Des Nantaises au Brésil

10/04/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©
Après le parcours d’Hélène en Autriche, c’est celui de 4 Nantaises qui ont décidé de partir au soleil en effectuant une partie de leurs études au Brésil, que nous allons suivre.
Flavie, Diane et Clémence, en 4ème année à l’école de Nantes, sont parties à l’université de Botucatu, pour effectuer leur semestre de pratique bovine.

Elles sont restées à l'UNESP Botucatu (Université de Sao Paulo), pendant deux mois au cours desquels elles ont fait des rotations de une à deux semaines dans les différents services (autopsie, chirurgie, médecine, faune sauvage, reproduction). Elles étaient considérées comme des stagiaires de 5ème année (au Brésil, le cursus est en 5 ans).
Elles sont ensuite allées pendant deux mois à la clinique bovine de Garanhuns, où des rotations dans les différents services étaient aussi effectuées. Elles devaient également réaliser des gardes quasiment tous les jours de la semaine. Ce stage s’est révélé très intéressant car ce type de structure est rare en France (c'est-à-dire une clinique bovine où ce sont les clients qui se déplacent avec leurs animaux).

Des différences avec la médecine vétérinaire française ?
Diane explique que la différence vient bien évidemment des races d’animaux et de pathologies infectieuses mais aussi que les Brésiliens n’ont rien à nous envier au niveau de la technique. Elle a pu assister à de multiples chirurgies bovines réalisées dans des conditions comparables à l’équine en France.

Et au niveau du cursus vétérinaire ?
« En France, nous avons la chance d’avoir un cursus très sélectif car au Brésil il y a énormément d’universités vétérinaires (environ 2500 !), aussi bien privées que publiques, donc il y a beaucoup trop de vétérinaires formés et ainsi peu de travail à la sortie de l’école, les salaires sont alors très bas. Les étudiants qui veulent avoir un travail correct continuent donc avec un master, un doctorat… Il s’engage donc une « course aux diplômes » avec des personnes qui font souvent 10 ans d’étude… » nous rapporte Flavie.

Une expérience aussi enrichissante sur le plan culturel !
En arrivant au Brésil, Flavie, Diane et Clémence ont du apprendre une nouvelle langue qui leur était totalement inconnue : le portugais ! Après des débuts difficiles, les trois filles ont finalement réussi à déjouer les règles de cette langue et sont devenues quasiment bilingues. Elles logeaient dans des colocations avec des étudiants brésiliens ce qui a permis de faciliter leur apprentissage de la langue.
Pour elles, cette expérience restera unique et inoubliable !

Jeanne et Camille parties pendant un an à l’UNESP Botucatu
Etudiantes en 3ème année, Jeanne et Camille ont décidé de partir un an complet à Botucatu. Au 1er semestre, elles ont suivi les cours théoriques puis au 2nd semestre, elles ont eu cours le matin et rotation clinique chaque après midi. Jeanne rapporte que cet échange est enrichissant « notamment pour développer ses capacités d’adaptation, ce qui peut s’avérer intéressant dans la vie professionnelle plus tard. Le fait de pouvoir pratiquer dès la 3ème année est aussi un véritable plus. »
Toutes les cinq sont ravies de cette ouverture sur le monde !

Fleur Couturier

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Forum

Exprimez-vous et échangez entre étudiants, en toute confidentialité.

Accéder à notre forum

Le choix du libraire


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...