2015 à Alfort

Le nom de l'auteur ici | 24.01.2015 à 09:49:49 |
©

Marc Gogny, directeur de l’ENVA, a assuré que 2015 allait permettre de poursuivre les réformes initiées en 2014, lorsqu’il a présenté ses vœux au personnel et aux différents partenaires de l’école, le 12 janvier dernier.

Pour la première fois depuis 10 ans, les comptes 2014 de l’ENVA sont en équilibre budgétaire et financier. Celui-ci « reste fragile », a souligné Marc Gogny, qui a remercié les acteurs internes de l’école pour avoir fait l’effort de « se serrer la ceinture ».

Le schéma immobilier a été validé par tous les acteurs politiques. Son financement devrait majoritairement provenir des 30 millions d’euros promis par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, lors de sa visite du 7 novembre 2014, à raison de 5 millions d’euros par an pendant six ans, au moyen d’un contrat de projet État-région. Pour Hervé Gomichon, « une nouvelle aire s’ouvre pour l’école », au sein de laquelle il note « un dynamisme et une solidarité porteuse d’espoir ».

Retrouvez l’article complet en page 21 de La Semaine Vétérinaire n° 1614 du 23 janvier 2015

Hélène Rose

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...