Les premiers soins d’une plaie

17.11.2011 à 06:00:00 |
©

Superficielle ou profonde, avec ou sans lésion d’organe sous-jacent, une plaie est toujours une voie d’entrée pour les germes pathogènes et est à traiter rapidement.

Chez les animaux de compagnie, les accidents d’origine traumatique sont nombreux : morsure, projectile, brûlure. Ils ne sont pas toujours décelés à temps par le propriétaire, qui appelle soudain la clinique, paniqué. Attention, un simple trou cutané peut-être l’arbre qui cache la forêt. Le rôle de l’auxiliaire consiste à collecter les informations et à proposer une consultation vétérinaire.

Premiers conseils par téléphone

Lors de l’appel téléphonique du propriétaire, l’ASV doit poser 3 questions fondamentales. Où se trouve la plaie ? Depuis quand est-elle apparue ? Comment cela s’est-il passé ? Recueillir ces informations permet d’estimer la gravité du cas et de proposer un rendez-vous en urgence (en cas de saignement, de fracture associée) ou dans la journée. Certaines plaies semblent superficielles, mais toute manipulation serait dangereuse. De simples conseils par téléphone suffisent rarement. Le temps du trajet, il convient de conseiller au propriétaire de protéger la plaie avec un linge propre ou des compresses, de ne pas y toucher et surtout de ne pas verser d’alcool à 90° ou d’eau oxygénée sur les tissus. En cas de saignement, la plaie est à comprimer avec un linge absorbant. Il importe de ne jamais poser de garrot car il risque de provoquer des lésions irréversibles des tissus par striction, puis par ischémie. En cas de brûlure, il est possible de faire couler de l’eau froide ou de poser un linge froid sur la plaie pendant quelques minutes.

Sophie Guiter

Extrait du Supplément ASV à La Semaine Vétérinaire n°1471 du 18 novembre 2011

 

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK