29/07/2013 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Témoignage

Youth 20 – Sommet G20 Jeunes à Saint-Pétersbourg

Récemment diplômée de l'école vétérinaire d'Alfort et d'HEC Paris, Alexandra Lebas a eu la chance de participer au G20 Jeunes du 18 au 21 juin 2013 à Saint-Pétersbourg, sous la couverture de l'association Youth Diplomacy, sponsorisée par le quai d'Orsay. Elle nous dévoile cette initiative.

Le Youth 20 est le sommet mondial de la jeunesse, qui a réuni 104 jeunes (étudiants et jeunes actifs) des 20 pays membres. Pendant trois jours, les délégués ont été répartis en comités pour échanger et négocier sur les questions de développement durable et les réformes de l’architecture financière mondiale, agenda proposé par la présidence russe. Le communiqué final a été voté à l’unanimité (après une longue journée de 13 heures de négociations entre les chefs de délégations dont je faisais partie) et sera associé au communiqué final du G20. Par ailleurs, en tant que chef de la délégation française jeune, j’ai eu la chance de le présenter au président Vladimir Poutine qui l’a lu avec attention. Cela montre que la jeunesse peut avoir un impact sur les questions de géopolitique.

Comment être sélectionné pour participer au Youth 20
Dans chaque pays, le gouvernement ou une association déléguée à cet effet sélectionne la délégation jeune. En France, il s’agit de l’association Youth Diplomacy. Lorsque j’ai vu l’annonce pour le recrutement de Youth 20 en février 2013, je n’ai pas résisté à l’envie de postuler. Depuis longtemps intéressée par les affaires internationales, c’était l’occasion de m’exercer à la diplomatie tout en rencontrant d’autres jeunes aux profils très différents (ingénieurs, sciences politiques, chercheurs, etc.). La sélection se fait lors d’un week-end intitulé “model G20”, pendant lequel les candidats sont évalués sur leurs capacités à négocier en anglais et au travers d’entretiens individuels. Par la suite, nous (les 5 jeunes sélectionnés pour le Youth 20) avons eu la chance de suivre une formation en négociation et diplomatie internationale, au travers de conférences et d’un voyage d’étude à Bruxelles, où nous avons visité le Parlement européen, la Commission européenne et l’Otan.

Les avantages d’être vétérinaires pour mener la délégation française au Youth 20
L’équipe était composée de 5 personnes, et nous avions des profils très complémentaires : deux étudiants d’écoles de commerce spécialisés en finance, un ingénieur centralien, une normalienne et une vétérinaire. J’avais le rôle de chef de délégation. Je devais ainsi soutenir chacun des délégués dans sa mission, et avais la grande responsabilité de participer à la négociation finale, pendant laquelle le communiqué final est rédigé et voté.

C’est avant tout la polyvalence de la formation vétérinaire qui m’a été utile. En effet, au-delà des connaissances en santé publique qui ont permis de défendre les positions françaises sur les enjeux de santé, la formation vétérinaire m’a appris à m’adapter à beaucoup de situations différentes. On apprend à faire face à l’imprévu et à négocier avec les clients. Ces compétences, associées à celles de stratégie et de management que j’ai acquises pendant mon année complémentaire à HEC, m’ont permis de défendre les positions françaises, même sur des sujets qui m’étaient inconnus il y a 6 mois et de cultiver l’esprit d’équipe crucial au sein de la délégation.

Ce que cela m’a apporté
Le Youth 20 permet non seulement de se former sur les grands enjeux de la diplomatie internationale, mais également de rencontrer des jeunes des 20 pays du G20 et de créer des amitiés sur les 5 continents. C’est aussi une belle expérience de négociation. J’ai ainsi appris à adapter mes méthodes de négociation à la culture de mes interlocuteurs. Pour prendre un exemple, un Russe ne répond pas aux mêmes arguments qu’un Japonais. J’ai aussi mesuré l’importance du travail d’équipe, ayant eu la chance d’être intégrée à une équipe dont chaque délégué maîtrisait parfaitement certains sujets clés. Nous avons pu nous former mutuellement et nous soutenir, ce qui a donné la force de la délégation française.

C’est une expérience très enrichissante et j’invite les étudiants ou jeunes vétérinaires à tenter leur chance l’an prochain.

Alexandra Lebas

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Forum

Exprimez-vous et échangez entre étudiants, en toute confidentialité.

Accéder à notre forum

Le choix du libraire


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...