente les risques liés à son utilisation. Si l'utilisation du médicament ne peut être évitée, une diminution de la dose et un suivi clinique rigoureux devront être envisagés.
    — Il est préférable d'éviter l'administration des AINS aux animaux sous anesthésie générale, avant leur réveil complet, car les AINS inhibent la synthèse des prostaglandines.
    — L'utilisation chez des animaux déshydratés, hypovolémiques ou en hypotension devrait être évitée sauf en cas d'endotoxémie ou de choc septique.
    — Dans de rares cas, des états de choc potentiellement mortels peuvent apparaître après injection intraveineuse (quantité importante du propylène glycol présente dans ce médicament) : injecter lentement et administrer à la température corporelle. Aux premiers signes d'intolérance générale, arrêter l'administration et traiter l'état de choc.
    — En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, la flunixine méglumine peut masquer les signes cliniques et par conséquent une éventuelle résistance au traitement étiologique antibiotique.
    — La cause sous-jacente de l'inflammation ou de la colique doit être déterminée et traitée parallèlement avec une thérapie appropriée.
    Précautions en cas de gravidité ou de lactation :
    Les études chez les animaux de laboratoire ont révélé une fœtotoxicité de la flunixine après administration orale (lapin et rat) et administration I.M. (rat) à des doses maternotoxiques ainsi qu'un allongement de la durée de gestation (rat).
    L'innocuité de la flunixine n'a pas été établie chez la jument gestante, ni chez l'étalon et le taureau destiné à la reproduction. Ne pas utiliser la flunixine chez ces animaux.
    Son innocuité a été démontrée chez la vache et la truie en gestation, ainsi que chez le verrat. Le produit peut être utilisé chez ces animaux sauf dans les 48 heures précédant le part.
    Le produit ne devrait être administré, dans les 36 heures qui suivent la parturition, qu'après évaluation bénéfice/risque par le vétérinaire responsable, et le risque de rétention placentaire devrait être surveillé chez les animaux traités.
    Interactions :
    — L'administration simultanée ou dans les 24 heures d'un AINS doit être évitée car elle peut augmenter la toxicité, en particulier gastro-intestinale, même avec l'acide acétylsalicylique à faibles doses.
    — Eviter l'administration simultanée avec des corticoïdes car cela peut augmenter la toxicité des 2 produits et accroître le risque d'ulcération gastro-intestinale.
    — La flunixine peut diminuer l'effet de quelques médicaments anti-hypertensifs par inhibition de la synthèse de prostaglandines, comme les diurétiques (inhibiteurs de ACE), les IECA et ß-bloquants.
    — Eviter l'administration simultanée de médicaments potentiellement néphrotoxiques, en particulier des aminoglycosides. La flunixine peut réduire l'élimination rénale de quelques médicaments et augmenter leur toxicité, tels que les aminoglycosides par exemple.
    Incompatibilités :
    En l'absence d'études, ne pas mélanger avec d'autres médicaments vétérinaires.
    Surdosage :
    La flunixine est un AINS. Le surdosage est associé à la toxicité gastro-intestinale. Des symptômes d'ataxie et d'incoordination peuvent aussi apparaître.
    Chez les chevaux : à partir de 3 fois la dose recommandée (3 mg/kg) administrée par voie I.V., une augmentation transitoire de la pression sanguine peut avoir lieu.
    Chez les bovins : l'administration de 3 fois la dose recommandée (6 mg/kg) par voie I.V. n'a pas montré d'effets indésirables.
    Chez les porcs : à partir de 2 mg/kg, administrés 2 fois par jour, des réactions douloureuses au site d'injection et une augmentation du nombre de leucocytes ont été rapportées.
    Précautions pour l'utilisateur :
    Le produit peut provoquer des réactions chez des individus sensibles. Ne pas manipuler ce produit si vous présentez une hypersensibilité aux substances appartenant à la famille des AINS. Les réactions d'intolérance peuvent être graves.
    En cas de contact avec la peau, rincer immédiatement et abondamment avec de l'eau et du savon. Si les symptômes persistent, demander un avis médical.
    En cas de contact avec les yeux, rincer immédiatement et abondamment avec de l'eau et consulter un médecin.
    Pour écarter tout risque d'ingestion, il est recommandé de ne pas manger ou boire lors de l'utilisation du produit et de se laver les mains après utilisation. En cas d'ingestion du produit, consulter un médecin.
    En cas d'auto-injection accidentelle, consulter un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquetage.

    Temps d'attente

    — Viandes et abats :
    Equins : 10 jours.
    Bovins : 10 jours (voie I.V.) ; 31 jours (voie I.M.).
    Porcins : 20 jours.
    — Lait :
    Equins : ne pas utiliser chez les juments en lactation productrices de lait destiné à la consommation humaine.
    Bovins : 24 heures (voie I.V.) ; 36 heures (voie I.M.).

    Catégorie

    Liste II.
    A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

    Conservation

    Durée de conservation : 3 ans. Après première ouverture : 28 jours.

    Présentation(s)

    A.M.M. FR/V/0046543 8/1981
    Boîte de 6 flacons verre de 10 ml

    GTIN 05017363520477

    Boîte de 1 flacon verre de 50 ml

    GTIN 05017363520415

    Boîte de 1 flacon verre de 100 ml

    GTIN 05017363520422

    Pack de 10 flacons verre de 100 ml

    GTIN 03401125535427

    Boîte de 1 flacon verre de 250 ml

    GTIN 05017363520439

    Pack de 6 flacons verre de 250 ml

    GTIN 03401125494861

    MSD Santé Animale (INTERVET)

    7, rue Olivier de Serres
    Angers Technopole - CS 17144
    49071 BEAUCOUZE CEDEX
    Tél. : 02.41.22.83.83

    info.fr.ah@merck.com

    Dernière version de la monographie : 01/01/2016

    Mise à jour :
    Modification (nouveau RCP) : L'utilisation chez les animaux hypotendus devrait être évitée sauf en cas d'endotoxémie ou de choc septique.

Pour bénéficier de l'accès total à cette page, vous devez être abonné au DMV et être identifié(e).

Déjà abonné ? Identifiez-vous


  Mot de passe oublié ?

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité