Nouveautés en clinique pour les « 3ème année » !

11/03/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Consultation vétérinaire
© vadimguzhva - iStock
Le deuxième semestre marque un grand changement pour les étudiants de 3ème année à Lyon puisque c’est pour eux le moment - souvent tant attendu ! - de commencer à mettre en pratique leurs cours.

Chaque semaine les groupes de 7 ou 8 étudiants rejoignent donc tous les matins les 4ème et 5ème année en clinique carnivore (consultations de médecine interne, de chirurgie, de médecine spécialisée, hôpitaux, médecine préventive, etc.), bovine (hôpitaux, reproduction des grands animaux, visites d’élevages), équine (hôpitaux et consultations de médecine et de chirurgie) ou dans les services parallèles (qualité et sécurité des aliments, le versant sanitaire de la formation vétérinaire, autopsies, etc.). Même si l’arrivée est souvent rude pour eux, les étudiants des années supérieures et les seniors (assistants, résidents, professeurs) sont là pour les aider à découvrir le fonctionnement administratif et pédagogique de l’école. L’après-midi, ils retournent en cours et révisent pour les derniers examens écrits de juin.

Un enseignement pratique 

En clinique canine, les étudiants accueillent les propriétaires et réalisent les pré-consultations : recueillir l’anamnèse, les commémoratifs, faire un examen clinique, proposer et hiérarchiser des hypothèses diagnostiques font partie de l’exercice. Une fois la pré-consultation réalisée, ils doivent présenter le cas devant les consultants qui valident ou non leurs hypothèses et proposent des examens complémentaires et/ou un traitement. Ensuite c’est à eux de s’occuper de l’animal : faire les prises de sang, poser un cathéter si besoin, l’emmener en imagerie, etc. ils suivent ainsi le cas du début à la fin.

Le rétablissement des familles de cliniques

Souvent apprécié par les vétérinaires qui l’ont connu, le système de « parrainage » des étudiants de 3ème année par un groupe attitré de 4ème année n’était plus d’actualité depuis des années à Lyon. En cause un emploi du temps décalé par des rotations différentes entre les étudiants des deux années... Cette année, un chamboulement complet des emplois du temps a permis de rétablir les « familles de cliniques » : les petits nouveaux retrouvent donc quasiment chaque semaine les mêmes personnes ! Et s’il est encore un peu tôt pour conclure sur l’efficacité de ce mode de fonctionnement, il plaît beaucoup aux étudiants qui constatent, en plus de la convivialité et de la bonne ambiance, une meilleure transmission des connaissances grâce à la relation de confiance qui s’instaure entre eux.

De nouvelles rotations

Parmi les modifications d’emploi du temps, deux nouvelles rotations d’une semaine chacune se sont rajoutées. En premier lieu la semaine « laboratoire », durant laquelle les étudiants apprennent à manipuler des analyseurs biochimiques et hématologiques et à interpréter les résultats, à reporter des cas de pharmacovigilance, à fabriquer des préparations extemporanées et à rédiger et critiquer des ordonnances. La deuxième nouveauté est la semaine de thèse : après une matinée de présentation pour apprendre à faire des recherches, utiliser des outils informatiques pour faire sa bibliographie, le reste de la semaine est dédié aux recherches documentaires personnelles. Quant au projet de faire une semaine « gestion de la clientèle », avec entres autres des plages consacrées au secrétariat, il a été repoussé à l’année prochaine en raison d’une organisation pas assez aboutie. 

Un fonctionnement à mi-temps : mi-cliniques, mi-cours

Après leur matinée de clinique, les étudiants de 3ème année retournent sur les bancs des amphis l’après-midi. Finis les cours d’anatomie et de physiologie, les cours de 3ème année sont axés sur les affections, leur pronostic et leur traitement : de quoi réviser les cas vus le matin, ou préparer ceux du lendemain ! En juin, ils auront trois semaines de partielles pour valider leurs acquis... Et en 4ème année, plus de partielles, les cliniques s’enchaînent sur le même modèle de rotation, mais sur toute la journée. 

Marion Vallet

 

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Forum

Exprimez-vous et échangez entre étudiants, en toute confidentialité.

Accéder à notre forum

Le choix du libraire


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...