Notions sur l’alimentation des veaux laitiers

Anne Barbier-Bourgeois | 26.09.2016 à 10:42:34 |
© Anne Barbier-Bourgeois

Encore improductifs, les veaux n’en sont pas moins les vaches de demain. Leur alimentation conditionne leur croissance et mérite des conseils, tant sur les quantités que sur les modalités de distribution.

Même si les veaux représentent l’avenir du troupeau, leur élevage est souvent négligé ou mal maîtrisé. Il souffre de l’augmentation de la taille des cheptels, de la diminution de la main-d’œuvre disponible, notamment des femmes habituellement plus enclines à s’occuper de ces jeunes mammifères maladroits, et de l’application de plans d’alimentation parfois inadaptés en l’absence de contrôle des objectifs de croissance.

Poids doublé à 2 mois
Ces objectifs sont pourtant clairement établis. En race prim’holstein, la génisse de renouvellement doit au moins doubler son poids de naissance (45 kg en moyenne) à 2 mois, peser 200 à 210 kg à 6 mois, puis 450 kg au moment de la première insémination. Il convient de peser les animaux aux âges stratégiques afin de s’assurer de l’efficacité du programme alimentaire.

Retrouvez l’intégralité de ce dossier en pages 10 à 13 du supplément ASV n° 102.

Anne Barbier-Bourgeois
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK