12/07/2012 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Dossier

Singularités des mammifères marins

Baleines, dauphins, lamantins, otaries, etc. Les mammifères marins nous sont familiers. Adaptés à la vie aquatique depuis des millions d’années, certains sont en danger d’extinction.

Les mammifères marins, représentés sur les mosaïques grecques, magnifiés en sirènes d’Ulysse et diabolisés en Léviathan au Moyen Âge, ont toujours fasciné l’homme. Ces créatures qui surgissent des grands fonds, tour à tour ennemies ou compagnes joueuses des marins perdus en mer, bâtirent des légendes. Qu’en est-il aujourd’hui de nos relations avec ces animaux doués de raison ?

UN PEU D’HISTOIRE

Il y a 65 millions d’années, les dinosaures disparaissent de la surface de la Terre à la suite d’une combinaison d’événements catastrophiques. Les gros reptiles marins s’éteignent à cause du froid et de l’onde de choc d’une météorite. Seuls les poissons plus rapides et les céphalopodes parviennent à s’adapter. Les quelques ongulés terrestres survivants s’approchent alors des rivages pour manger ces poissons et survivre. Ce retour vers le milieu marin les conduit à exploiter de nouvelles niches écologiques (habitat et nourriture). Dès lors, leurs membres antérieurs se profilent pour la nage et se recouvrent d’une enveloppe formant des nageoires. Leurs membres postérieurs s’atrophient, puis disparaissent. Leur queue suit une lente évolution pour se transformer en nageoire.

Le Miocène (- 25 millions d’années) voit l’apparition des cétacés et l’explosion du nombre d’espèces. L’ordre se divise en 2 : les odontocètes et les mysticètes. Les paléontologistes ne contestent plus l’origine terrestre des mammifères marins. La seule hésitation restante provient du fait qu’aucun ancêtre fossile (marchant à 4 pattes sur la terre) n’a encore été trouvé. En revanche, des squelettes entiers de cétacés fossiles, encore très proches des mammifères terrestres mais beaucoup plus petits que les cachalots d’aujourd’hui, par exemple, ont été découverts.

Espèces actuelles

De nos jours, les mammifères marins comptent 124 espèces (sur 4 500 de mammifères, soit 3 % environ) dans le monde. Ils sont répartis en 3 groupes dans les ordres des carnivores (pinnipèdes, loutre de mer et ours polaire, considéré comme un animal semi-aquatique), des cétacés (baleines et dauphins) et des siréniens (lamantins et dugongs). Les pinnipèdes sont les phoques, les otaries et les lions de mer.

Ces animaux diffèrent dans leur degré d’adaptation à la vie aquatique. Ainsi, les carnivores remontent sur terre pour se reproduire, mettre bas et muer. Les cétacés et les siréniens, en revanche, passent toute leur vie dans l’eau. Il existe donc 2 types de mammifères marins : les aquatiques, totalement inféodés à l’eau, et les semi-aquatiques, que la mer fait vivre mais qui sont amphibies.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité