Le chômage du secteur vétérinaire au-dessus de la barre des 10 %

17.07.2013 à 06:00:00 |
©

Les professions libérales plus dynamiques que les autres secteurs marchands affichent un taux de chômage moins élevé.

Malgré la conjoncture, les professions libérales font partie des secteurs économiques les plus dynamiques, notamment en termes d’emploi, selon la dernière étude du cabinet Ithaque et l’Observatoire des métiers dans les professions libérales (OMPL). Ces branches professionnelles affichent un taux de chômage peu élevé par rapport au reste du marché, et offrent une expérience et un savoir-être très appréciés. Leurs salariés connaissent un taux de chômage apparent (par catégorie) inférieur à la moyenne nationale (12,7 %).

Selon l’OMPL, seuls 8,6 % ont connu une période chômée dans l’année (2010). L’étude, qui porte sur un panel de 451700 salariés, a intégré les branches d’activités suivantes : la santé, le juridique, le cadre de vie et la technique.

Dans le secteur de la santé, le chômage a touché en 2010 toutes les catégories professionnelles, à savoir les cadres (avec une période de chômage de 9 %), les employés (9 %) et les professions intermédiaires (7 %). Le taux de chômage apparent (déclaré) des professions de santé est de 8,2 %. Son évolution annuelle a été de 3,7 % entre 2009 et 2010, toutes branches confondues.

Clarisse Burger

Pour plus d’informations, voir le Supplément ASV à La Semaine Vétérinaire n° 1548 du 12 juillet 2013 en page 8

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK