26/11/2010 | Le Point Vétérinaire.fr

©

L’entretien annuel d’évaluation

De plus en plus de vétérinaires mettent en place des entretiens réguliers d’évaluation de leurs auxiliaires, même si cette démarche est récente (ils n’étaient que 7 % à le faire il y a seulement cinq ans !).

Cet entretien peut être stressant pour le salarié s’il craint de passer un examen de capacité et de recevoir une sanction. En réalité, dans la mesure où elle est bien conduite par l’employeur et où l’employé adopte la bonne posture, cette rencontre devient un moment privilégié d’échange et de propositions constructives, pour les deux parties.

• L’objectif de l’entretien d’évaluation

L’entretien a pour but principal de concilier les programmes de développement de la clinique vétérinaire avec les aspirations et les performances du salarié. Orienté vers le projet d’entreprise, il ne doit pas être pour autant un moment de reproches, d’un côté comme de l’autre. Chacun doit donc l’aborder dans un esprit d’écoute et d’ouverture pour :
- faire le bilan de l’année écoulée : quelles ont été les activités confiées, quels étaient les objectifs fixés et ont-ils été atteints ? Les comportements professionnels ont-ils été conformes aux attendus du poste ?
- analyser les échecs et les difficultés rencontrées afin d’envisager les améliorations à apporter dans l’avenir ;
- noter les réussites et les points forts dans le dessein de les renforcer ou de mieux les valoriser ;
- fixer des objectifs précis pour l’année à venir.
Cette rencontre peut être complétée d’un entretien professionnel, qui doit être réalisé tous les deux ans pour définir les besoins de formation complémentaire du salarié.

• Bien se préparer à l’entretien d’évaluation

- Ayez le bon état d’esprit : maîtrisez vos émotions, dédramatisez l’entretien, considérez-le comme une opportunité positive, non comme une contrainte.
- Préparez des informations sur vos réussites : notez par écrit les succès de l’année auxquels vous avez directement contribué, qu’il s’agisse de données quantitatives issues de la base informatique (augmentation des ventes, diminution des ruptures de stock, etc.) ou qualitatives (messages de remerciements des clients, prise en charge d’une situation d’urgence, amélioration de vos relations d’équipe, etc.).
- Analysez vos échecs : notez les difficultés que vous avez rencontrées (avec les clients, l’équipe, le matériel, etc.), qui ont peut-être fait l’objet de remarques antérieures, et réfléchissez à leurs causes. Il ne s’agit pas de vous justifier, mais de prendre du recul pour proposer des améliorations : clarifier vos responsabilités, mettre en place une procédure écrite, un dialogue, changer d’attitude…
- Réfléchissez à vos aspirations : si vous avez des attentes (de nouvelles responsabilités, une formation, une augmentation, etc.), vous devrez être en mesure de les exposer franchement et d’argumenter votre projet professionnel.

Michèle Colin

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité