Les motivations des étudiants britanniques

28/08/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Royaume-Uni
© Danielrao-istock
La British Veterinary Association (BVA) et le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS) ont soutenu une enquête pour évaluer les perspectives de la profession aujourd’hui et demain.
Cette enquête réalisée en ligne a rassemblé les points de vue d’étudiants vétérinaires (via l’Association of Veterinary Students) et de confrères. Les trois quarts des étudiants ont l’intention de pratiquer au Royaume-Uni, avec la majorité qui aspire à travailler auprès des animaux de compagnie ou en pratique mixte. 45% veulent être propriétaires ou associés de leur structure. Ce souhait s’abaisse à 25% chez les diplômés. Comparativement aux étudiants, le double de diplômés (18%) souhaite travailler en dehors de la pratique clinique.
Les trois facteurs qui influencent le choix de carrière des étudiants sont la satisfaction intellectuelle, le lieu et l’environnement de soutien.
Pour pallier l'insatisfaction de 4 vétérinaires sur 10 entre les espérances sur le métier et la réalité, l'enquête met en avant l’intérêt d’un enseignement obligatoire sur la gestion du stress, le développement personne, l’équilibre entre vie professionnelle et privée, à côté d’une enseignement sur les finances, etc.
Cette enquête motive aussi l’association britannique à poursuivre ces réflexions et à effectuer des propositions pour que la profession vétérinaire reste un choix de carrière attractif. Des actions seront décrites dans le rapport de Vet Futures à paraître à l’automne.
M.N.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?

Forum

Exprimez-vous et échangez entre étudiants, en toute confidentialité.

Accéder à notre forum

Le choix du libraire