La polykystose rénale du chat

Élodie Goffart | 22.02.2016 à 13:45:16 |
Le persan est la race féline la plus touchée par la polykystose rénale.
© Élodie Goffart

La polykystose rénale est la maladie génétique féline la plus fréquente. Elle est d’évolution progressive. Sa transmission héréditaire et l’absence de traitement justifient un dépistage précoce dans les races concernées.

La polykystose rénale du chat ou polykystic kidney disease (PKD), en anglais, est une maladie génétique. Véritable catastrophe si elle survient en élevage, son diagnostic chez le chat d’un particulier est toujours une très mauvaise nouvelle, car l’espérance de vie de l’animal est alors réduite. Retrouvez l’intégralité de cet article en pages 10 à 12 du supplément ASV n°96.
Élodie Goffart
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK