26/03/2008 | Le Point Vétérinaire.fr

Nouvelles grilles de salaires minimaux

La valeur du point, fixée chaque année pour calculer la rémunération minimale dupersonnel auxiliaire, s’élève désor mais à 12,88 € . Ce nouveau point est établi sur la base de 151,67 heures (soit 35 heures hebdomadaires). Les salaires minimaux conventionnels sont calculés à partir de ce point et du coefficient de l’échelon associé. La convention collective des auxiliaires en définit cinq selon les tâches effectuées et la qualification. Ainsi, le coefficient 100 est associé à l’échelon I, le coefficient 105 à l’échelon II, le coefficient 107 à l’échelon III, le coefficient 110 à l’échelon IV et le coefficient 117 à l’échelon V. Bien entendu, le salaire ne peut pas être inférieur au Smic, mais cette nouvelle grille affiche un taux horaire et un salaire mensuel au delà de ce minimum, même pour l’échelon I. En outre, comme la durée légale du travail est de 35 heures, les heures effectuées au-delà correspondent soit à des heures supplémentaires, qui sont majorées de 25 %, soit converties en jours de repos. Pour un temps de travail inférieur, la rémunération se calcule au prorata.

Marine Neveux

La Semaine Vétérinaire, supp. ASV 17, page 9.

alaire minimal conventionnel et taux horaire depuis le 1 er /1/2008

pour 35 h de travail dans les entreprises sans accord de RTT

La valeur du point, fixée chaque année pour calculer la rémunération minimale dupersonnel auxiliaire, s’élève désor mais à 12,88 € . Ce nouveau point est établi sur la base de 151,67 heures (soit 35 heures hebdomadaires). Les salaires minimaux conventionnels sont calculés à partir de ce point et du coefficient de l’échelon associé. La convention collective des auxiliaires en définit cinq selon les tâches effectuées et la qualification. Ainsi, le coefficient 100 est associé à l’échelon I, le coefficient 105 à l’échelon II, le coefficient 107 à l’échelon III, le coefficient 110 à l’échelon IV et le coefficient 117 à l’échelon V. Bien entendu, le salaire ne peut pas être inférieur au Smic, mais cette nouvelle grille affiche un taux horaire et un salaire mensuel au delà de ce minimum, même pour l’échelon I. En outre, comme la durée légale du travail est de 35 heures, les heures effectuées au-delà correspondent soit à des heures supplémentaires, qui sont majorées de 25 %, soit converties en jours de repos. Pour un temps de travail inférieur, la rémunération se calcule au prorata.

Marine Neveux

La Semaine Vétérinaire, supp. ASV 17, page 9.

alaire minimal conventionnel et taux horaire depuis le 1 er /1/2008

pour 35 h de travail dans les entreprises sans accord de RTT

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité