• Robert A, Bareille N, Seegers H
  • PV 268
  • Septembre 2006

Risque relatif synthétique de nouvelles infections intramammaires pendant la période tarie selon l'efficacité de l'antibiotique utilisé (incidence dans les quartiers non traités versus dans ceux traités)

Agent pathogène impliqué Nombre d'études incluses RRs(2) pour le traitement le moins efficace RRs(2) pour le traitement le plus efficace
Tous confondus 19 1,54 1,94
Streptocoque 12 2,32 3,15
Staphylocoque coagulase positive 13 1,34 3,04
Staphylocoque coagulase négative 5 0,83 1,12
Coliforme 6 0,86 0,96


Légende
Les chiffres en gras sont significativement différents de 1 (P < 0,05).
Le traitement antibiotique apparaît efficace pour prévenir les infections intramammaires à streptocoques et à staphylocoques coagulase positive, beaucoup moins vis-à-vis des staphylocoques coagulase négative (SCN) et des coliformes : soit les antibiotiques ne sont pas efficaces en période péri-partum (propices aux SCN), soit ceux utilisés ne sont pas actifs sur les coliformes.

(2) Le RR synthétique tient compte des effectifs inclus, il prend en référence l'incidence dans le lot traité avec l'antibiotique le moins efficace (dans le cas où l'efficacité de deux antibiotiques est étudiée)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...