- oui, c'est devenu une habitude pour la plupart des chirurgies : 31 %
    - oui, dans les chirurgies les plus douloureuses : 17 %
    - très rarement : 12 %
    - non, car ils ne sont pas référencés en centrales : 8 %
    - non, car je n'ai pas d'ordonnances sécurisées pour m'en procurer en officine : 8 %
    - non, car je ne souhaite pas disposer d'un stock de stupéfiants : 24 %
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...