La paratuberculose chez les bovins

Laurent Ghyselinck | 26.05.2017 à 11:25:47 |
En phase terminale, la paratuberculose se manifeste par un amaigrissement extrême (cachexie).
© Laurent Ghyselinck

La paratuberculose est une maladie d’importance et d’actualité. Responsable de lourdes pertes économiques en élevage, son caractère chronique et le faible nombre d’animaux montrant des symptômes à un moment donné en font une affection souvent subie dans les exploitations.

La paratuberculose est une maladie infectieuse, contagieuse, incurable et d’incubation longue, due à une mycobactérie : Mycobacterium avium subspecies paratuberculosis (MAP) ou bacille de Johne. Connue depuis 1885, elle provoque une inflammation de l’intestin (entérite) chronique et hypertrophiante. Son symptôme principal chez les bovins adultes est une diarrhée chronique, d’abord intermittente puis constante et provoquant un amaigrissement extrême (cachexie), aboutissant à la mort. Elle porte le nom de paratuberculose à cause de l’analogie existant entre le bacille de Koch (responsable de la tuberculose) et le bacille de Johne. Elle est également nommée “maladie de Johne”, “entérite paratuberculeuse” ou encore “maladie du boyau blanc”.

Une maladie des ruminants
Les espèces affectées sont les ruminants domestiques, principalement les bovins : les vaches laitières, mais aussi les vaches allaitantes. Dans une moindre mesure, les ovins, les caprins et les cervidés d’élevage sont également touchés. Les ruminants sauvages (cerf, chevreuil, daim, bison, élan, buffle) et pseudo-ruminants (chameau, lama, yack) peuvent être des réservoirs de MAP ou être contaminés par les bovins.

Retrouvez l’intégralité de ce dossier en pages 10 à 12 du supplément ASV n°109.

Laurent Ghyselinck
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK