13/12/2010 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Comment mieux organiser son temps de travail ?

Un des principaux attraits du métier d’ASV est son caractère varié : tâches administratives, travaux d’hygiène, assistance chirurgicale ou médicale…

Or le plaisir de constater que la journée est vite passée parce qu’elle a été bien occupée peut se transformer en cauchemar à cause du manque d’organisation. Tout dépend du rapport que chacun entretient avec le temps.

Notre rapport au temps, le temps psychologique, est la perception la plus personnelle qui soit, car la plus subjective. Les expériences d’isolement menées avec les spéléologues montrent qu’il a peu de liens avec notre horloge biologique. Ce rapport ne se construit que vers l’âge de huit ans, quand l’individu commence à acquérir la notion du temps qui passe. La capacité à se projeter dans l’avenir ou à revenir dans le passé est acquise vers l’âge de douze ans. L’expérience personnelle et les impressions subjectives vont intimement lier la notion de temps qui passe à la personnalité. Le temps social et les contraintes extérieures (horaires de cours, rythmes familiaux) permettront aux jeunes de se structurer. Notre rapport au temps se stabilise, de manière très personnelle, avec l’entrée dans la vie professionnelle. Même s’il s’agit d’une expérience subjective, il est possible d’apprendre à mieux maîtriser ce paramètre.

Avoir l’impression que les journées ne sont jamais assez longues pour réaliser tout ce que l’on a à faire n’est pas toujours lié aux mêmes facteurs. Pour certains, l’organisation est en cause. Pour d’autres, l’absence d’affirmation de soi amène à tout accepter. Il existe des aménagements différents pour ne plus avoir la sensation d’être débordé en permanence.

Définir les priorités

Tout n’est pas urgent. Définissez les tâches prioritaires avec votre employeur. Privilégie-t-il l’accueil du client avant tout ? Dans ce cas, vous devrez parfois arrêter de l’assister pour vous occuper d’un client. Est-ce, au contraire, l’aide que vous lui apportez en consultation qui est prioritaire ? Si vous êtes confronté à une demande paradoxale, ou sollicité pour effectuer deux choses en même temps, il va falloir discuter avec le praticien de vos contraintes : vous ne pouvez pas au même moment vendre des aliments et l’aider en contention…
La création d’une fiche de poste avec votre employeur et un bilan régulier sur la façon dont vous réalisez ces tâches permettent de progresser et d’éviter des conflits.

Christophe Deforet
Extrait du Supplément ASV N°44 à La Semaine Vétérinaire n°1430 et 1431

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité