La polykystose rénale du chat

22/02/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Le persan est la race féline la plus touchée par la polykystose rénale.
© Élodie Goffart
La polykystose rénale est la maladie génétique féline la plus fréquente. Elle est d’évolution progressive. Sa transmission héréditaire et l’absence de traitement justifient un dépistage précoce dans les races concernées.
La polykystose rénale du chat ou polykystic kidney disease (PKD), en anglais, est une maladie génétique. Véritable catastrophe si elle survient en élevage, son diagnostic chez le chat d’un particulier est toujours une très mauvaise nouvelle, car l’espérance de vie de l’animal est alors réduite. Retrouvez l’intégralité de cet article en pages 10 à 12 du supplément ASV n°96.

Élodie Goffart

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Ce mémo a été construit pour vous aider dans les situations d’urgence du chien et du chat. Il vous permet une recherche rapide et aisée des principaux syndromes ou affections.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité