10/09/2009 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Le chewy, pour faire de la vermifugation un plaisir

Il n’a ni la forme, ni la texture, ni la consistance, ni le même procédé de fabrication, ni le même mode d’administration qu’un comprimé. Ce n’est donc pas un comprimé. C’est le chewy !

Il s’agit d’une nouvelle forme galénique inventée par le laboratoire Novartis pour améliorer l’appétence, mais aussi la facilité d’administration de son vermifuge Milbemax®. Selon le laboratoire, le chien mange cette « friandise vermifuge » directement dans la main dans 94 % des cas. Les refus ne concernent que 3 % des chiens, selon une étude chez cent seize chiens de toutes tailles.

Le chewy, facile à mâcher, est fabriqué via une technique couramment utilisée dans l’industrie agro-alimentaire pour des snacks, des céréales, les pâtes ou, déjà, les croquettes pour chiens et chats. Un arôme naturel de poulet est intégré dans un excipient alimentaire, qui conserve toutefois une qualité pharmaceutique. Le chewy, comme les comprimés, se présente en deux dosages, l’un pour les chiots et les chiens de 1 à 5 kg, l’autre pour les chiens de 5 à 25 kg. Comme il n’est pas sécable, il ne permet pas de traiter les chiens d’un poids inférieur à 1 kg.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité