13/07/2009 | Le Point Vétérinaire.fr

Comment apprendre la propreté à un furet ?

Le furet est un animal propre, dans le sens où il fait ses besoins en reculant dans un angle, généralement le même, mais jamais (sauf exception) au même endroit que sa nourriture, son coin repos ou ses jouets. Toutefois, tous les furets n’arrivent pas à faire leurs besoins systématiquement dans leur caisse dès le départ. Un furet fait ses besoins dès qu’il se réveille (dans les cinq minutes généralement). Il est donc important qu’il ait une litière assez proche. S’il fait une marche arrière et lève la queue, il faut le prendre rapidement et le déposer dans sa litière, puis le récompenser s’il fait à l’endroit voulu. Le propriétaire peut aussi placer dans sa litière quelques déjections. Elles inciteront l’animal à se soulager au même endroit.
La litière doit être toujours propre. Il convient donc de ramasser les déjections et de nettoyer le plus souvent possible, car une caisse sale peut déplaire au furet qui ira faire ailleurs. Il faut aussi éviter les caisses d’angle spéciales furet que beaucoup répugnent à utiliser, car elles ne leur permettent pas de reculer. Bien souvent, l’animal ne se sent pas à l’aise dans une petite caisse et fera juste devant. Mieux vaut préférer une caisse pour chat. Un linge, une boîte, une gamelle peuvent aussi être placés aux endroits où l’on ne veut pas qu’il fasse… Il ira ailleurs et peut-être même dans sa caisse ! Frapper, punir énergiquement ou mettre le nez du furet dans ses déjections ne sert à rien. D’une part, cela ne met pas l’animal en confiance, d’autre part le propriétaire risque d’obtenir l’effet inverse de celui souhaité avec un furet stressé.

V Delteil

Extrait du Supplément ASV 30 de La Semaine Vétérinaire 1366

Le furet est un animal propre, dans le sens où il fait ses besoins en reculant dans un angle, généralement le même, mais jamais (sauf exception) au même endroit que sa nourriture, son coin repos ou ses jouets. Toutefois, tous les furets n’arrivent pas à faire leurs besoins systématiquement dans leur caisse dès le départ. Un furet fait ses besoins dès qu’il se réveille (dans les cinq minutes généralement). Il est donc important qu’il ait une litière assez proche. S’il fait une marche arrière et lève la queue, il faut le prendre rapidement et le déposer dans sa litière, puis le récompenser s’il fait à l’endroit voulu. Le propriétaire peut aussi placer dans sa litière quelques déjections. Elles inciteront l’animal à se soulager au même endroit.
La litière doit être toujours propre. Il convient donc de ramasser les déjections et de nettoyer le plus souvent possible, car une caisse sale peut déplaire au furet qui ira faire ailleurs. Il faut aussi éviter les caisses d’angle spéciales furet que beaucoup répugnent à utiliser, car elles ne leur permettent pas de reculer. Bien souvent, l’animal ne se sent pas à l’aise dans une petite caisse et fera juste devant. Mieux vaut préférer une caisse pour chat. Un linge, une boîte, une gamelle peuvent aussi être placés aux endroits où l’on ne veut pas qu’il fasse… Il ira ailleurs et peut-être même dans sa caisse ! Frapper, punir énergiquement ou mettre le nez du furet dans ses déjections ne sert à rien. D’une part, cela ne met pas l’animal en confiance, d’autre part le propriétaire risque d’obtenir l’effet inverse de celui souhaité avec un furet stressé.

V Delteil

Extrait du Supplément ASV 30 de La Semaine Vétérinaire 1366

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...