Lutte contre les hypertypes : les chats et les lapins aussi

27/04/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Chats
© ICatCare

Alors que des campagnes de sensibilisation ont mobilisé, ces derniers mois, les acteurs de la filière canine sur le problème des chiens brachycéphales outre-Manche, trois associations de protection animale britanniques attirent également l’attention sur les cas de chats et de lapins. L’International Cat Care (iCatCare), la Rabbit Welfare Association and Fund (RWAF) et la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA) rappellent que des races comme les persans peuvent aussi souffrir de problèmes respiratoires, cutanés, dentaires et lors de la mise bas, et découragent l’élevage de tels animaux. Les lapins ne sont pas épargnés, avec des races comme le lapin nain hollandais ou tête de lion, qui deviennent de plus en plus brachycéphales, ce qui a des conséquences « désastreuses », par exemple sur les dents et les oreilles (otites en raison d’oreilles tombantes).

Retrouvez l’intégralité de ce dossier en page 5 du supplément ASV n°108.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité