• Vandaële E
  • PV 219
  • Octobre 2001
  • : Petits ruminants

Bibliographie
(1) Fabre J.M. et coll. Détection des résidus de cefalexine dans le lait en cas d'allongement de la durée du traitement par voie intramammaire. Revue Méd. Vét., 2000, 151 , 10, 965-968.
(2) Pinault L. Vade Mecum de législation en pharmacie vétérinaire 2001. page 324.
(3) Agence européenne d'évaluation du médicament (EMEA). Rapport public d'évaluation. Pirsue. Ref EMEA/CVMP/918/00 du 29 janvier 2001.

Le rapport d'évaluation europeéen (en anglais) et le résumé des caractéristiques des produits (en français) de Pirsue®.


Les antibiotiques avec des limites maximales de résidus fixées dans le lait des brebis et des chèvres

• Bétalactamines (pénicillines et céphalosporines)
Benzylpénicilline (brebis et chèvres)
Pénethamate (brebis)
Cloxacilline brebis et chèvres)
Oxacilline (toutes femelles laitières)
Dicloxacilline (toutes femelles laitières)
Ampicilline (toutes femelles laitières)
Amoxicilline(brebis et chèvres) et acide clavulanique (brebis).
Céfazoline (brebis et chèvres)
• Aminosides
Dihydrostreptomycine et streptomycine (brebis)
Kanamycine (brebis)
• Macrolides
Lincomycine (brebis).
Tilmicosine (brebis)
• Polypeptides
Colistine (brebis)
• Tétracyclines
Oxytétracycline (toutes femelles laitières)
Tétracycline (toutes femelles laitières)
• Sulfamides
Tous les sulfonamides (brebis et chèvres)

(Source d'après le Vade Mecum de législation en pharmacie vétérinaire de Louis Pinault).

La cascade dans la loi

Cascade
Le vétérinaire doit prescrire en priorité un médicament vétérinaire autorisé pour l'animal de l'espèce considérée et pour l'indication thérapeutique visée ou un aliment médicamenteux fabriqué à partir d'un prémélange médicamenteux autorisé répondant aux mêmes conditions.
Dans le cas où aucun médicament vétérinaire approprié bénéficiant d'une [AMM] n'est disponible, le vétérinaire peut prescrire les médicaments suivants :
1° Un médicament vétérinaire autorisé pour des animaux d'une autre espèce dans la même indication thérapeutique, ou pour des animaux de la même espèce dans une indication thérapeutique différente ou un aliment médicamenteux fabriqué à partir d'un prémélange médicamenteux autorisé répondant aux mêmes conditions ;
2° Si le médicament mentionné au 1° n'existe pas, un médicament vétérinaire autorisé pour des animaux d'une autre espèce dans une indication thérapeutique différente ou un aliment médicamenteux fabriqué à partir d'un prémélange médicamenteux autorisé répondant aux mêmes conditions ;
3° Si les médicaments mentionnés aux 1° et 2° n'existent pas, un médicament autorisé pour l'usage humain ;
4° A défaut des médicaments mentionnés aux 1°, 2° et 3°, une préparation magistrale vétérinaire.

Responsabilité
Les médicaments mentionnés aux 1°, 2°, 3° et 4° ci-dessus sont administrés soit par le vétérinaire soit, sous la responsabilité personnelle de ce dernier, par le détenteur des animaux, dans le respect de la prescription du vétérinaire.

LMR
Lorsque le vétérinaire prescrit un médicament destiné à être administré à des animaux dont la chair ou les produits sont destinés à la consommation humaine, les substances à action pharmacologique qu'il contient doivent [êtres inscrites parmi celles qui ont des limites maximales de résidus]. Le vétérinaire fixe le temps d'attente applicable qui ne peut être inférieur au minimum fixé pour la denrée animale considérée, par arrêté [non publié] des ministres chargés de l'agriculture et de la santé après avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

(Source Article L. 5143-4 du Code de la santé publique et 234-2 du Code rural, d'après le Vade Mecum de législation en pharmacie vétérinaire de Louis Pinault).


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...