25/06/2012 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Dossier

Les soins spécifiques aux chats âgés

L’auxiliaire vétérinaire joue un rôle d’information et de sensibilisation des propriétaires de chats âgés vis-à-vis des affections liées à l’âge. La prévention et la détection précoce des maladies sont importantes pour maintenir le bien-être et la qualité de vie de ces animaux.

Grâce à de meilleurs soins et une meilleure alimentation, les chats atteignent de plus en plus souvent un âge avancé. L’espérance de vie moyenne d’un chat est estimée à 14 à 16 ans. Un félin peut être considéré comme “senior” à partir de 10 ans et “gériatrique” à partir de 14 ans. Ces animaux présentent des besoins particuliers, tant pour la médecine préventive que pour la détection d’éventuelles affections.

Alimentation du chat âgé
Malgré la pléthore d’aliments senior disponibles sur le marché, et bien qu’il soit fort probable que les chats âgés aient des besoins nutritionnels spécifiques, les études scientifiques sur le sujet sont rares et l’alimentation optimale pour ces animaux n’est pas déterminée. Ces chats ont besoin d’une nourriture complète et équilibrée, de bonne qualité. Si l’animal est en bonne santé et ne nécessite pas une alimentation diététique spécifique, la ration peut simplement être adaptée au poids et au niveau d’activité. Avec un mode de vie plus sédentaire, ces chats ont initialement tendance à grossir : une alimentation à teneur réduite en calories peut être appropriée. À un âge plus avancé, les animaux ont plutôt tendance à perdre du poids et de la masse musculaire : une nourriture dense en énergie et qui contient suffisamment de protéines est alors conseillée.
Il est à noter qu’une alimentation réduite en protéines ne limite pas le risque de développer une insuffisance rénale, et n’est indiquée qu’en cas d’insuffisance rénale déjà présente. Les additifs alimentaires, tels que les acides gras oméga-3 et oméga-6, les antioxydants et les prébiotiques pourraient avoir un effet bénéfique sur la santé et la durée de vie des chats âgés. Une étude dans laquelle des félins reçoivent une ration enrichie avec une combinaison de ceux-ci démontre effectivement une longévité plus importante.

Vaccination et vermifugation
La fonction immunitaire décline probablement avec l’âge. Il importe que les chats âgés continuent à recevoir les rappels vaccinaux essentiels (panleucopénie, herpèsvirus et calicivirus a minima), même s’ils vivent à l’intérieur ou sortent peu. La vaccination contre la leucose féline est recommandée pour les animaux qui ont des contacts avec des congénères à l’extérieur ou qui vivent avec d’autres chats non testés pour le virus FeLV. Une vermifugation régulière, avec un produit antiparasitaire actif contre les vers ronds et plats, reste aussi recommandée. Si l’animal a une vie sédentaire et ne chasse pas, l’intervalle entre les administrations peut être augmenté (un traitement tous les 6 mois, par exemple).

Catherine Bovens

Extrait du Supplément ASV à La Semaine Vétérinaire n°1501 du 22 juin 2012 en pages 12 à 15

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité