• Polyuro-polydipsie, polyphagie, abdomen pendulaire, alopécie bilatérale symétrique tronculaire
    • Suspicion clinique d'hypercorticisme
      • Diagnostic de diabète sucré
        • Test de stimulation à l'ACTH (3 semaines après l'insulinothérapie)
          • Cortisolémie < 300 nmol/l
            • Pas d'hypercorticisme
          • Cortisolémie 300 à 600 nmol/l
            • Hypercorticisme possible
              • Echographie surrénalienne Test à la dexaméthasone à forte dose
          • Cortisolémie > 600 nmol/l
            • Hypercorticisme probable
              • Echographie surrénalienne Test à la dexaméthasone à forte dose
      • Suspicion faible
        • RCCU (rapport cortisol/créatinine urinaire)
          • < 10.10<De>-6<Fe>
            • Pas d'hypercorticisme. Rechercher une autre étiologie
          • > 10.10<De>-6<Fe>
            • Pas de conclusion possible Faire d'autres tests
      • Suspicion clinique forte
        • Test de stimulation à l'ACTH
          • cortisol < 100 nmol/l
            • Hypocorticisme iatrogène ou spontané
          • cortisol < 550 nmol/l (test négatif)
            • Test à la dexaméthasone à dose faible
              • cortisol < 30 nmol/l
                • Absence d'hypercorticisme. Rechercher une autre étiologie
              • cortisol > 40 nmol/l
                • Hypercorticisme spontané
                  • Echographie surrénalienne (diagnostic étiologique)
                    • Hyperplasie : 2 surrénales visibles de taille augmentée
                      • Suspicion d'hypercorticisme hypophysaire
                        • Test à la dexaméthasone à dose forte
                          • Absence de freinage
                            • Suspicion d'hypercorticisme hypophysaire (25% des adénomes ne freinent pas)
                          • Freinage : cortisol < 40 nmol/l à T0+4h ou à T0+8h, ou cortisol < 1/2 T0
                            • Hypercorticisme d'origine hypophysaire
                    • 1 masse surrénalienne ou atrophie surrénalienne controlatérale
                      • Hypercorticisme d'origine surrénalienne
          • cortisol > 550 nmol/l
            • Hypercorticisme spontané
              • Echographie surrénalienne (diagnostic étiologique)
                • Hyperplasie : 2 surrénales visibles de taille augmentée
                  • Suspicion d'hypercorticisme hypophysaire
                    • Test à la dexaméthasone à dose forte
                      • Absence de freinage
                        • Suspicion d'hypercorticisme hypophysaire (25% des adénomes ne freinent pas)
                      • Freinage : cortisol < 40 nmol/l à T0+4h ou à T0+8h, ou cortisol < 1/2 T0
                        • Hypercorticisme d'origine hypophysaire
                • 1 masse surrénalienne ou atrophie surrénalienne controlatérale
                  • Hypercorticisme d'origine surrénalienne




Dernière mise en ligne : 14/9/2008

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...