L'ancienneté et ses avantages

07.09.2011 à 06:00:00 |
©

L’ancienneté du salarié dans l’entreprise peut être prise en considération, par le droit du travail, la convention collective ou l’employeur, afin, généralement, qu’il bénéficie de certains avantages ou prérogatives.

La date d’entrée dans la clinique est déterminante pour la calculer.

Ancienneté et congés

L’octroi ou la durée de certains congés ou absences peuvent être conditionnés par l’ancienneté du salarié dans la clinique. Ces avantages sont déterminés soit par la loi (Code du travail), soit par la convention collective. Seuls les employés ayant plus d’un an d’ancienneté dans la clinique peuvent bénéficier du congé parental d’éducation. Le congé de soutien familial, accordé pour une durée de 3 mois renouvelables dans la limite d’un an sur l’ensemble de la carrière, nécessite une ancienneté d’au moins 2 ans dans la clinique. Les congés pour convenance personnelle (pour création d’entreprise ou congé sabbatique) requièrent d’avoir travaillé respectivement 24 et 36 mois. Tous ceux liés à la formation exigent une ancienneté dont la durée varie selon la préparation envisagée. Si le congé individuel de formation peut être accordé après 24 mois d’ancienneté (dont 12 mois dans la clinique), le congé de validation des acquis de l’expérience implique 3 ans d’activité professionnelle à valider.

Sophie Czuwak

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK