Détention et identification des reptiles

18.10.2013 à 06:00:00 |
©

En France, détenir un reptile s’apparente à une activité d’élevage. Les propriétaires de ces nouveaux animaux de compagnie doivent être informés des conditions de leur détention et de leur identification, qui varient selon l’espèce et l’effectif.

L’arrêté du 10 août 2004 est le texte central réglementant les conditions de détention et d’identification des animaux d’espèces non domestiques, et donc des reptiles. Cet article traite uniquement de ces aspects, et non de ceux liés à la cession (don, commerce) de ces animaux.

Plusieurs catégories de reptiles
La réglementation répartit les espèces selon trois catégories (télécharger le tableau) :
espèces figurant en annexe 1 : leur détention est soumise à autorisation préfectorale et leur identification est obligatoire.
espèces figurant en annexe 2 : leur détention est soumise à autorisation préfectorale et à obtention d’un certificat de capacité. Leur identification est obligatoire pour certaines espèces seulement.
autres espèces : pour les espèces qui ne figurent à aucune de ces annexes, la détention n’est soumise à aucune obligation dans la limite d’un certain quota. Leur identification n’est pas obligatoire.

Julien Gouin

Pour plus d’informations, voir le Supplément ASV à La Semaine Vétérinaire n° 1556 du 18 octobre 2013 en pages 12 à 15.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...