1re étape : le choix du sujet

Rédiger une thèse demande un travail conséquent. Autant y prendre du plaisir ! Il est donc recommandé de choisir un sujet auquel on porte un intérêt ou qu’il sera possible de valoriser au cours de sa recherche d’emploi ou de futurs employeurs…

A priori, tous les sujets sont possibles sous réserve de trouver un directeur de thèse qui accepte d’encadrer le travail. Il est classique de distinguer les thèses bibliographiques et les thèses de recherche qui sont privilégiées par les enseignants car ce sont celles qui présentent le plus d’intérêt.

  • Le sujet doit être original et réalisable sur le fond et dans le délai imparti.
  • Le choix du directeur de thèse est également un critère à prendre en compte : sa disponibilité, son niveau d’exigence, ses compétences dans le domaine choisi, mais également l’intérêt qu’il porte au sujet sont autant de critères à prendre en compte.

C’est bien l’étudiant qui choisit son sujet de thèse mais des sujets peuvent également être proposés par les enseignants. Une fois le sujet et le directeur de thèse identifiés et le sujet accepté par ce dernier, il convient de procéder au dépôt du sujet de thèse avant même de démarrer.

2e étape : la collecte des données bibliographiques

Tout travail de thèse repose, au moins en partie, sur l’analyse des connaissances portant sur le sujet.

Il convient donc, avant même de concevoir un plan, de faire une revue la plus exhaustive possible des publications existantes en particulier :

  • Les thèses et mémoires de fin d’étude
    pour les thèses vétérinaires :
    - bibliothèque de l’établissement de soutenance
    > Service commun des bibliothèques des écoles vétérinaires
  • Les autres bases de thèses comme http://www.theses.fr/
  • Les ouvrages
  • Les revues françaises et étrangères
  • Les comptes-rendus de congrès, symposiums, etc.
  • Les polycopiés
  • Les publications numériques ou extraits de sites web, ressources internet

Pour ce faire, il faut au préalable délimiter le champ de la recherche :

  • analyse du sujet
  • choix des mots clés
  • choix des sources d'information
  • analyse des résultats et amélioration de la recherche

Puis, consulter les différents moteurs de recherche scientifiques. Il est recommandé de se rapprocher de la bibliothèque de l’établissement de soutenance qui est souvent abonnée aux principaux moteurs (lorsque l’accès est restreint), à savoir :

  • > ScienceDirect (sur abonnement)

    Recherche bibliographique et articles en full text pour les revues éditées par Elsevier

  • > Wiley Online Library (accès restreint aux abonnées)

    Recherche bibliographique et articles en full text pour les revues éditées par Wiley-Blackwell

  • > DOAJ : Directory of Open Access Journals

    Répertoire des revues scientifiques et universitaires en texte intégral validées, accessibles gratuitement, couvrant toutes les disciplines et de nombreuses langues

  • > Sudoc : système universitaire de documentation (accès libre)

    Catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l'enseignement supérieur et de la recherche, le Sudoc comprend plus de 9 millions de notices bibliographiques pour tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, documents audiovisuels, microformes, cartes, partitions, manuscrits et livres anciens). Ainsi que les collections de revues et journaux d'environ 2000 établissements documentaires hors enseignement supérieur et la liste de l'ensemble des thèses produites en France.
    Description bibliographique des documents, articles en texte intégral lorsqu’ils sont disponibles et localisation des documents dans le réseau Sudoc pour consultation, demande de prêt ou reproduction.

3e étape : l’élaboration d’un plan

Une thèse est un document structuré, composé de parties organisées et ordonnées selon un plan cohérent. Elle doit réaliser une analyse et faire preuve de rigueur dans le raisonnement, comme une démonstration.

Il existe 3 principaux types de plan comprenant, bien entendu, une introduction et une conclusion, ainsi qu’une bibliographie et des annexes :

1 - Le plan linéaire : chaque idée est liée. La suivante est amenée par l'idée décrite dans le paragraphe précédent et sert à introduire l'idée développée dans le paragraphe qui suit.

2 - Le plan binaire : le plan est structuré selon une dichotomie (plan le plus fréquent).

  • - 1e partie : Bibliographie
    • - Chapitre 1
      • - Paragraphe A
      • - Paragraphe B
    • - Chapitre 2
      • - Paragraphe A
      • - Paragraphe B
  • - 2e partie : Travail personnel
    • - Chapitre 1
      • - Paragraphe A
      • - Paragraphe B
    • - Chapitre 2
      • - Paragraphe A
      • - Paragraphe B

3 - Le plan tertiaire : Thèse – Antithèse - Synthèse.

Attention à l’homogénéité du plan !

  • Généralement un titre ne démarre pas par un article mais par un nom (« Étude de… » et non pas « L’étude de… »)
  • Essayer de structurer tous les titres de la même façon : démarrer soit par un nom, soit par un verbe à l’infinitif :
1. Généralités 1. Diagnostiquer ...
1.1. Présentation ... 2. Traiter ...
1.2 Notions de ... 3. Evaluer ...

4e étape : le démarrage de la rédaction

Une fois le plan validé avec le directeur de thèse et les grandes orientations définies (contenu et objectifs du travail, risques de hors sujet, etc.), il convient de se jeter à l’eau et de commencer à rédiger.

Généralement, il est recommandé de commencer par la rédaction des parties, l’introduction et la conclusion étant rédigées à la fin.

Penser à respecter, dès le démarrage de la rédaction, la feuille de style* recommandée. Pour cela, se renseigner auprès de l’école qui dispose d’un modèle éventuellement téléchargeable.

*Feuille de style : ensemble des attributs de caractères (type de police, taille, interligne, etc.) et de formats de paragraphes pouvant être appliqués en une seule opération à un ou plusieurs paragraphes ou à l’ensemble de la thèse. Elle permet d'adapter automatiquement la présentation d'une page en fonction des contraintes prédéfinies.

Les feuilles de style, encore appelées « modèle de document » dans Word, se distinguent par une extension en « .dot ».

5e étape : la validation du travail par le directeur de thèse

Le directeur de thèse est là pour vous guider dans la rédaction, vous aider à rester centré sur le sujet, corriger éventuellement le travail et vous aider à analyser les résultats.

Il est donc important de le voir régulièrement au fur et à mesure de l’avancée des différentes parties. Cependant, il encadre probablement plusieurs autres travaux et il a par ailleurs son propre travail. C’est pourquoi il convient de lui présenter un document suffisamment avancé, dans tous les cas relu, retravaillé et sans faute d’orthographe.

Afin d’éviter de se déplacer pour rien et par correction vis-à-vis de lui, il est préférable de le contacter 2 semaines à l’avance pour fixer un RV ainsi que de lui envoyer, suffisamment à l’avance par rapport au RV, le travail effectué. Ceci permettra des entretiens efficaces et constructifs au cours desquels le directeur de thèse pourra vous apporter ses remarques et commentaires puisqu’il aura eu le temps de lire votre travail avant le RV.

6e étape : ajouts des différentes références (cf. « Trucs & astuces »)

  • Table des matières
  • Table des tableaux, des figures et/ou des illustrations
  • Bibliographie : un soin tout particulier sera apporté à la rédaction des références bibliographiques. Pour cela, se rapporter aux recommandations et exemples figurant dans les documents d’information réalisés par les établissements
  • Annexes : une thèse est un document qui comporte tous les éléments nécessaires à sa compréhension. Le détail des données exposées dans le corps de la thèse, s’il est nécessaire à la compréhension, peut être proposé en annexe (détail d’un texte de loi, questionnaire et résultats d’enquête, résumés d’expériences, tableaux et graphiques). Dans ce cas, une liste des annexes doit être dressée et figurer à la fin de la table des matières
  • Pagination : la numérotation doit être continue en commençant par la table des matières (page 1), immédiatement après les remerciements, et se poursuivre jusqu’à la fin des annexes

Conseils généraux

  • vérifier l'orthographe
  • respecter la typographie
  • élaborer un plan clair
  • demander une aide extérieure (un œil « neuf ») pour la relecture

Attention au plagiat !

Le plagiat consiste en l’appropriation frauduleuse du style, des idées ou des mots d’autrui. Avec Internet, il est désormais très facile de faire des « copier/coller » de photos ou de textes écrits par d’autres.

C’est pourquoi il est impératif de citer toutes ses sources et de mettre en italique ou entre guillemets les citations reprises in extenso.

Il est à noter que le lecteur (le directeur de thèse) peut également procéder à une recherche par mots clés sur les moteurs de recherche pour identifier les textes plagiés. En outre, il existe des logiciels (Copytracker par exemple) qui permettent de vérifier l’existence d’un éventuel plagiat.

Le plagiat est un véritable fléau pour l’enseignement supérieur et les sanctions sont très sévères : exclusion des études et inscription définitive dans le dossier de l’étudiant même si les sanctions pénales ne sont pas toujours appliquées !

Ne prenez pas de risque !

Forum

Exprimez-vous et échangez entre étudiants, en toute confidentialité.

Accéder à notre forum

Le choix du libraire


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...