La rupture du ligament croisé antérieur

Élodie Goffart | 15.07.2016 à 11:04:57 |
La rupture du ligament croisé antérieur
© Élodie Goffart

Très fréquente chez les chiens de tous âges, la rupture du ligament croisé antérieur du genou provoque douleur et boiterie. Elle évolue mal si elle n’est pas prise en charge, chirurgicalement le plus souvent.

Le personnel des établissements vétérinaires est familier des boiteries chez le chien et le chat. La suspicion d’une rupture du ligament croisé antérieur (LCA) doit motiver une consultation rapide, car cette affection est douloureuse et tout retard dans sa prise en charge médicale et/ou chirurgicale peut avoir des conséquences à long terme sur la qualité de vie de l’animal atteint, voire sur son espérance de vie. Le LCA est le principal élément de stabilité cranio-caudale du genou. Sa rupture (partielle ou totale) est l’affection orthopédique la plus fréquente du mem­bre postérieur chez le chien. C’est une entorse du 3e degré, responsable de l’apparition de boiterie puis, très rapidement, d’arthrose du genou. Différen­tes méthodes curatives existent : traitement médical, prise en charge par physiothérapie ou différentes techni­ques de correction chirurgicale.

Élodie Goffart
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK