Congé maternité / Congé pathologique

Question :

Une salariée embauchée le 01/08 devant débuter son congé maternité le 24/02 se retrouve en arrêt de travail pour maladie liée à la grossesse (congé pathologique) le 23 janvier. Sachant que ce congé ne peut excéder 14 jours (consécutifs ou non), comment sont considérées les périodes situées avant le 24/02 et excédant ces 14 jours ? Exemple : Congé pathologique du 23/01 au 05/02 (14jours). Quid de la période 06/02 au 23/02 (Est-ce un arrêt maladie classique ? Quelle est l'incidence sur la feuille de paie ?) 

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

A propos de l'auteur
Jean-Pierre Kieffer


Doté d'une expérience de 36 ans en pratique canine, Jean-Pierre Kieffer (T 75) a exercé en région parisienne. Il a également assumé des responsabilités syndicales au niveau national pendant une vingtaine d'années, ainsi que des responsabilités ordinales régionales pendant 12 ans à la Commission d’examen des contrats de travail.

Négociateur des conventions collectives vétérinaires, au titre de la représentation patronale, il a également dispensé des formations de droit du travail, destinées aux entreprises vétérinaires. Jean-Pierre Kieffer est l'un des auteurs de La Semaine Vétérinaire, traitant les sujets qui touchent au droit du travail.

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK