Les maladies de l’utérus

Élodie Goffart | 18.03.2016 à 11:08:17 |
opération de l'utérus
© Élodie Goffart

Le pyomètre est l’affection la plus grave de l’utérus des femelles des espèces canine et féline. Sa prise en charge est une urgence. Mais l’utérus peut être le siège de nombreuses autres maladies.

Comme chez la femme, les affections de l’appareil reproducteur sont très fréquentes chez les carnivores domestiques femelles, et regroupent les maladies des ovaires, de l’utérus et de la glande mammaire. Elles font l’objet de nombreuses consultations chez les vétérinaires. Cet article s’intéresse spécifiquement aux atteintes de l’utérus, dont certaines sont liées au cycle sexuel de ces animaux.

Un appareil génital en “Y”
Chez la chienne comme chez la chatte, l’appareil génital est constitué de deux ovaires et d’un utérus à deux cornes qui se termine par un col qui s’ouvre dans le vagin. L’utérus est donc en forme de “Y”. Sa vascularisation est assurée par deux artères utérines issues des artères vaginales, également au nombre de deux. L’utérus est composé de trois couches : l’endomètre (ou muqueuse et sous-muqueuse), le myomètre (ou musculeuse) et la séreuse. Le col de l’utérus est une structure très épaisse, musculeuse et riche en fibres élastiques.

Retrouvez l’intégralité de cet article en pages 10 à 12 du supplément ASV n° 97.

Élodie Goffart
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK